Tags Article(s) "tagué(s)" avec "écoles"

écoles

110
0318-12-expo-art-recup-pune
Le vernissage de l’exposition des œuvres réalisées en matériaux de récupération par les centaines d’élèves de la circonscription s’est déroulé mardi 20 mars au centre culturel.

Les matériaux pour réaliser une œuvre d’art sont parfois sous notre nez ! Et pour en prendre conscience, l’Éducation Nationale a proposé aux 40 écoles de la circonscription de participer à l’exposition « Construire un objet technique à partir de matériaux de récupération ». Une thématique originale et accrocheuse pour sensibiliser les enfants à l’écologie et fédérer enseignants et élèves. Le vernissage de l’exposition s’est déroulé dans la soirée du mardi 20 mars dans la galerie du centre culturel Jacques Prévert, en présence d’Axelle Brioux, ajointe au maire chargée notamment de la Culture, Dominique Fages, conseillère municipale déléguée notamment aux Animations, Danielle Thénault, présidente du centre culturel et Evelyne Bruno, inspectrice de l’Éducation Nationale.

0318-12-expo-art-recup-02
0318-12-expo-art-recup-11
0318-12-expo-art-recup-03
0318-12-expo-art-recup-13

Au départ, il s’agissait de bouteilles en plastique, cartons, canettes, pots de yaourt, bouchons, filets de pommes de terre… Puis, les élèves ont fait marcher leurs méninges : les mains des écoliers en classe de maternelle et élémentaire ont donné naissance à des panthère noire, balance, instruments de musique, sabliers, bonhommes grandeur nature, voiliers et autres navires, châteaux-forts revisités… L’imagination des artistes en herbe n’a pas manqué pour cette démarche touchant à la technologie. « Cette expérience leur a permis d’approcher ce monde contemporain complexe. La technologie est la discipline la plus valorisante pour tous les élèves et elle peut tous les faire réussir », a affirmé l’inspectrice de l’Éducation Nationale.
Entourée des nombreuses œuvres réalisées par les enfants, Dominique Fages, au nom de la municipalité, a félicité les participants pour cette exposition qui s’inscrit dans le cadre de l’année des Arts Créatifs, qui ne manque pas de couleurs et d’audace. Prochain rendez-vous : le Villepa’Créa

0318-12-expo-art-recup-08
0318-12-expo-art-recup-01
0318-12-expo-art-recup-07
0318-12-expo-art-recup-09
0318-12-expo-art-recup-06
0318-12-expo-art-recup-12

L’exposition est en accès libre jusqu’au 30 mars.

50
1217-51-auteure-Annette-Tamarkin-pune
L’auteure et illustratrice pour enfants, Annette Tamarkin est venue expliquer sa profession à une centaine d’élèves de maternelle, mardi 19 décembre.

Ce n’est pas tous les jours que l’on peut découvrir l’univers d’une illustratrice et auteure de livres pour enfants ! Annette Tamarkin est venue à la rencontre, mardi 19 décembre, de trois classes de moyenne et grande sections des écoles République et Aristide Briand à la médiathèque municipale Elsa Triolet. L’objectif : parler de sa profession et la réalisation de ses livres.

1217-51-auteure-Annette-Tamarkin-01
1217-51-auteure-Annette-Tamarkin-02

Ses livres « Ma petite rencontre », « Tout blanc » ou encore « Chat ! Chat ! Chat ! », les goûts et les couleurs évoquent beaucoup le monde animalier et naturel, des univers enfantins. La particularité de ses livres ? La richesse autour des techniques de papier plié et découpé et du pop-up (une deuxième fenêtre apparaît dans le livre).

Durant une heure, les trois classes sont venues chacune leur tour écouter Annette Tamarkin et apprendre à faire des illustrations. «  Je fais moi-même les illustrations de mes livres. Aujourd’hui, vous allez faire pareil ! » Papillon qui parle ou tête de chat, les enfants avaient le choix pour réaliser une illustration colorée.

Une belle rencontre pour les petits qui pourraient susciter des vocations !

1217-51-auteure-Annette-Tamarkin-04
1217-51-auteure-Annette-Tamarkin-06
1217-51-auteure-Annette-Tamarkin-05
1217-51-auteure-Annette-Tamarkin-07

161
noël école 2017
C’est Noël avant l’heure pour tous les écoliers villeparisiens !
Un spectacle de qualité leur est offert par la ville. Les maternelles et les élémentaires se succèdent au centre culturel la semaine du 18 décembre.
Et les petits de maternelle ont même eu la visite du père Noël…

Les enfants de maternelle ont rencontré le loup !

« Qui a peur du grand méchant loup ? C’est pas nous ! C’est pas nous ! » Le lapin, les trois petits cochons, la chèvre, l’agneau n’étaient pas très sereins sur la scène du centre culturel Jacques Prévert, les lundi 18 et mardi 19 décembre. Pour le spectacle de Noël, offert par la ville à plus de 760 élèves en classe de maternelle, les animaux n’en craignaient qu’un… le loup !
Oui ! C’est dans le journal que monsieur lapin a appris la nouvelle : « Le loup est revenu ! Faisant claquer ses grandes dents dans son salon décoré d’une tapisserie 100 % carottes, l’herbivore avait sans cesse des animaux qui frappaient à sa porte ! « À votre avis les enfants, j’ouvre ? » C’est dire qu’il n’avait pas vraiment envie de finir dans la cocotte ! Heureusement, derrière la porte, c’étaient les trois petits cochons vêtus de leur joli costume à carreaux ! Effrayés, eux aussi redoutaient le gros appétit du méchant loup ! Tour à tour, voilà la maman chèvre et ses petits, l’agneau paniqué, le chaperon rouge venus se réfugier dans la demeure de monsieur lapin. Seul un jus de carotte pouvait les réconforter mais ce n’était visiblement pas leur tasse de thé !
Voilà qu’un dernier « toc toc » retentit ! « Ne vous inquiétez pas, s’exclama monsieur lapin, c’est Boucle d’Or ! » Il s’en alla ouvrir sans crier gare. À ce moment-là : point de cheveux dorés, ni de belle robe mais un très grand museau ! « C’est le loup ! » s’empressaient de partager tous les enfants, levés de leur siège.

Une heure de rire, de découverte et d’interactivité qui a permis aux jeunes villeparisiens de fêter Noël avec quelques jours d’avance.

Les enfants d’élémentaires ont fait la connaissance du Chat Botté !

« Miaou… » Quel beau chat que voilà ! Grandes moustaches et plein de ruse, le Chat Botté était le protagoniste de la pièce de théâtre offerte par la municipalité, à plus de 1200 élèves en classe élémentaire, jeudi 21 et vendredi 22 décembre.
Au centre culturel, les jeunes spectateurs font d’abord connaissance avec le Chat Botté et son maître sans-le-sou. Un père décédé a laissé à ses trois fils l’intégralité de ses biens. L’un a récolté un moulin, le second un âne et le dernier « un vieux chat rabougri ». Sans le savoir, le benjamin de la famille va apprendre à connaître son chat, doué de parole et très malin.
Déterminé à faire la fortune de son maître, le Chat décide alors de capturer un lapin dans la forêt pour en faire présent au Marquis de Carabas. Plus tard, le Chat Botté fera croire à ce roi que son maître s’est fait voler ses habits alors qu’il se baignait. Sacrée ruse… L’humain sera alors invité à s’asseoir dans le carrosse, aux côtés de sa fille qui tombe instantanément amoureuse de lui.
Puis, le Chat Botté emmènera le carrosse au château habité par un ogre, capable de se transformer en diverses créatures. Pour n’en faire qu’une bouchée, le félin demande à l’ogre de se transformer en lion puis en souris. Miam !
Impressionné, le roi décide alors de donner la main de sa fille au petit meunier. Le Chat, lui, devient grand seigneur et ne court après les souris que pour se divertir !
Ce joli conte en prose avec une morale : « L’industrie et le savoir-faire valent mieux que des biens acquis » était le cadeau de Noël offert par la ville aux écoliers.  

Le Père Noël dans les écoles maternelles

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut rencontrer le Père Noël dans son école ! Jeudi 21 et vendredi 22 décembre, il a rendu visite à tous les élèves des écoles maternelles de Villeparisis.
Derrière la fenêtre, les petits ont aperçu le Père Noël à bord de sa calèche ! Une fois passé la porte, il est venu saluer les enfants qui l’ont accueilli en chantant « Petit Papa Noël » et d’autres « tubes » de Noël. Et comme tous l’avait mérité, la vedette de fin d’année a distribué une jolie boîte bien remplie de friandises pour pouvoir se régaler après l’école et attendre le 25 décembre…

1190
inscriptions scolaires 2018

Du 15 janvier au 31 mars 2018

En septembre 2018, les enfants nés en 2015 et 2012 feront leur rentrée respectivement en petite section de maternelle et en CP.
Pour les inscrire à l’école, rendez-vous au GUICHET UNIQUE ENTRE LE 15 JANVIER ET LE 31 MARS.

Il faut être muni des documents suivants (PHOTOCOPIES ET ORIGINAUX) :
•Livret de famille : page des parents et page du ou des enfant(s) concernés ou acte de naissance
•Carnet de santé de l’enfant (vaccinations page 90-91 BCG – DT POLIO)
•Un justificatif de domicile de l’année en cours
• Si l’enfant a déjà été scolarisé dans une autre commune,  certificat de radiation de l’ancien établissement scolaire

En cas de demande de dérogation, un dossier est à remplir en mairie ou à télécharger ici (fournir un courrier justifiant la demande)

Attention : aucune photocopie ne sera délivrée par la mairie et aucun dossier incomplet ne pourra être traité.

Renseignements complémentaires au 01 64 67 52 28.

inscriptions scolaires 2018

92
0917-39-CCE-presentation-05
Avant de se porter candidat au Conseil Communal d’Enfants, les élèves de CM1 de chaque école ont bénéficié d’une présentation du CCE.

Les enfants villeparisiens vont bientôt avoir l’occasion de se porter candidats à des élections ! Non, non, il ne s’agit ni de présidentielles, ni de sénatoriales, mais des élections pour devenir élus du Conseil Communal d’Enfants (CCE).

Du 25 septembre au 3 octobre, l’animatrice du CCE fait le tour des écoles élémentaires de la ville pour expliquer le concept aux 409 élèves de CM1. « Le Conseil Communal d’Enfants est composé le 34 jeunes élus en classe CM1 et CM2, respectivement pour un ou deux ans. Ils représentent tous les enfants de Villeparisis et réalisent des projets dans la ville. Cette année, nous allons élire une quinzaine d’élus en classe de CM1 afin de compléter le CCE avec les élèves de CM2 déjà élus l’année dernière. »

Et pour que tout cela soit bien clair dans la tête des écoliers, l’animatrice leur a expliqué les démarches à suivre de A à Z.

0917-39-CCE-presentation-01
0917-39-CCE-presentation-04

Quelles sont les conditions pour devenir membre du Conseil Communal d’Enfants

  • Être en classe de CM1
  • Habiter Villeparisis
  • Remplir une déclaration de candidature avant le 16 octobre, signée par les parents

Une fois cette feuille rendue, il va falloir faire campagne comme tout grand candidat. Mais comment ? Les enfants s’étant proposé candidats, recevront une grande affiche afin de s’en servir pour présenter les projets réalisables qu’il a en tête. « Charge à vous les enfants de faire votre promotion dans la cour de récré par exemple ! » Les affiches ensuite exposées dans les écoles pour qu’elles soient bien lisibles de tous.

Comment  voter ?
Des élections seront organisées dans chaque école élémentaire lundi 20 novembre, date de la Journée Internationale des droits de l’enfant. Dans les écoles, les bulletins de chaque candidat seront proposés. « À vous de faire le bon choix ! Il faudra ensuite glisser un seul bulletin de vote dans l’enveloppe lorsque vous serez dans l’isoloir, avant de le déposer dans l’urne, présenter votre carte d’électeur et émarger. » Le dépouillement donnera ensuite les résultats. Pour les enfants, c’est tout un vocabulaire à adopter et bientôt… à appliquer.

Quel rôle en tant qu’élu ?
Une fois élus, les jeunes du CCE auront pour objectif d’améliorer la vie quotidienne de tous les enfants de Villeparisis. Ils devront être disponibles environ une fois par mois pour assister aux commissions à huis clos afin de discuter des projets, et aux plénières (séances publiques) présidées par le maire Hervé Touguet et Axelle Bridoux, adjointe au maire chargée notamment du CCE, pour les voter.

Il ne reste plus qu’à déposer sa déclaration de candidature signée, préparer sa campagne et attendre le résultat des élections, le 20 novembre prochain…

0917-39-CCE-presentation-02
0917-39-CCE-presentation-05

265
0917-36-rentree-scolaire-UNE
L’année scolaire a démarré en trombe pour plus de 3500 écoliers villeparisiens, ce lundi 4 septembre.

Le réveil a sonné un peu plus tôt qu’à l’accoutumé, ce lundi 4 septembre, pour de nombreux Villeparisiens. Fini les vacances ! En avant pour la rentrée scolaire 2017-2018.

Nouvel enseignant, nouveau rythme, nouveaux camarades : bonjour la semaine de quatre jours.
Venus avec leur cartable ou leur sac à roulettes, plus de 3 530 écoliers s’étaient fait beau pour prendre le chemin de l’une des quinze écoles sur les coups de 8h15. Il ne fallait pas trop traîner : une dernière étreinte familiale, un dernier baiser et direction le hall d’entrée pour découvrir sa classe et faire connaissance avec leur enseignant et retrouver leurs copains.
Deux nouvelles directrices faisaient également leur rentrée et ont reçu la visite du maire Hervé Touguet qui les a saluées. Emmanuelle Arbaoui pour l’école élémentaire Séverine et Isabelle Thierry pour l’école élémentaires Anatole France.

0917-36-rentree-scolaire-02
0917-36-rentree-scolaire-04
0917-36-rentree-scolaire-01
0917-36-rentree-scolaire-03

Pas si facile de laisser filer son enfant après ces deux mois de vacances estivales. Les émotions étaient multiples devant la grille des écoles. Un peu de stress et quelques larmes pour les bambins qui découvraient un nouveau rythme ce matin. Mais aussi beaucoup de joie. Des jeunes Villeparisiens s’empressaient d’abandonner leurs parents pour courir et rejoindre leurs camarades dans la cour. C’était le cas de nombreuses écoles où Hervé Touguet et plusieurs élus se sont déplacés pour souhaiter une belle semaine à tous. Les familles et écoliers ont également pu découvrir les travaux réalisés au sein des bâtiments scolaires pour rendre davantage agréable le quotidien de tous.

Le premier jour de rentrée est souvent le plus difficile. Dès mardi 5 septembre, parents et enfants auront pris le rythme et seront partis pour une nouvelle année scolaire riche en exploration, créations et apprentissage ! Bonne rentrée !

0917-36-rentree-scolaire-06
0917-36-rentree-scolaire-07
0917-36-rentree-scolaire-05
0917-36-rentree-scolaire-08

177
Pendant que les Villeparisiens profitaient de leurs vacances estivales, les chantiers se poursuivaient dans les bâtiments communaux. Petit tour des travaux de l’été 2017.

La période estivale est propice à la rénovation des bâtiments communaux. Pendant les vacances d’été, de nombreuses interventions se sont succédées : certaines ont été réalisées par des entreprises extérieures et d’autres sont le fruit du travail des agents municipaux (menuisiers, peintres, plombiers, électriciens, agents des Espaces verts mais aussi les gardiens d’écoles et de gymnases). L’objectif de ces chantiers d’été : améliorer les conditions de travail et d’accueil des Villeparisiens.  Et avant la rentrée, Hervé Touguet, maire de Villeparisis, accompagné de David Barquero, maire adjoint chargé de l’Éducation et de la Jeunesse et Patrick Maury, maire adjoint chargé des Travaux, de l’Environnement et du Développement  Durable, a fait le tour des chantiers.

Dans les écoles

Trente nouvelles fenêtres sont installées dans les escaliers, dans les classes ou en face des classes de l’école élémentaire Joliot-Curie pour bénéficier d’une plus grande ouverture que les anciennes.

La façade des écoles élémentaires Séverine et Anatole France est remis en peinture. Et dans leur cour, des sanitaires pour garçons ont été créés (cette intervention fait suite à la première tranche de travaux qui s’était déroulée durant l’été 2016).

Des travaux de sécurisation des clôtures avec l’élévation du portail principal de déroule à l’école maternelle Aristide Briand.

Moins lourdes à manipuler et plus pratiques à manier, six nouvelles sont installées au rez-de-chaussée de l’école élémentaire Charlemagne. Dans cette école, comme à l’école maternelle Kergomard, les agents du Centre Technique Municipal remettent en état le revêtement du sol souple des aires de jeux.

L’école maternelle du Mail de l’Ourcq bénéficie d’une nouvelle cuisine aux normes avec une rénovation complète : du carrelage au mobilier ! Quant aux grilles d’entrée, elles se parent de nouvelles couleurs…

Quinze fenêtres et quatre doubles portes sont installés à l’école maternelle Ernest Renan.

Les gardiens des écoles refont les tracés de la cour de l’école Barbara.

Les agents refont la peinture de la salle de motricité et installent des anti pince-doigts à l’école maternelle Normandie-Niemen.

Dans les bâtiments sportifs

Au gymnase Géo André, l’éclairage complet de la grande salle est refait, les buts de handball sont changés et le gardien peint le portail du plateau d’évolution.

À Boisparisis, les clôtures des deux terrains de tennis ainsi que celle du terrain d’évolution multisports sont remplacées et les gardiens de gymnase ont changé le filet entre les deux courts de tennis intérieur.

Pendant l’été, les gardiens ont repeint l’entrée du gymnase Aubertin et la main courante de l’escalier du dojo.

Les gardiens repeignent l’extérieur des nouveaux vestiaires  du stade du Parc des Sports des Petits Marais tandis que, dans le gymnase, un WC aux normes PMR (Personnes à Mobilité Réduite) est créé ; et les douches et un lavabo mis aux normes.

Dans les bâtiments culturels

À la Maison Pour Tous Jacques Marguin : le ravalement de la façade extérieure de la salle polyvalente est refait cet été. Réalisée par un jeune Villeparisien, Morgan Charlery, une fresque ornera bientôt le pan de mur de la structure.

À la médiathèque municipale Elsa Triolet et au centre culturel Jacques Prévert, un WC a été mis aux normes PMR (Personnes à Mobilités Réduites) et un lavabo adapté aux personnes handicapées a été posé dans les sanitaires du centre culturel. Le bar « L’entracte » du centre culturel a fait l’objet de travaux de peinture et d’électricité.

Dans les bâtiments pour les petits et les grands

La Maison de la Sécurité et de la Prévention

Situé au 48, avenue du Général de Gaulle, l’ancien commissariat se transforme pour devenir la Maison de la Sécurité et de la Prévention. Le bâtiment est intégralement réhabilité (façades, toiture et couverture) et réaménagé pour recevoir les acteurs locaux de la sécurité dont les agents de la Police Municipale, les ASVP (Agents de Surveillance de la Voie publique) et le Centre de Supervision Urbain (qui gère les caméras de vidéo-protection).

2424
À partir de la rentrée 2017, les écoliers villeparisiens auront classe lundi, mardi, jeudi et vendredi jusqu’à 16h30. Il n’y aura pas école le mercredi. Et les TAP sont supprimés.

Depuis le début opposée à l’application de la semaine de 4,5 jours et à la mise en place des TAP (Temps d’Activité Périscolaires), la ville de Villeparisis a très vite annoncé son souhait de revenir, dès le 4 septembre 2017, à la semaine de quatre jours dans les écoles. Après consultation des équipes enseignantes et des représentants de parents d’élèves, la mairie s’est adressée aux services de l’Éducation Nationale. Leur réponse est tombée vendredi 7 juillet : Villeparisis repasse à la semaine de quatre jours. Fini les TAP (Temps d’Activité Périscolaires) et fini l’école le mercredi matin.

0717-28-retour-semaine-pune

Ce qui change pour les familles en septembre

0717-28-retour-semaine-4joursmaternelles
0717-28-retour-semaine-4jours-elementaires

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Semaine de quatre jours

Les écoliers, de la maternelle jusqu’au CM2, ont classe le lundi, mardi, jeudi et vendredi, de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h30.

Mercredi libéré

Il n’y a pas d’école le mercredi. Toute la journée est libre.
Pour les centre de loisirs, le fonctionnement est le même que pendant les vacances scolaires. Les enfants peuvent être accueillis sur l’intégralité de la journée ou sur la demi-journée (matin ou après-midi) avec ou sans repas.
Les inscriptions se font au Guichet unique, en mairie

Fini les TAP

Les Temps d’Activité Périscolaires qui avaient lieu après la classe, de 15h45 à 16h30, n’auront plus lieu. Il y a classe jusqu’à 16h30.
Les autres accueils périscolaires restent les mêmes :
le matin : les enfants sont accueillis de 7h30 à 8h20
le midi : sur la pause méridienne, les enfants déjeunent au restaurant scolaire et participent aux activités proposées par les équipes d’animation
le soir, en maternelle : les enfants sont accueillis de 16h30 à 19h
le soir, en élémentaire : les écoliers ont la possibilité d’aller à l’étude surveillée, de 16h30 à 18h30
RESTAURATION,
PÉRISCOLAIRE
CENTRES DE LOISIRS :

INSCRIPTIONS 2017-2018
Les dossiers sont à télécharger ci-dessous ou à retirer en mairie.
Une fois remplis, les dossiers sont à déposer au Guichet unique, en mairie

Renseignements au 01 64 67 52 27 / 52 38

Téléchargez le dossier d’inscription

Téléchargez le règlement (avec la partie à remplir)

Téléchargez la liste des documents à fournir

Téléchargez la fiche d’inscription au centre de loisirs du mercredi

 Une demande unanime et entendue

Les villes qui le désiraient ont eu la possibilité de revenir à la semaine de quatre jours d’école par la publication d’un décret le 27 juin. La ville de Villeparisis a souhaité ce retour dès la rentrée de septembre et l’avait annoncé dès le 6 juin, dans un courrier adressé aux parents.
Le maire Hervé Touguet et David Barquero, adjoint au maire chargé de l’Éducation et de la Jeunesse, avaient également demandé d’aborder le sujet des rythmes scolaires dans les conseils d’école de juin afin de consulter les enseignants et les représentants des parents d’élèves. L’ensemble des établissements villeparisiens ont souhaité revenir à la semaine de quatre jours, ce qui confirme les résultats de la consultation menée auprès des parents en 2014.
Dès la publication du décret rendant officiellement possible le retour à la semaine de 4 jours, les services municipaux ont contacté les services de l’Éducation Nationale pour obtenir l’autorisation de revenir à la semaine de quatre jours. La demande de Villeparisis a été entendue puisque lors de sa réunion, le Conseil Départemental de l’Éducation Nationale (CDEN) a donné un avis favorable au retour à la semaine de quatre jours de classe à Villeparisis.

0717-28-retour-semaine-aff

116
450 dictionnaires et 410 romans ont été offerts
par la municipalité aux écoliers de CP et CM2.

Ce n’est pas encore l’heure des vacances mais les élèves villeparisiens avaient déjà la prochaine rentrée en tête. Et pour cause, dans la journée du 26 juin, tous les écoliers de CP ont reçu un dictionnaire qui les accompagnera pendant leur scolarité en élémentaire tandis que les CM2 sont repartis avec un dictionnaire pour leurs années collège et un roman qu’ils étudieront l’année prochaine.

0617-26-dico-ecoliers-01
0617-26-dico-ecoliers-02

Avant de leur remettre ces cadeaux, le maire Hervé Touguet et David Barquero, adjoint au maire chargé de l’Éducation et de la Jeunesse, leur ont vivement conseillé « d’ouvrir votre dictionnaire un peu tous les jours pour y découvrir la définition d’un mot que vous ne connaissez pas encore ».
Quant aux futurs élèves de sixième, ils ont tout l’été pour dévorer « Le tableau ensanglanté ». Ce roman de Viviane Koening et Annie Moser raconte l’histoire de Justine et Hector, deux jeunes collégiens, qui vont mener l’enquête après l’assassinat de Madame Gina, la gentille dame de la cantine…
Entre le dictionnaire et le roman, offerts par la municipalité, les jeunes ont de quoi se préparer pour la prochaine année scolaire…

0617-26-dico-ecoliers-06
0617-26-dico-ecoliers-05
0617-26-dico-ecoliers-03
0617-26-dico-ecoliers-04

234
0217-08-badminton-CM2-college-UNE
Des rencontres badminton, organisées les 24 et 27 février entre élèves de CM2 et de 6ème, leur ont permis de faire du sport différemment.

Dans la matinée des vendredi 24 et lundi 27 février, près de 300 enfants se sont retrouvés au gymnase Aubertin et aux Petits Marais pour une rencontre badminton. Sa particularité ? Des élèves en classe de 6ème du collège Gérard Philippe face à des élèves de CM2 des écoles Séverine, Joliot-Curie, Anatole France et Normandie-Niemen ! Derrière leur raquette, tous font de leur mieux pour partager ce moment sportif d’environ 2h. Pas d’esprit de compétition mais « un travail de liaison ».

A l’initiative de l’Inspection de l’Éducation Nationale, cette matinée a permis «  de clore le cycle d’activités des enfants, responsabiliser les élèves de 6ème car ils sont en charge de l’organisation et ont en quelque sorte un petit rôle de tuteur. Ils supervisent également au niveau de l’arbitrage et du score », expliquaient les professeurs d’EPS et conseillère pédagogique. Des matinées à la fois sportives, agréables et pédagogiques.

0217-08-badminton-CM2-college-01
0217-08-badminton-CM2-college-03
0217-08-badminton-CM2-college-05
0217-08-badminton-CM2-college-02
0217-08-badminton-CM2-college-04
0217-08-badminton-CM2-college-06