Une plongée dans notre passé local lors du premier conflit mondial : c’est ce que propose cette exposition jusqu’au 5 novembre 2018

À quoi ressemblait le Villeparisis des années 1914-1918 ? C’est ce que retrace l’exposition du centenaire proposée par le Musée d’Histoire Locale et le musée de Villeroy jusqu’au 5 novembre au centre culturel Jacques Prévert. L’événement se place dans le cadre des commémorations de l’armistice organisées dans la ville. Le vernissage de l’exposition s’est déroulé samedi 20 octobre, sous l’égide du maire et plusieurs élus villeparisiens.

exposition guerre 14-18
1018-42-actu-expo-guerre-1914-01

Hervé Touguet a remercié François Gagnepain et les bénévoles du Musée qui l’accompagnent pour ce méticuleux travail de mémoire. À l’aide de cartes postales, de documents administratifs, de cachets militaires, d’uniformes, de spécimen d’armement et de correspondances personnelles, la commune reprend vie.
L’exposition part des grandes manœuvres de 1894. Pour défendre Paris et anticiper une guerre qui s’annonce, les alentours ont été fortifiés entre Villeparisis et Claye-Souilly.
En 1914, le bourg (950 habitants environ) abritait un cantonnement militaire. Canons et mitrailleuses sont positionnés dans les bois de Morfondé et de Bois Fleuri. Un état des troupes en 1915 permet de raconter la vie quotidienne des soldats.
L’exposition retrace aussi quelques destins, parmi les 47 Morts pour la France recensés, figurant sur le Livre d’or de 1919. D’âges variables, ils étaient manœuvriers, laboureurs, menuisiers… L’année 1916 a été la plus meurtrière. Le premier tué (18 ans) est tombé près de Meaux le 5 septembre 1914, avec l’écrivain Charles Péguy. Deux familles ont chacune perdu deux fils. Deux poilus ont succombé chez eux après l’armistice des suites de maladies contractées au front. Un dernier a sombré au large de la Sardaigne, son bateau ayant été coulé par un sous-marin allemand.