La réunion publique sur la fibre optique s’est déroulée dans la soirée du jeudi 20 avril au centre culturel. L’occasion pour le maire Hervé Touguet et pour l’opérateur SFR de faire le point sur le déploiement du réseau internet haut débit.

Une soixantaine de Villeparisiens ont participé à la réunion publique concernant le déploiement de la fibre optique sur la ville dans la soirée du 20 avril. Après avoir été accueillis par le maire Hervé Touguet, ils ont pris place dans la salle du centre culturel pour assister à la présentation de l’opérateur SFR puis poser leurs questions à ses deux représentants.

Le maire a dressé un bref historique sur l’arrivée de la fibre à Villeparisis avant de laisser la parole à SFR. La fibre FFTH (Fibrer To The Home – comprenez « fibre jusqu’au domicile ») est une technologie de très haut débit allant jusqu’à 1 GB/S selon l’éligibilité, soit 30 fois plus vite que le réseau ADSL. « Cette technologie utilise la fibre optique pour relier directement le domicile d’un particulier aux centres de raccordement de SFR. Cette installation garantit un résultat optimal, maximisant  le débit et minimisant  la perte de qualité », assure l’opérateur.

0417-16-reunion-publique-fibre-optique-01
0417-16-reunion-publique-fibre-optique-02

Déploiement du réseau dans les rues ou « raccordement horizontal »

Ces travaux d’acheminement dans les rues permettent de relier les fibres optiques depuis le réseau de l’opérateur jusqu’aux habitations. Ce réseau est composé de plusieurs NRO (Nœuds de Raccordement Optique), qui sont des points de présence de l’opérateur, depuis lesquels est acheminée la fibre jusqu’à des points de mutualisation (armoire de rue). Au moment de la réunion publique, une trentaine de points de mutualisation sont disponibles ; ce qui représente 1076 prises.
0417-16-reunion-publique-fibre-optique-03

Déploiement du réseau et raccordement des particuliers

Attention : déploiement du réseau ne signifie pas automatiquement raccordement des particuliers. Si votre logement est éligible à la fibre, c’est-à-dire si vous faites partie des prises disponibles, vous devez faire la demande de raccordement auprès de votre fournisseur d’accès internet.
Pour vérifier l’éligibilité de son foyer, il suffit de saisir son adresse ou numéro de téléphone sur le site : http://www.sfr.fr/box-internet/la-fibre-chez-vous/ ou de se rendre dans une boutique SFR qui pourra vous renseigner sur les modalités d’arrivée de la fibre dans votre quartier et votre logement. Vous pouvez également appeler le 10 23 pour les abonnés SFR (téléphone fixe ou mobile) ou le 10 98 si vous n’êtes pas abonnés à SFR.

Le raccordement consiste à relier le réseau jusqu’au logement du Villeparisien avec une fibre optique. Cette installation nécessite des travaux puisqu’il faut tirer une fibre depuis l’extérieur jusqu’à l’intérieur du logement.
À Villeparisis, 12 228 logements sont à raccorder : 5 591 pavillons (1 139 peuvent être raccordés en sous-terrain et 4 452 en aérien) et 6 760 immeubles (6 032 en sous-terrain et 728 en aérien). SFR a pour objectif de déployer la fibre dans la totalité des pavillons qui peuvent raccordés en sous-terrain d’ici juin 2017 et dans 50% des pavillons raccordés en aérien avant la fin d’année.

Raccordement aérien ou sous-terrain

Une fois que vous êtes éligibles, vous pouvez demander le raccordement à n’importe quel opérateur. Ce raccordement consiste à relier votre maison au réseau fibre depuis le boîtier situé dans la rue.  Plusieurs raccordements existent selon la situation du point de branchement.
Si le boîtier est situé sur un poteau électrique, le raccordement sera aérien : le technicien aura recours à une nacelle ou une échelle afin d’accéder au boîtier en hauteur et fera passer la fibre en perçant un trou discret en façade.
Si le boîtier est situé en sous-terrain, le raccordement restera en sous-terrain puisque le technicien utilisera des gaines techniques (ou fourreau) existantes pour atteindre la maison.
Mais, selon les infrastructures, le raccordement peut être à la fois aérien et en sous-terrain.

Raccordement dans les immeubles ou « raccordement vertical »

Après que SFR ait déployé la fibre dans les rues de Villeparisis, « l’opérateur d’immeuble déploie le réseau fibre dans la copropriété ou propriété, au pied de l’immeuble et dans les étages. Cet opérateur d’immeuble doit être choisi par vote à l’Assemblée Générale des copropriétaires ou désigné par le propriétaire de l’immeuble. Il réalise les travaux de raccordement en fibre optique dans les parties communes, assure l’exploitation du réseau et propose son réseau aux opérateurs commerciaux ». Puis, chaque résident est libre de s’adresser à l’opérateur de son choix qui viendra installer la fibre dans son logement en reliant le « boîtier d’étage des parties communes » jusqu’à l’appartement. Il fera circuler le câble, soit le long du plafond ou sur une plinthe, soit dans une goulotte ou fourreau existant. Le passage de la fibre se fait en réalisant un percement discret (6 à 8 mm environ) au-dessus de la porte d’entrée du logement ou en utilisant les gaines techniques si elles sont disponibles.
0417-16-reunion-publique-fibre-optique-04

Après la présentation du réseau de la fibre optique, de son déploiement à Villeparisis et de l’explication des différents types de raccordements, les habitants ont pu poser leurs questions à SFR.
« La fibre optique améliore-t-elle vraiment la connexion ? », demande une habitante ; « ça va être le jour et la nuit », répond SFR en précisant par exemple qu’avec la fibre, il faudra moins d’une minute pour télécharger légalement un film.
Quant au devenir de l’ADSL et des lignes cuivres actuellement utilisées : la fibre peut être déployée en parallèle de ces réseaux, il y a donc aucune obligation de se relier à la fibre. D’ailleurs, il n’y pas non plus d’obligation de souscrire à un abonnement chez SFR : cet opérateur déploie la fibre optique à Villeparisis et prévient les habitants de leur éligibilité.
« Le réseau de la fibre peut-être se détériorer ? », demande un habitant ; « peut-être avec le temps et nous ne sommes jamais à l’abri d’une dégradation technique mais ce ne sera pas dans l’immédiat. Vu l’ampleur des travaux, ils sont faits pour durer », affirme SFR.
Le temps d’échanges avec les Villeparisiens est aussi l’occasion d’apporter quelques petits conseils… Le maire suggère aux habitants d’appartements de mettre l’installation de la fibre optique à l’ordre du jour de leur prochaine Assemblée Générale de copropriété tandis que SFR préconise de préparer son logement au raccordement de la fibre pour faciliter le travail du technicien.