Focus

1836

Issue de la communauté de communes Plaines et Monts de France, Villeparisis fait désormais partie de la communauté d’agglomération « Roissy Pays de France ». Créée le 1er janvier 2016, cette intercommunalité est le fruit de la fusion de deux communautés d’agglomération (Val de France et Roissy Porte de France) et de l’intégration de 17 communes de Seine-et-Marne (dont Villeparisis), suite à la décision du Préfet de Région. Composée de 42 communes réunissant près de 350 000 habitants, elle exerce des compétences obligatoires telles que le développement économique, l’aménagement de l’espace, l’équilibre social de l’habitat et la politique de la ville. « Cette intégration remet en cause des services existants, des projets dans les domaines de la petite enfance, l’assainissement, la collecte et le traitement des déchets, et interroge sur la fiscalité à venir… », a indiqué le maire de Villeparisis lors de la cérémonie des vœux 2016 avant d’ajouter « Nous serons attentifs à la défense des intérêts des villeparisiens et villeparisiennes au sein de ce géant intercommunal ».
Dans l’attente de l’installation de l’assemblée délibérante de la communauté d’agglomération Roissy Pays de France prévue le 31 mars prochain, les préfets du Val d’Oise et de la Seine et Marne ont institué le 9 février une délégation spéciale administrée par 5 membres dont Hervé Touguet, maire de Villeparisis. Les pouvoirs  de cette délégation spéciale sont limités aux « actes de pure administration conservatoire et urgente » dont l’objectif est la gestion des affaires courantes et le maintien la continuité des services publics. L’avenir intercommunal est en marche.

RoissyPaysFancecouleur

Les 42 communes : 
Arnouville, Bonneuil-en-France, Bouqueval, Chennevières-lès-Louvres, Claye-Souilly, Compans, Dammartin-en-Goële, Ecouen, Epiais-lès-Louvres, Fontenay-en-Parisis, Fosses, Garges-lès-Gonesse, Gonesse, Goussainville, Gressy, Juilly, Le Mesnil Amelot, Le Mesnil Aubry, Le Plessis-Gassot, Le Thillay, Longperrier, Louvres, Marly-la-Ville, Mauregard, Mitry-Mory, Moussy-le-Neuf, Moussy-le-Vieux, Othis, Puiseux-en-France, Roissy-en-France, Rouvres, Saint-Mard, Saint-Witz, Sarcelles, Survilliers, Thieux, Vaud’Herland, Vémars, Villeneuve-sous-Dammartin, Villeparisis, Villeron, Villiers-le-Bel.

Conseil Communautaire de la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France

L’installation du nouvel organe délibérant et son exécutif, c’est-à-dire l’élection du Président, des Vice-présidents et des Conseillers communautaires délégués s’est déroulé jeudi 31 mars 2016.
Au préalable, les communes membres de Roissy Pays de France avaient désigné par délibération de leur conseil municipal, les délégués siégeant au Conseil Communautaire, conformément au nombre de sièges fixés dans l’arrêté inter-préfectoral du 18 décembre 2015.

Le premier Conseil Communautaire de la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France s’est tenu à Roissy-en-France le 31 mars 2016, en présence des 105 délégués des 42 communes membres et d’un public nombreux.

Patrick RENAUD a été élu Président de la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France, ainsi que 15 Vice-Présidents et 10 Conseillers communautaires délégués.
Hervé TOUGUET, maire de Villeparisis, a été élu Vice-Président en charge du Développement durable, Déchets ménagers

COMPOSITION DU BUREAU COMMUNAUTAIRE

Le Président

Patrick RENAUD
Président
Maire-adjoint de Roissy-en-France
Le Président est en charge du Développement économique et Tourisme

Les Vice-Présidents(es)

Didier VAILLANT
Premier Vice-Président, Délégation générale, en charge des Ressources humaines, Administration générale et Mutualisation
Conseiller municipal de Villiers-le-Bel

Hervé TOUGUET
Vice-Président en charge du Développement durable, Déchets ménagers
Maire de Villeparisis

Bernard ANGELS
Vice-Président en charge des Finances et Budget
Maire d’Ecouen

Annie PERONNET
Vice-Présidente en charge de l’Aménagement du territoire
Maire-adjointe à Sarcelles

Jean-Luc SERVIERES
Vice-Président en charge de l’Assainissement et Eau
Maire-adjoint de Claye-Souilly

Jean-Noël MOISSET
Vice-Président en charge des Marchés publics et Relations avec les intercommunalités voisines et le Grand Paris
Maire de Survilliers

Pascal DOLL
Vice-Président en charge des Mobilités et Déplacements
Maire d’Arnouville

Charlotte BLANDIOT-FARIDE
Vice-Présidente en charge de la Petite enfance
Maire de Mitry-Mory

Alain LOUIS
Vice-Président en charge de la Sécurité, Sûreté et Vidéo protection
Maire de Goussainville

Ilham MOUSTACHIR
Vice-Présidente en charge de la Formation, Emploi, Insertion professionnelle
Conseillère municipale de Gonesse

Tutem SAHINDAL-DENIZ
Vice-Présidente en charge du Handicap et Personnes âgées
Maire-adjointe de Garges-lès-Gonesse

Alain AUBRY
Vice-Président en charge des Bâtiments intercommunaux
Maire de Le Mesnil Amelot

Jean-Luc HERKAT
Vice-Président en charge de la Trame verte et bleue
Maire de Bonneuil-en-France

Gérard BONHOMET
Vice-Président en charge des Sports
Maire-adjoint de Garges-lès-Gonesse

Charles SOUFIR
Vice-Président en charge du Développement numérique
Conseiller municipal de Sarcelles

Les Conseillers(es) Communautaires délégués(es)

Jean-Pierre BLAZY
Conseiller communautaire délégué à la Culture et au Patrimoine
Député-Maire de Gonesse

François PUPPONI
Conseiller communautaire délégué à la Rénovation urbaine, Logement et Habitat
Député-Maire de Sarcelles

Pierre BARROS
Conseiller communautaire délégué à la Communication, Presse, Événementiel et Informatique
Maire de Fosses

Isabelle BERESSI
Conseillère communautaire déléguée aux Fonds européens
Conseillère municipale de Sarcelles

Michel DUTRUGE
Conseiller communautaire délégué aux Travaux et Voirie
Maire de Dammartin-en-Goële

Jean-Marie FOSSIER
Conseiller communautaire délégué au Schéma agricole, Ruralité, Maintien des services publics
Maire de Louvres

Jean-Claude GENIES
Conseiller communautaire délégué auprès du Délégué au Logement et Habitat, en charge des communes périurbaines et rurales
Maire de Gressy

Jean-Louis MARSAC
Conseiller communautaire délégué à la Politique de la ville et à la Prévention de la délinquance
Maire de Villiers-le-Bel

Alain PIGOT
Conseiller communautaire délégué à la Coopération décentralisée en collaboration avec le Délégué à la Communication, Presse, Événementiel et Informatique
Conseiller municipal de Gonesse

Isabelle RUSIN
Conseillère communautaire déléguée auprès du Président pour le Tourisme
Maire d’Epiais-lès-Louvres

Les représentants Villeparisiens à la CARPF

Lors du conseil municipal du 10 mars 2016, sept élus ont été désignés pour représenter Villeparisis à la Communauté d’agglomération Roissy Pays de France (CARPF).

Hervé Touguet, Vice-Président en charge du Développement durable, Déchets ménagers
Marie-Claude Obélério,
Hassan Fere,
Aurélie Tastayre,
Guy de Miras,
Gilles Loubignac,
Claude Sicre de Fontbrune

Carte_Roissy_Pays_de_France

1271
En 2016, Villeparisis entre dans l’ère de la modernisation avec la proximité comme priorité. Plus besoin de se poser la question : allez au guichet unique !
L’objectif : améliorer la qualité du service public et simplifier les démarches des Villeparisiens. Le guichet unique traite l’ensemble des demandes dans un même lieu. Mais avant l’ouverture de ce nouvel accueil, des travaux ont été nécessaires pour restaurer et adapter le bâtiment tout en répondant aux normes d’accessibilité pour les Personnes à Mobilité Réduite (PMR). Efficacité et modernité sont les mots d’ordre pour une proximité réinventée.

Proximité et modernité

C’est tout nouveau et c’est à Villeparisis ! Le Guichet unique permet aux Villeparisiens de multiplier et de concentrer les démarches dans un seul point d’accueil. Fini la perte de temps ! Besoin d’inscrire vos enfants à l’école, d’aborder la question d’urbanisme, de propreté ou de vous inscrire sur les listes électorales ? Pas de panique, rendez-vous au guichet unique !
Ce lieu d’accueil convivial a pour vocation de renseigner les Villeparisiens tout en leur permettant d’effectuer leurs démarches et simplifier les procédures administratives.
Et pour encore plus d’efficacité, une plateforme téléphonique fera également son arrivée : Allô Espace Public. Allô ? Vous souhaitez nous signalez une anomalie rencontrée sur le territoire communale ? La voirie est concernée ? La question concerne les espaces verts ou la propreté ? Allô ? Appelez le 01 64 67 52 00 ! C’est le numéro de téléphone à composer pour un meilleur cadre de vie. Allô… La mairie s’engagera à faire son maximum et à intervenir rapidement si besoin.
guichet-unique-affiche-simple
guichet-unique-affiche-explicative

Un seul point d’accueil

Multiservices comme le Guichet unique. Son originalité réside dans le fait de traiter toutes les demandes inhérentes aux différents pôles. Pour aborder les questions particulières, le public a la possibilité de s’entretenir dans des bureaux de confidentialité.

Vie quotidienne
C’est toujours lorsqu’on en a besoin qu’on ne les trouve plus ! Si vous cherchez  les documents et guides pratiques de Villeparisis (horaires de bus, plans…) ou plaquettes des structures (médiathèque, piscine, conservatoire…), passez au Guichet unique ! Il est votre interlocuteur privilégié et reste à votre disposition si vous avez aussi besoin de renseignements généraux sur la vie de la commune (jours de marché, tarifs, horaires…).
Les missions d’état-civil (demandes de carte nationale d’identité, de certificats, de légalisations de signature ou d’attestations d’accueil) se feront également à cette borne d’accueil.

Cadre de vie
Au Guichet unique, les agents régleront toutes questions relatives à la propreté ou à l’urbanisme.

Espace famille
La banque d’accueil assure le suivi et traitement des dossiers des familles que ce soit pour des inscriptions diverses ou leurs règlements (plus besoin de se déplacer au parc Balzac).
L’accueil physique se modernise mais pas que ! Dorénavant, sur le site de la ville, dans le portail appelé « Les Parents Services », il est également possible de réserver les jours de cantine de ses enfants, d’archiver les factures ou de les payer en ligne.

Un accueil pour tous

Plus accessible. C’est aussi le mot d’ordre du Guichet unique. À l’entrée, des portes à ouverture automatique reçoivent le public. Il dispose également d’un accès PMR pour les Personnes à Mobilité Réduite et d’une rampe de guidage permettant d’accompagner les personnes malvoyantes jusqu’à l’accueil. Des conditions d’accueil nouvelles et modernes pour améliorer le quotidien des Villeparisiens ; la proximité pour tous.

Suivi du chantier

Le chantier, pour la mise en œuvre du guichet unique, a démarré fin 2015 avec le réaménagement extérieur. Les premiers coups de marteau dans la cour de la mairie ont retenti au mois de décembre 2015. L’allée pavée centrale a fait peau neuve pour y dévoiler son nouveau chemin améliorant son accessibilité.

À quelques pas de là, le bâtiment, abritant jusqu’alors le service communication, n’est plus. Depuis janvier 2016, l’agencement intérieur est en marche. Le guichet unique et ses bureaux de confidentialité sont installés . Un nouveau plafond a vu le jour et des portes automatiques ont été installées.
Le Guichet unique porte également les couleurs de son logo, jaune et bleu.

Pour effectuer ses demandes, le Villeparisien n’a qu’à s’approcher de la borne d’accueil, réalisée par les menuisiers de la ville, où les agents sont à leur disposition.

focus-guichetunique-travaux-UNE
0816-35-couleurs-guichet-unique

2175
Villeparisis a entrepris de nombreux travaux. Ces chantiers répondent aux mêmes objectifs : embellir la ville tout en répondant aux besoins de ses habitants.
Même si le contexte financier actuel ne permet pas à la commune de réaliser toutes les interventions qu’elle souhaiterait, plusieurs opérations de rénovation ont été menées.

Écoles, équipements sportifs, bâtiments culturels mais aussi voiries… Pendant que les Villeparisiens profitaient de leurs congés, la rentrée se préparait.
Réalisés par les agents municipaux, notamment les gardiens, ou par des entreprises extérieurs : retrouvez tous les travaux qui se sont déroulés pendant l’été 2016 en cliquant ici

Du nouveau pour le quartier Normandie-Niemen

Le quartier Normandie-Niemen s’est transformé petit à petit. Son réaménagement est maintenant terminé.
En effet, depuis quelques mois, la résidence Normandie-Niemen possède un parking intérieur. Pour sécuriser l’accès, un portail coulissant a été installé comme le souhaitaient les élus municipaux. L’accès à la résidence n’est dorénavant possible qu’avec un badge.
En dehors de ces bâtiments résidentiels, le parking Denis Papin se tenant sur le domaine public a été aménagé. Les tracés ont été réalisés par les agents du Centre Technique Municipal. Il comporte une vingtaine de places. Les automobilistes ont donc aujourd’hui plus d’espace pour se garer.
Non loin de là, l’allée Marguerite Duras a également été refaite. Elle a été réalisée avec du grave ciment (mélange de sable et gravillons) pour faciliter la circulation des piétons, notamment des jeunes se rendant au collège Gérard Philipe.
Un nouveau paysage pour le quartier Normandie-Niemen.

0916-39-normandie-niemen-quartier-02
0916-39-normandie-niemen-quartier-04

Le terrain de football a un gazon synthétique

Les travaux ont commencé avec l’été 2016. Et pour la saison sportive 2016/2017, un terrain de football en gazon synthétique va voir le jour au Parc des Sports des Petits Marais.
Il mesurera 105x60m et respectera l’environnement puisqu’il est très économe en termes d’entretien, il ne nécessite que peu d’arrosage et les moquettes synthétiques sont recyclables.  Un terrain synthétique permet surtout une pratique sportive intensive grâce à la qualité et la résistance du revêtement.
Une piste scolaire d’athlétisme de deux couloirs et une de sprint sur le pourtour du terrain est envisagée. Des couloirs et lignes de départ et d’arrivée seront tracés.
Ce projet de 762 296 €, est subventionné  à hauteur de 25% par la région, de 15 %  par le Conseil Départemental, de 10 % par la Fédération Française de Football et de 10 000 €  par la réserve parlementaire de la Sénatrice Colette Mélot.
0816-travaux-terrain-synthetique-11
0816-travaux-terrain-synthetique-14
0816-travaux-terrain-synthetique-12
0816-travaux-terrain-synthetique-13
0816-travaux-terrain-synthetique-15
0916-travaux-terrain-synthetique-16
0916-travaux-terrain-synthetique-17

Revivez l’inauguration en cliquant ici

La façade du Guichet unique

Sa façade a pris quelques couleurs cet été. En effet, le Guichet unique, ce nouvel espace qui permet de traiter toutes sortes de demandes dans un seul et même lieu a pris les couleurs de son logo jaune et bleu. Résultat : encore plus de visibilité pour se rendre là où tout est plus simple et moderne.
0816-35-couleurs-guichet-unique

Adieu les nids-de-poule

La municipalité continue d’améliorer le cadre de vie des Villeparisiens, en apportant une attention particulière à la voirie. Les automobiles et nids-de-poule n’ont jamais fait bon ménage. Ces détériorations se forment généralement suite à des conditions climatiques humides et froides et un trafic répété. Pour améliorer la circulation des véhicules, la mairie a entamé, au mois d’avril, la réparation de ces cavités dans les chaussées.
De nombreuses rues villeparisiennes ont été rebouchées. C’est le cas des avenues Molière, Joseph Coursolle, Normandie-Niemen, Chateaubriand, Diderot, des Carpes, de Bretagne, de l’Étang, Jean-Jacques Rousseau, des Cévennes, des rues Massenet, du potelet d’angle des avenues des Faisans et Eugène Varlin, du boulevard Strasbourg ainsi que des avenues des Mésanges, des Papillons, des Grillons, des Libellules, l’avenue des Rossignols, Pasteur, la Bruyère, La Fontaine, d’Halevy, des Tilleuls, du trottoir de l’avenue du Général de Gaulle mais aussi l’angle de l’avenue du 8 mai 1945 et Paul Eluard, sans oublier le parking de la piscine.

Avant la fin d’année 2016, Villeparisis dira au revoir à 41 autres nids de poule. Sont concernés : les avenues Charles Gide, Albert, Jean Monet, Aristide Briand, de Picardie, de Bourgogne, des rues Salengros, Victor Hugo, Strasbourg, du Tilleuls, Massenet, Halévy, Jean Jaurès, Camille Flammarion, des Glycines, de Courtry, Émile Zola, du Coq, de la Bruyère, de la Marne, de Bourgogne, de Bretagne, de Strasbourg, de la Fontaine , le boulevard de l’Ourcq, Marcel Sembat, l’allée des Cerisiers, l’entrée du parking place du marché ou encore le rond-point de l’Europe.

Nettoyage des allées du cimetière

Le cimetière a été entièrement nettoyé du 13 au 15 avril. Dix travailleurs handicapés de l’ESAT de Villeparisis (Établissement et Service d’Aide par le Travail) ont biné et débroussaillé plus 9 000 m2 pendant trois jours. La mairie a choisi de faire appel à cet établissement afin de développer un partenariat et de valoriser les missions des travailleurs. 3000 € ont été consacrés à cette intervention. Au total, 10 000 € sont prévus pour le nettoyage des allées du cimetière qui sera réparti en dix interventions sur l’année. Parallèlement, deux bancs ont été installés et le dessus de la fermeture du caveau provisoire a été réhabilité.
desherbagecimetiere

Élagage avenue du Général de Gaulle

L’élagage et la mise en place de copeaux aux pieds des arbres ont été réalisés sur une grande partie de l’avenue du Général de Gaulle en mars et avril.

Réaménagement de la CD 105

Cet hiver, la Chemin Départemental CD 105, c’est-à-dire la route menant à Bois Fleuri, a été le théâtre de diverses réhabilitations réalisées par le Conseil Départemental. Entre le carrefour du 6 Juin 1944 et le rond-point Montzaigle, certaines parties de la chaussée ont été rénovées et des passages ont été ouverts sur le terre-plein central afin de pouvoir réguler la circulation lors des travaux d’entretien de la voie.

Square de Boisparisis

Le square de Boisparisis a été réhabilité avant l’été. Les familles peuvent donc dorénavant profiter d’un espace convivial et ludique pour ces grandes vacances. Les agents du CTM (Centre Technique Municipal) ont déposé les anciens jeux et préparé le terrain avant l’intervention. Puis, l’entreprise Jean Lefèvre s’est occupé de la réalisation de la structure des allées (fond de forme) et de la pose des bordures. Avant l’ouverture fin juin, les municipaux ont aménagé l’espace d’activités ludiques et jolies plantations. 30 000 €, financés par la ville, ont été nécessaire pour transformer le square de Boisparisis en un terrain verdoyant peuplé de jeux pour enfants.
0716-26-inauguration-boisparisis-UNE

Test sur l’avenue Eugène Varlin

Les potelets verts placés le long des places de stationnement de l’avenue Eugène Varlin ont souvent été à l’origine de détérioration de portières lors de manœuvres de stationnement en raison de leur trop faible hauteur. Cette situation a bien été prise en considération par vos élus. C’est ainsi que la municipalité a décidé de supprimer ces potelets sur une partie de l’avenue, côtés pair et impair, entre les rues La Fontaine et Lavoisier d’un côté et les avenues Joseph Coursolle et des Libellules de l’autre. Afin de délimiter les emplacements une ligne blanche a été tracée au sol pour ne pas empiéter sur la partie du trottoir réservée aux piétons.
Cette « zone test » permettra de vérifier que les règles de stationnement sont respectées sans avoir à recourir à la pose de poteaux. Si cet essai est concluant, les potelets seront enlevés sur l’intégralité de l’avenue Eugène Varlin. Pour la sécurité de tous et pour mieux vivre ensemble, les automobilistes doivent se garer correctement sur les places matérialisées de manière à ne pas gêner les piétons, qu’ils soient sur les trottoirs ou sur un passage piétonnier.

Réaménagement du chemin rural n°10 entre Villeparisis et Mitry-Mory

Suite à la suppression du passage piéton n°19 en 2013 sur les voies ferrées (RER B et Paris / Hirson) liant Villeparisis à Mitry-Mory, le chemin rural n°10 va être témoin de travaux de réaménagement, à partir de début mai 2016. Une bonne nouvelle pour les piétons, cyclistes Villeparisiens !

Ce réaménagement implique la collaboration du réseau SNCF, de Setec Organisation en tant que mandataire de maîtrise d’ouvrage, Omnium Général d’Ingénierie (S.A), maître d’œuvre ainsi que le groupement d’entreprise travaux, Segex/Razel Bac. Il va offrir une liaison douce entre les deux communes tout en permettant de maintenir les accès techniques aux services ERDF, SNCF et DIRIF.
Fini les intrusions de véhicules et les dépôts sauvages, bonjour aux balades régulières et faciles d’accès.

Les travaux programmés impliquent :
– la démolition des voiries dégradées (revêtement, purge des structures) avec évacuation des déblais
– la réalisation de nouvelles structures de voirie portantes et de nouveaux revêtements (grave naturelle ou revêtement bicouche gravillonné selon les secteurs)
– la reprise des accotements (nivellement et ensemencement) en fin de chantier
– la mise en place de barrières pompiers aux deux extrémités.

chemin-rural-N°10-1
chemin-rural-N°10-4
chemin-rural-N°10-5

La rue Mattéoti fait peau neuve. La voie carrossable ainsi que ses trottoirs sont refaits. Les trottoirs ont été mis à neuf et des bordures ont été posées. À noter qu’une piste cyclable est également créée pour permettre aux vélos de circuler librement et en toute sécurité.
Les travaux de voirie, d’un montant de 412 000€ TTC, se sont déroulés cet été.

travaux-matteoti-01
travaux-matteoti-02

Impasse Mirabeau

L’impasse Mirabeau a changé. Démarré courant février, le chantier concerne des travaux de voirie dont la réfection de la voie carrossable et des trottoirs. En quatre semaines, la structure de la chaussée a été refaite et l’enrobé réalisé. Terminée au printemps, l’opération, d’un montant de 115 400€ TTC a été financée par la ville.

Cette impasse a la particularité d’être devenue une « zone de rencontre » qui donne la priorité aux piétons et aux cyclistes. C’est la raison pour laquelle la vitesse des véhicules ne doit pas excéder 20 km/h. Parallèlement à la favorisation des modes de transports doux, la zone de rencontre permet à tous de partager l’impasse Mirabeau.

0316-10-focus-Mirabeau-01
0316-10-focus-Mirabeau-02
0316-10-focus-Mirabeau-03

Avenue Alexandre Dumas

Les travaux de mise en séparatif de la rue Alexandre Dumas seraient prévus par la CCPMF en 2016.

Rue Jean Jaurès

0116-03-Focus-dumas-01
0116-03-Focus-jaures-01

La voie carrossable de la rue Jean Jaurès a bénéficié d’un nouvel enrobé, c’est-à-dire une couche de roulement, financé par le Conseil Départemental de Seine-et-Marne. La commune a pris en charge les signalisations au sol et le marquage des places de stationnement.

502

Plan écophyto : Halte aux pesticides

Villeparisis a supprimé l’usage des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces communaux. Un engagement pris dans le cadre de la loi Labbé sur l’interdiction des pesticides par les collectivités territoriales d’ici 2016.
Pour ne plus utiliser de pesticide dans les espaces communaux, la ville s’est équipée avec du matériel de désherbage non chimique :

  • Une balayeuse avec bras articulé équipé de brosses rotatives mixtes métalliques nylons de désherbage qui permet en entretien régulier, d’éliminer la terre et les graines présentes dans les caniveaux et sur le haut des bordures pour éviter l’apparition de végétaux.
  • Un tracteur équipé de lamier et épareuse qui permet de travailler sur des espaces définis en gestion différenciée afin de préserver la biodiversité.
    À noter que, pour l’acquisition de ces outils alternatifs, la ville a bénéficié de subventions importantes du Conseil Régional, du Conseil Départemenal et de l’Agence de l’Eau.

Zéro phyto pour préserver la nature

La démarche « zéro phyto » consiste à stopper l’usage des herbicides chimiques pour le désherbage des espaces verts et des voiries afin de préserver la nature et la qualité de l’eau.

La BIODIVERSITÉ respecte la diversité naturelle des organismes vivants :
– La flore et la faune s’épanouissent
– Les insectes sont préservés
– Les oiseaux réinvestissent les espaces publics
Respecter la biodiversité permet à tous de vivre ensemble dans de meilleures conditions.

La GESTION DIFFÉRENCIÉE des espaces naturels qui sont entretenus sans produits chimiques, arrosés de manière naturelle et fauchés deux fois par an (pour remplacer la tonte). Le fauchage différencié améliore l’efficacité des opérations d’entretien tout en préservant la faune et la flore.

L’appui de la population

Aujourd’hui, notre regard collectif sur notre cadre de vie doit évoluer. La présence  d’herbes spontanées en ville est trop souvent perçue comme un défaut d’entretien alors que nombreux sont les endroits où l’on peut laisser s’épanouir la végétation spontanée.
À ce jour, Villeparisis compte plus de 120 km de trottoirs et 60 km de voiries. Le désherbage mécanique réalisé par les agents ne pourra avoir autant d’efficacité que l’utilisation de pesticide. Si désormais les agents ne désherbent plus les pieds des façades et des clôtures, c’est pour mieux se concentrer sur le désherbage des caniveaux et des bordures de trottoirs, afin de faciliter le ruissellement des eaux et éviter la dégradation des revêtements de trottoirs.
C’est pourquoi une mobilisation de chaque riverain est nécessaire afin d’améliorer l’efficacité du désherbage sur le territoire communal.

 

VOUS ÊTES CONCERNÉS

Ainsi, la commune invite chaque habitant à DÉSHERBER sans produit chimique, si la vue d’herbes folles dérange, LES PLANTES présentes en pied de façade ou de clôture, 1 à 2 fois par an.
Les propriétaires doivent ÉLAGUER LEURS ARBRES, arbustes et haies, situés en bordure des voies publiques et privées, de manière à ce qu’ils ne gênent pas le passage des piétons et que les branches ne viennent pas toucher les câbles EDF et France Télécom.

 

SOLUTION ÉCOLOGIQUE DE DÉSHERBAGE

Il est proposé une pulvérisation d’une solution vinaigrée sur les jeunes pousses (stade 3-4 feuilles max). La solution expérimentée est composée d’un litre de vinaigre alimentaire (acide acétique), d’une petite poignée de gros sel (bien rincer les pulvérisateurs après utilisation) et d’un demi-litre d’eau. Une autre solution, l’eau de cuisson des pâtes ou du riz constitue un puissant désherbant naturel, tout comme le jus froid de cuisson des pommes de terre.

 

4 BONNES RAISONS

1 – Préserver la santé des habitants et celle des agents techniques d’entretien des espaces verts et des voiries.
2 – Préserver la qualité des rivières et des nappes phréatiques, et notamment la qualité des eaux destinées à l’alimentation en eau potable.
3 – Réduire les coûts de traitement des eaux destinées à l’alimentation en eau potable.
4 – Préserver la nature dans sa biodiversité.