Tags Article(s) "tagué(s)" avec "fibre optique"

fibre optique

171
fibre optique
La fibre optique va amener le réseau internet haut débit chez les Villeparisiens.
Le déploiement de ce réseau se terminera avant l’été 2018.
Mais, attention : déploiement ne signifie pas raccordement…

À Villeparisis, la fibre optique (Fibrer To The Home – comprenez « fibre jusqu’au domicile ») est déployée par l’opérateur SFR. Autrement dit, ce dernier réalise les travaux d’acheminement dans les rues qui permettront de relier les fibres optiques depuis le réseau de l’opérateur jusqu’aux pieds des habitations.

fibre optique

Le déploiement de la fibre optique est réalisé de deux manières :

  •  « souterrain », c’est-à-dire que les câbles passent par des réseaux souterrains déjà existants pour aller du point de mutualisation (armoire de rue) jusque devant un bâtiment ;
  •  « aérien » : quand le technicien utilise le boîtier situé en hauteur sur un poteau pour faire passer la fibre depuis un point de mutualisation jusqu’au bâtiment en perçant un trou discret sur la façade.

Fin 2017, le déploiement souterrain est terminé à Villeparisis et 3 813 prises sont commercialisables, c’est-à-dire raccordables si l’habitant en fait le choix.
Le déploiement aérien devrait être achevé avant l’été 2018 et l’intégralité des prises seront commerciales pour les pavillons.
Attention, il y a un délai d’environ 3 mois entre le déploiement (quand le câble arrive devant les habitations) et la commercialisation (quand le logement est éligible à la fibre).

Le déploiement aérien se complique quand l’autorisation des habitants de plusieurs maisons est requise pour relier la fibre en passant des câbles entre les pavillons. Chacun devra donner son accord.

Le déploiement concerne aussi bien :

  • les maisons : après le déploiement (souterrain ou aérien), quand le logement est éligible à la fibre, c’est à l’habitant de faire la demande de raccordement.
  • les bâtiments collectifs : quand la fibre arrive au pied de l’immeuble, c’est l’« opérateur d’immeuble » qui va déployer le réseau à l’intérieur du bâtiment dans les parties communes des étages (sur le palier mais pas dans les logements). Cet opérateur d’immeuble doit être choisi par vote à l’Assemblée Générale des copropriétaires ou désigné par le propriétaire de l’immeuble

Même si les habitants ont un contrat individuel avec d’autres opérations de téléphonie, c’est SFR qui déploie la fibre sur la ville : il l’amène jusqu’au pied des maisons et à l’intérieur des bâtiments collectifs (dans les parties communes, jusqu’à la porte des logements).

Quand la fibre est devant chez vous :

  • Il faut d’abord vérifier l’éligibilité de votre  logement :
    – Vous pouvez saisir votre adresse ou numéro de téléphone sur le site : http://www.sfr.fr/box-internet/la-fibre-chez-vous/ OU
    – Vous pouvez aller dans une boutique SFR qui pourra vous renseigner sur les modalités d’arrivée de la fibre dans votre quartier et votre logement OU
    – Vous pouvez appeler le 10 23 pour les abonnés SFR (téléphone fixe ou mobile) ou le 10 98 si vous n’êtes pas abonnés à SFR.
  • Une fois que votre logement est éligible, vous êtes libre de prendre l’opérateur de votre choix pour raccorder votre habitation à la fibre.
    La commercialisation de la fibre chez les particuliers est ouverte à tous les opérateurs. En aucun cas, SFR n’a le monopole de la commercialisation.

Pour tous renseignements complémentaires,
vous pouvez contacter SFR
qui est le seul à posséder les informations sur
le déploiement de la fibre par adresse en temps réel.

428
La réunion publique sur la fibre optique s’est déroulée dans la soirée du jeudi 20 avril au centre culturel. L’occasion pour le maire Hervé Touguet et pour l’opérateur SFR de faire le point sur le déploiement du réseau internet haut débit.

Une soixantaine de Villeparisiens ont participé à la réunion publique concernant le déploiement de la fibre optique sur la ville dans la soirée du 20 avril. Après avoir été accueillis par le maire Hervé Touguet, ils ont pris place dans la salle du centre culturel pour assister à la présentation de l’opérateur SFR puis poser leurs questions à ses deux représentants.

Le maire a dressé un bref historique sur l’arrivée de la fibre à Villeparisis avant de laisser la parole à SFR. La fibre FFTH (Fibrer To The Home – comprenez « fibre jusqu’au domicile ») est une technologie de très haut débit allant jusqu’à 1 GB/S selon l’éligibilité, soit 30 fois plus vite que le réseau ADSL. « Cette technologie utilise la fibre optique pour relier directement le domicile d’un particulier aux centres de raccordement de SFR. Cette installation garantit un résultat optimal, maximisant  le débit et minimisant  la perte de qualité », assure l’opérateur.

0417-16-reunion-publique-fibre-optique-01
0417-16-reunion-publique-fibre-optique-02

Déploiement du réseau dans les rues ou « raccordement horizontal »

Ces travaux d’acheminement dans les rues permettent de relier les fibres optiques depuis le réseau de l’opérateur jusqu’aux habitations. Ce réseau est composé de plusieurs NRO (Nœuds de Raccordement Optique), qui sont des points de présence de l’opérateur, depuis lesquels est acheminée la fibre jusqu’à des points de mutualisation (armoire de rue). Au moment de la réunion publique, une trentaine de points de mutualisation sont disponibles ; ce qui représente 1076 prises.
0417-16-reunion-publique-fibre-optique-03

Déploiement du réseau et raccordement des particuliers

Attention : déploiement du réseau ne signifie pas automatiquement raccordement des particuliers. Si votre logement est éligible à la fibre, c’est-à-dire si vous faites partie des prises disponibles, vous devez faire la demande de raccordement auprès de votre fournisseur d’accès internet.
Pour vérifier l’éligibilité de son foyer, il suffit de saisir son adresse ou numéro de téléphone sur le site : http://www.sfr.fr/box-internet/la-fibre-chez-vous/ ou de se rendre dans une boutique SFR qui pourra vous renseigner sur les modalités d’arrivée de la fibre dans votre quartier et votre logement. Vous pouvez également appeler le 10 23 pour les abonnés SFR (téléphone fixe ou mobile) ou le 10 98 si vous n’êtes pas abonnés à SFR.

Le raccordement consiste à relier le réseau jusqu’au logement du Villeparisien avec une fibre optique. Cette installation nécessite des travaux puisqu’il faut tirer une fibre depuis l’extérieur jusqu’à l’intérieur du logement.
À Villeparisis, 12 228 logements sont à raccorder : 5 591 pavillons (1 139 peuvent être raccordés en sous-terrain et 4 452 en aérien) et 6 760 immeubles (6 032 en sous-terrain et 728 en aérien). SFR a pour objectif de déployer la fibre dans la totalité des pavillons qui peuvent raccordés en sous-terrain d’ici juin 2017 et dans 50% des pavillons raccordés en aérien avant la fin d’année.

Raccordement aérien ou sous-terrain

Une fois que vous êtes éligibles, vous pouvez demander le raccordement à n’importe quel opérateur. Ce raccordement consiste à relier votre maison au réseau fibre depuis le boîtier situé dans la rue.  Plusieurs raccordements existent selon la situation du point de branchement.
Si le boîtier est situé sur un poteau électrique, le raccordement sera aérien : le technicien aura recours à une nacelle ou une échelle afin d’accéder au boîtier en hauteur et fera passer la fibre en perçant un trou discret en façade.
Si le boîtier est situé en sous-terrain, le raccordement restera en sous-terrain puisque le technicien utilisera des gaines techniques (ou fourreau) existantes pour atteindre la maison.
Mais, selon les infrastructures, le raccordement peut être à la fois aérien et en sous-terrain.

Raccordement dans les immeubles ou « raccordement vertical »

Après que SFR ait déployé la fibre dans les rues de Villeparisis, « l’opérateur d’immeuble déploie le réseau fibre dans la copropriété ou propriété, au pied de l’immeuble et dans les étages. Cet opérateur d’immeuble doit être choisi par vote à l’Assemblée Générale des copropriétaires ou désigné par le propriétaire de l’immeuble. Il réalise les travaux de raccordement en fibre optique dans les parties communes, assure l’exploitation du réseau et propose son réseau aux opérateurs commerciaux ». Puis, chaque résident est libre de s’adresser à l’opérateur de son choix qui viendra installer la fibre dans son logement en reliant le « boîtier d’étage des parties communes » jusqu’à l’appartement. Il fera circuler le câble, soit le long du plafond ou sur une plinthe, soit dans une goulotte ou fourreau existant. Le passage de la fibre se fait en réalisant un percement discret (6 à 8 mm environ) au-dessus de la porte d’entrée du logement ou en utilisant les gaines techniques si elles sont disponibles.
0417-16-reunion-publique-fibre-optique-04

Après la présentation du réseau de la fibre optique, de son déploiement à Villeparisis et de l’explication des différents types de raccordements, les habitants ont pu poser leurs questions à SFR.
« La fibre optique améliore-t-elle vraiment la connexion ? », demande une habitante ; « ça va être le jour et la nuit », répond SFR en précisant par exemple qu’avec la fibre, il faudra moins d’une minute pour télécharger légalement un film.
Quant au devenir de l’ADSL et des lignes cuivres actuellement utilisées : la fibre peut être déployée en parallèle de ces réseaux, il y a donc aucune obligation de se relier à la fibre. D’ailleurs, il n’y pas non plus d’obligation de souscrire à un abonnement chez SFR : cet opérateur déploie la fibre optique à Villeparisis et prévient les habitants de leur éligibilité.
« Le réseau de la fibre peut-être se détériorer ? », demande un habitant ; « peut-être avec le temps et nous ne sommes jamais à l’abri d’une dégradation technique mais ce ne sera pas dans l’immédiat. Vu l’ampleur des travaux, ils sont faits pour durer », affirme SFR.
Le temps d’échanges avec les Villeparisiens est aussi l’occasion d’apporter quelques petits conseils… Le maire suggère aux habitants d’appartements de mettre l’installation de la fibre optique à l’ordre du jour de leur prochaine Assemblée Générale de copropriété tandis que SFR préconise de préparer son logement au raccordement de la fibre pour faciliter le travail du technicien.

156
030417-Villeparisis-le-MAG-82-marssavril17-UNE

RETOUR EN IMAGES : Le Banquet des Aînés ; La Nuit des Associations

ACTUALITÉS : Forum Santé ; Cartes d’identité et passeports ; La fibre optique ; Les travaux

DOSSIER : La sécurité

AGENDA : Butinez le Printemps ; Certificat d’étude

FOCUS SUR… la labellisation du PIJ

ENVIRONNEMENT : Les déchets végétaux

CULTURE : Bob Dylan au centre culturel ; Les concerts du conservatoire

SPORTS ET LOISIRS : La Maison des Sports  et des Associations

VIE ÉCONOMIQUE : Roissy Développement

ÉTAT-CIVIL : Gérard Lacan Michelle Senis

LIBRE OPINION

829

Après le déploiement de la fibre optique et les premiers raccordements en décembre 2016 (cliquer ici pour lire l’article) ; la visite du point de mutualisation (armoire de rue) du réseau fibre de Villeparisis s’est déroulée mercredi 15 mars. Hervé Touguet, Maire de Villeparisis et Jean-Claude Brier, Directeur des relations régionales Ile-de-France de SFR ont présenté l’armoire et l’arrivée de l’internet haut débit sur la commune.

Débuté en 2015, le déploiement du réseau fibre de Villeparisis se poursuivra jusqu’en 2020. Le raccordement est réalisé à partir du nœud de raccordement optique (NRO) desservant 30 points de mutualisation ou armoires de rue. SFR poursuit le déploiement de la fibre, quartier par quartier.
Aujourd’hui, 660 logements et locaux professionnels sont déjà éligibles. À terme, plus de 12 228 logements et locaux professionnels villeparisiens pourront profiter de la vitesse et la performance permis par la fibre.

La présentation du 15 mars a également permis de rappeler que le déploiement de la fibre optique ne signifie pas le raccordement. Si votre logement est éligible à la fibre, c’est-à-dire si vous faites partie des prises disponibles, vous devez faire la demande de raccordement auprès de votre fournisseur d’accès internet.

Pour vérifier l’éligibilité de son foyer, il suffit de saisir son adresse ou numéro de téléphone sur le site : http://www.sfr.fr/box-internet/la-fibre-chez-vous/ ou de se rendre dans une boutique SFR qui pourra vous renseigner sur les modalités d’arrivée de la fibre dans votre quartier et votre logement.
Vous pouvez également appeler le 10 23 pour les abonnés SFR (téléphone fixe ou mobile) ou le 10 98 si vous n’êtes pas abonnés à SFR.

0317-11-fibre-optique-01
0317-11-fibre-optique-02

À noter que des vendeurs peuvent frapper à votre porte pour vous proposer des abonnements.
Restez vigilant et vérifiez bien l’identité du vendeur en lui demandant sa carte professionnelle comportant sa photo, sa nom et le logo SFR.

0317-11-fibre-optique-03

Pour répondre à toutes vos questions, une réunion publique est prévue dans la soirée du 20 avril au centre culturel en présence de l’opérateur SFR.

0317-11-fibre-optique-UNE

3950
Comme annoncé en 2016, la fibre optique arrive à Villeparisis avec le déploiement du FTTH (Fibrer To The Home – comprenez « fibre jusqu’au domicile ») par SFR.

Les premières prises commerciales sont disponibles depuis le 29 décembre 2016. Elles concernent 334 logements villeparisiens.
En janvier, ce sont 177 logements de plus qui pourront être raccordés, suivis de 459 au printemps. Ce raccordement concerne dans un premier temps les pavillons. 5 723 prises, pour 405 adresses en collectifs (immeubles, etc.), seront disponibles par la suite.
À ces prises, raccordées en souterrain par des points de mutualisation (armoires), s’ajouteront des modes de déploiement aériens et en façade.

Attention : déploiement de la fibre optique ne signifie pas raccordement. Si votre logement est éligible à la fibre, c’est-à-dire si vous faites partie des 334 prises disponibles en décembre, vous devez faire la demande de raccordement auprès de votre fournisseur d’accès internet.

Comment vérifier l’éligibilité de son foyer ?

Pour vérifier l’éligibilité de son foyer, il suffit de saisir son adresse ou numéro de téléphone sur le site : http://www.sfr.fr/box-internet/la-fibre-chez-vous/ ou de se rendre dans une boutique SFR qui pourra vous renseigner sur les modalités d’arrivée de la fibre dans votre quartier et votre logement.
Vous pouvez également appeler le 10 23 pour les abonnés SFR (téléphone fixe ou mobile) ou le 10 98 si vous n’êtes pas abonnés à SFR.

Comment équiper son logement en fibre optique ?

  •  En maison individuelle : le raccordement du pavillon est réalisé après abonnement, à partir d’un boîtier situé dans la rue (généralement dans une chambre en voirie ou sur un poteau) et destiné à desservir un ou plusieurs pavillons. En principe, le pavillon est raccordé techniquement selon le même mode que le réseau téléphonique (soit souterrain, soit aérien). Certains opérateurs ne demandent pas de frais de mise en service sauf si des travaux particuliers d’aménagement sur la propriété privée s’avèrent nécessaires pour ce raccordement (par exemple l’installation d’un fourreau dans le jardin), ceux-ci sont à la charge du propriétaire.
  • En habitat collectif (copropriété ou bailleur), une convention d’opérateur d’immeuble doit être signée avec SFR le plus tôt possible pour autoriser l’installation de la fibre optique dans les parties communes. Cet équipement des parties communes de l’immeuble est réalisé par l’opérateur. Le raccordement final de chaque logement se réalise ensuite, lors de la prise d’abonnement auprès de l’opérateur commercial.

0117-01-villeparisis-fibre-optique

5948
0416-14-fibreoptique-UNE

La fibre optique arrive bientôt à Villeparisis. Le déploiement du FTTH (Fibrer To The Home – comprenez « fibre jusqu’au domicile ») par SFR avec co-financement initial d’Orange est en cours dans la commune.

0516-20-fibre

Trente armoires appelées « Points de Mutualisation » (PM) sont actuellement déployées sur la commune jusqu’au mois de mai 2016. Ces armoires seront reliées au Nœud de Raccordement Optique (NRO) situé sur la commune de Mitry Mory.
Grâce à ce projet, la connexion Internet va être améliorée en émission et réception. La commercialisation des premières prises débutera à partir de décembre 2016. Chaque particulier devra se rapprocher de son opérateur pour être raccordé à la fibre.

La fibre optique a aussi l’avantage d’être insensible à des perturbations électriques extérieures. En résumé : un débit plus stable et rapide.

DSCN0902
fibreoptique2
0416-14-fibreoptique-01
Déploiement FttH Villeparisis - 18 juin 2014

2328
Villeparisis a entrepris de nombreux travaux. Ces chantiers répondent aux mêmes objectifs : embellir la ville tout en répondant aux besoins de ses habitants.
Même si le contexte financier actuel ne permet pas à la commune de réaliser toutes les interventions qu’elle souhaiterait, plusieurs opérations de rénovation ont été menées.

Écoles, équipements sportifs, bâtiments culturels mais aussi voiries… Pendant que les Villeparisiens profitaient de leurs congés, la rentrée se préparait.
Réalisés par les agents municipaux, notamment les gardiens, ou par des entreprises extérieurs : retrouvez tous les travaux qui se sont déroulés pendant l’été 2016 en cliquant ici

Du nouveau pour le quartier Normandie-Niemen

Le quartier Normandie-Niemen s’est transformé petit à petit. Son réaménagement est maintenant terminé.
En effet, depuis quelques mois, la résidence Normandie-Niemen possède un parking intérieur. Pour sécuriser l’accès, un portail coulissant a été installé comme le souhaitaient les élus municipaux. L’accès à la résidence n’est dorénavant possible qu’avec un badge.
En dehors de ces bâtiments résidentiels, le parking Denis Papin se tenant sur le domaine public a été aménagé. Les tracés ont été réalisés par les agents du Centre Technique Municipal. Il comporte une vingtaine de places. Les automobilistes ont donc aujourd’hui plus d’espace pour se garer.
Non loin de là, l’allée Marguerite Duras a également été refaite. Elle a été réalisée avec du grave ciment (mélange de sable et gravillons) pour faciliter la circulation des piétons, notamment des jeunes se rendant au collège Gérard Philipe.
Un nouveau paysage pour le quartier Normandie-Niemen.

0916-39-normandie-niemen-quartier-02
0916-39-normandie-niemen-quartier-04

Le terrain de football a un gazon synthétique

Les travaux ont commencé avec l’été 2016. Et pour la saison sportive 2016/2017, un terrain de football en gazon synthétique va voir le jour au Parc des Sports des Petits Marais.
Il mesurera 105x60m et respectera l’environnement puisqu’il est très économe en termes d’entretien, il ne nécessite que peu d’arrosage et les moquettes synthétiques sont recyclables.  Un terrain synthétique permet surtout une pratique sportive intensive grâce à la qualité et la résistance du revêtement.
Une piste scolaire d’athlétisme de deux couloirs et une de sprint sur le pourtour du terrain est envisagée. Des couloirs et lignes de départ et d’arrivée seront tracés.
Ce projet de 762 296 €, est subventionné  à hauteur de 25% par la région, de 15 %  par le Conseil Départemental, de 10 % par la Fédération Française de Football et de 10 000 €  par la réserve parlementaire de la Sénatrice Colette Mélot.
0816-travaux-terrain-synthetique-11
0816-travaux-terrain-synthetique-14
0816-travaux-terrain-synthetique-12
0816-travaux-terrain-synthetique-13
0816-travaux-terrain-synthetique-15
0916-travaux-terrain-synthetique-16
0916-travaux-terrain-synthetique-17

Revivez l’inauguration en cliquant ici

La façade du Guichet unique

Sa façade a pris quelques couleurs cet été. En effet, le Guichet unique, ce nouvel espace qui permet de traiter toutes sortes de demandes dans un seul et même lieu a pris les couleurs de son logo jaune et bleu. Résultat : encore plus de visibilité pour se rendre là où tout est plus simple et moderne.
0816-35-couleurs-guichet-unique

Adieu les nids-de-poule

La municipalité continue d’améliorer le cadre de vie des Villeparisiens, en apportant une attention particulière à la voirie. Les automobiles et nids-de-poule n’ont jamais fait bon ménage. Ces détériorations se forment généralement suite à des conditions climatiques humides et froides et un trafic répété. Pour améliorer la circulation des véhicules, la mairie a entamé, au mois d’avril, la réparation de ces cavités dans les chaussées.
De nombreuses rues villeparisiennes ont été rebouchées. C’est le cas des avenues Molière, Joseph Coursolle, Normandie-Niemen, Chateaubriand, Diderot, des Carpes, de Bretagne, de l’Étang, Jean-Jacques Rousseau, des Cévennes, des rues Massenet, du potelet d’angle des avenues des Faisans et Eugène Varlin, du boulevard Strasbourg ainsi que des avenues des Mésanges, des Papillons, des Grillons, des Libellules, l’avenue des Rossignols, Pasteur, la Bruyère, La Fontaine, d’Halevy, des Tilleuls, du trottoir de l’avenue du Général de Gaulle mais aussi l’angle de l’avenue du 8 mai 1945 et Paul Eluard, sans oublier le parking de la piscine.

Avant la fin d’année 2016, Villeparisis dira au revoir à 41 autres nids de poule. Sont concernés : les avenues Charles Gide, Albert, Jean Monet, Aristide Briand, de Picardie, de Bourgogne, des rues Salengros, Victor Hugo, Strasbourg, du Tilleuls, Massenet, Halévy, Jean Jaurès, Camille Flammarion, des Glycines, de Courtry, Émile Zola, du Coq, de la Bruyère, de la Marne, de Bourgogne, de Bretagne, de Strasbourg, de la Fontaine , le boulevard de l’Ourcq, Marcel Sembat, l’allée des Cerisiers, l’entrée du parking place du marché ou encore le rond-point de l’Europe.

Nettoyage des allées du cimetière

Le cimetière a été entièrement nettoyé du 13 au 15 avril. Dix travailleurs handicapés de l’ESAT de Villeparisis (Établissement et Service d’Aide par le Travail) ont biné et débroussaillé plus 9 000 m2 pendant trois jours. La mairie a choisi de faire appel à cet établissement afin de développer un partenariat et de valoriser les missions des travailleurs. 3000 € ont été consacrés à cette intervention. Au total, 10 000 € sont prévus pour le nettoyage des allées du cimetière qui sera réparti en dix interventions sur l’année. Parallèlement, deux bancs ont été installés et le dessus de la fermeture du caveau provisoire a été réhabilité.
desherbagecimetiere

Élagage avenue du Général de Gaulle

L’élagage et la mise en place de copeaux aux pieds des arbres ont été réalisés sur une grande partie de l’avenue du Général de Gaulle en mars et avril.

Réaménagement de la CD 105

Cet hiver, la Chemin Départemental CD 105, c’est-à-dire la route menant à Bois Fleuri, a été le théâtre de diverses réhabilitations réalisées par le Conseil Départemental. Entre le carrefour du 6 Juin 1944 et le rond-point Montzaigle, certaines parties de la chaussée ont été rénovées et des passages ont été ouverts sur le terre-plein central afin de pouvoir réguler la circulation lors des travaux d’entretien de la voie.

Square de Boisparisis

Le square de Boisparisis a été réhabilité avant l’été. Les familles peuvent donc dorénavant profiter d’un espace convivial et ludique pour ces grandes vacances. Les agents du CTM (Centre Technique Municipal) ont déposé les anciens jeux et préparé le terrain avant l’intervention. Puis, l’entreprise Jean Lefèvre s’est occupé de la réalisation de la structure des allées (fond de forme) et de la pose des bordures. Avant l’ouverture fin juin, les municipaux ont aménagé l’espace d’activités ludiques et jolies plantations. 30 000 €, financés par la ville, ont été nécessaire pour transformer le square de Boisparisis en un terrain verdoyant peuplé de jeux pour enfants.
0716-26-inauguration-boisparisis-UNE

Test sur l’avenue Eugène Varlin

Les potelets verts placés le long des places de stationnement de l’avenue Eugène Varlin ont souvent été à l’origine de détérioration de portières lors de manœuvres de stationnement en raison de leur trop faible hauteur. Cette situation a bien été prise en considération par vos élus. C’est ainsi que la municipalité a décidé de supprimer ces potelets sur une partie de l’avenue, côtés pair et impair, entre les rues La Fontaine et Lavoisier d’un côté et les avenues Joseph Coursolle et des Libellules de l’autre. Afin de délimiter les emplacements une ligne blanche a été tracée au sol pour ne pas empiéter sur la partie du trottoir réservée aux piétons.
Cette « zone test » permettra de vérifier que les règles de stationnement sont respectées sans avoir à recourir à la pose de poteaux. Si cet essai est concluant, les potelets seront enlevés sur l’intégralité de l’avenue Eugène Varlin. Pour la sécurité de tous et pour mieux vivre ensemble, les automobilistes doivent se garer correctement sur les places matérialisées de manière à ne pas gêner les piétons, qu’ils soient sur les trottoirs ou sur un passage piétonnier.

Réaménagement du chemin rural n°10 entre Villeparisis et Mitry-Mory

Suite à la suppression du passage piéton n°19 en 2013 sur les voies ferrées (RER B et Paris / Hirson) liant Villeparisis à Mitry-Mory, le chemin rural n°10 va être témoin de travaux de réaménagement, à partir de début mai 2016. Une bonne nouvelle pour les piétons, cyclistes Villeparisiens !

Ce réaménagement implique la collaboration du réseau SNCF, de Setec Organisation en tant que mandataire de maîtrise d’ouvrage, Omnium Général d’Ingénierie (S.A), maître d’œuvre ainsi que le groupement d’entreprise travaux, Segex/Razel Bac. Il va offrir une liaison douce entre les deux communes tout en permettant de maintenir les accès techniques aux services ERDF, SNCF et DIRIF.
Fini les intrusions de véhicules et les dépôts sauvages, bonjour aux balades régulières et faciles d’accès.

Les travaux programmés impliquent :
– la démolition des voiries dégradées (revêtement, purge des structures) avec évacuation des déblais
– la réalisation de nouvelles structures de voirie portantes et de nouveaux revêtements (grave naturelle ou revêtement bicouche gravillonné selon les secteurs)
– la reprise des accotements (nivellement et ensemencement) en fin de chantier
– la mise en place de barrières pompiers aux deux extrémités.

chemin-rural-N°10-1
chemin-rural-N°10-4
chemin-rural-N°10-5

La rue Mattéoti fait peau neuve. La voie carrossable ainsi que ses trottoirs sont refaits. Les trottoirs ont été mis à neuf et des bordures ont été posées. À noter qu’une piste cyclable est également créée pour permettre aux vélos de circuler librement et en toute sécurité.
Les travaux de voirie, d’un montant de 412 000€ TTC, se sont déroulés cet été.

travaux-matteoti-01
travaux-matteoti-02

Impasse Mirabeau

L’impasse Mirabeau a changé. Démarré courant février, le chantier concerne des travaux de voirie dont la réfection de la voie carrossable et des trottoirs. En quatre semaines, la structure de la chaussée a été refaite et l’enrobé réalisé. Terminée au printemps, l’opération, d’un montant de 115 400€ TTC a été financée par la ville.

Cette impasse a la particularité d’être devenue une « zone de rencontre » qui donne la priorité aux piétons et aux cyclistes. C’est la raison pour laquelle la vitesse des véhicules ne doit pas excéder 20 km/h. Parallèlement à la favorisation des modes de transports doux, la zone de rencontre permet à tous de partager l’impasse Mirabeau.

0316-10-focus-Mirabeau-01
0316-10-focus-Mirabeau-02
0316-10-focus-Mirabeau-03

Avenue Alexandre Dumas

Les travaux de mise en séparatif de la rue Alexandre Dumas seraient prévus par la CCPMF en 2016.

Rue Jean Jaurès

0116-03-Focus-dumas-01
0116-03-Focus-jaures-01

La voie carrossable de la rue Jean Jaurès a bénéficié d’un nouvel enrobé, c’est-à-dire une couche de roulement, financé par le Conseil Départemental de Seine-et-Marne. La commune a pris en charge les signalisations au sol et le marquage des places de stationnement.