autre

890
Le 12 septembre 2015 a été une date importante pour Villeparisis. La Voie Lambert et l’espace Graziella Pariselli ont été inaugurés par le maire et de nombreuses personnalités. L’ancienne voie de chemin de fer est désormais composée d’espace vert, de voies piétonnes et cyclistes mais aussi de jeux et d’un parcours santé. Elle offre donc une balade pour toute la famille.
0116-03-Focus-voielambert-03

Voie Lambert : une inauguration « originale »

Prête à accueillir et améliorer le quotidien des passants, la Voie Lambert a vu son traditionnel ruban coupé le 12 septembre dernier, par le maire Hervé Touguet. Cela s’est déroulé à proximité de l’impasse Alfred de Musset. Le maire était entouré des élus du conseil municipal, Jean-Luc Marchand, directeur industriel et des carrières et président de la Fondation Placoplatre, Isabelle Recio, conseillère départementale, Brigitte Eude, conseillère régionale et de nombreux Villeparisiens. Hervé Touguet a remercié la présence de chacun pour leur participation à cette « inauguration originale envisagée sous la forme d’une promenade » entamée sur le nouveau « revêtement bitumeux remplaçant les rails d’antan ». Les parents de Graziella Pariselli étaient également présents ce 12 septembre.
Avant que l’assemblée ne fasse ses premiers pas sur le tarmac, Hervé Touguet a précisé dans son discours que le coût total de cette opération était de 677 979,87 € TTC (financée à 50 % par le conseil régional d’Île-de-France et à 30 % par le conseil départemental de Seine-et-Marne). Ce projet a été réalisé dans le cadre d’un contrat d’aménagement du territoire, en présence de Brigitte Eude, représentant l’Île-de-France et Isabelle Recio, conseillère départementale.

0116-03-Focus-voielambert-01
0116-03-Focus-voielambert02

La Voie Lambert, de 1923 à aujourd’hui

0116-03-Focus-voielambert-09

Elle est passée du chemin de fer au chemin verdoyant et fleuri… La Voie Lambert, inaugurée le 12 septembre, a changé de visage pour le plus grand plaisir des Villeparisiens. Etendu sur 1,6 km, ce nouvel espace vert de détente et équipé de jeux promet aux « promeneurs, joggeurs ou cyclistes » de tous âges, de bien en profiter.
« Dans les années 20, relate Hervé Touguet, la société Lambert lance la création d’une voie ferrée qui relierait l’usine à la gare de Villeparisis pour permettre l’expédition plus rapide des produits fabriqués. Cette voie a été exploitée de 1923 jusque dans les années 80. » Longtemps considérée comme « une frontière » entre Villeparisis et ses villes voisines de Seine-Saint-Denis, la Voie Lambert est en passe de devenir un « trait d’union » entre les communes et les habitants. Ce nouveau paysage a pu être possible grâce à la société Placoplatre qui céda le terrain à Villeparisis, en 2013.

Graziella Pariselli, une aire de jeux pour enfants

Le 12 septembre, l’espace Graziella Pariselli a également marqué les esprits. En effet, pour rendre hommage à l’animatrice villeparisienne brutalement disparue le 3 avril 2013, la ville a tenu à lui dédier l’espace ludique. En témoigne la plaque dévoilée en sa mémoire.
Le terrain de jeux est composé d’une structure Fitness, d’une structure à grimper en toile d’araignée, d’un ressort (un cheval, en souvenir de la passion pour l’équitation de Graziella) et du jeu de l’oie créé sur le thème de l’environnement par les jeunes du Conseil Communal d’Enfants. Tout le monde se souvient de l’enthousiasme de cette jeune femme : « Toujours souriante et dynamique, rappela le maire, elle était très apprécié des enfants, des familles et de ses collègues ».
0116-03-Focus-voielambert-04
0116-03-Focus-voielambert-06
0116-03-Focus-voielambert-07

Une voie verte : plantation et gestion différenciée *

En plus d’être un espace de jeux pour tous, la Voie Lambert est un aménagement qualitatif environnemental. Arbres de diverses essences, zones herbeuses et fleuries… ces espaces verts fraîchement plantés sont traités dans le cadre de la gestion différenciée (une méthode d’entretien autre que les méthodes traditionnelles) ; un réel atout pour la collectivité et l’avancée de la biodiversité.
Par exemple, la Voie Lambert est entretenue et arrosée de manière maîtrisée, et fauchée deux fois par an, la nature voit pousser librement les végétaux et l’utilisation de produits phytosanitaires pour désherber les espaces vers est limitée voire inexistante. Ainsi, la faune et la flore s’épanouissent, les insectes sont préservés et les oiseaux réinvestissent les espaces publics. Il ne reste plus qu’à attendre « le fleurissement d’arbres fruitiers, souriait le maire, avant de laisser place aux fruits » et de s’en délecter.
0116-03-Focus-voielambert-08
0116-03-Focus-voielambert-05

*Les bénéfices de la gestion différenciée : préserver et enrichir la biodiversité ; réduire les besoins en eau ; limiter les pollutions, réduire l’impact carbone et former les équipes pour s’orienter vers des interventions adaptées à l’état des plantes…