À l’initiative du Conseil Départemental de Seine-et-Marne, la pose de la première pierre de la construction du collège Marthe Simard de Villeparisis s’est déroulée le 3 février.

« Ce jour est le symbole d’une nécessité devenue projet », a déclaré Hervé Touguet, lundi 3 février. À 16h, Patrick Septiers, président du Département, Anne-Laure Fontbonne et Daisy Luczak, vice-présidentes respectivement en charge des bâtiments et collèges, le maire Hervé Touguet, Xavier Vanderbise, conseiller départemental et Rodrigue Kokouendo, député,  s’étaient réunis sur le chemin des Petits Marais pour la pose de la première pierre de la construction du collège Marthe Simard* de Villeparisis. Les collégiens avaient préparé un petit texte qu’ils ont lu puis inséré dans la capsule glissée dans le bout de mur, scellé par des clous plantés par les élus.

À l’occasion de cette cérémonie, le président du Département a remercié chaleureusement l’ensemble des personnes qui ont contribué à la réalisation de ce projet. Ce « collège à taille humaine est un point fort pour la ville et ses habitants mais symbolise aussi la priorité à la jeunesse seine-et-marnaise voulue par le Département ». À noter que le coût de la conception et des travaux du troisième collège villeparisien s’élève à 17,2 millions d’euros.

Première pierre du collège Marthe Simard

16 mois de chantier pour un collège serein et sécurisé

Fruit d’un partenariat entre la commune (qui a fourni le terrain) et le Conseil Départemental, la construction du futur collège de Villeparisis a officiellement démarré. 16 mois de chantier seront nécessaires pour réaliser cet établissement « confortable et agréable à vivre, inséré dans un environnement serein et sécurisé », selon l’architecte. Ce dernier détaillé le hall, « véritable cœur du collège », dont l’avancée sur la rue sera visible de loin et dont l’intérieur, pourvu d’une double hauteur, accueillera notamment l’administration, les locaux de vie scolaire et extrascolaire et un CDI vitré donnant sur la cour pour inciter à la fréquentation. L’éclairage naturel a d’ailleurs été privilégié pour la cour comme pour les bâtiments.

Les architectes vont créer un espace serein en réduisant les contacts avec le domaine public et les habitants. Pour réaliser cette protection du vent, de la vue et du bruit entre les collégiens et les riverains, la cour de récréation sera par exemple bordée par le bâtiment abritant la restauration d’un côté et par un merlon végétalisé  de l’autre.

Le collège Marthe Simard sera également un lieu sécurisant avec des locaux organisés autour de la cour, évitant les angles morts et permettant de surveiller les allées et venues. La circulation des élèves et des professeurs sera organisée en boucle dans les bâtiments, autour de patios, pour gérer les flux de déplacements.

Première pierre du collège Marthe Simard
Première pierre du collège Marthe Simard

L’établissement prend en compte l’environnement

Situé entre la piscine et le collège Gérard Philipe, l’établissement devrait présenter des caractéristiques ambitieuses en matière de performances énergétiques. Pour construire ce collège « nouvelle génération », une importance a été accordée à l’environnement « à tout point de vue, comprenez aussi l’environnement des élèves et professeurs », a expliqué l’architecte en faisant référence à l’air sain qui y sera respiré. Fabriqué notamment avec du bois, ce bâtiment sera également basse consommation pour « faire attention aux ressources de la planète ». Ses consommations seront vérifiées pendant cinq ans par une société de maintenance qui s’assurera que le collège reste économe et qui mesurera, entre autre, la qualité de l’air.

Première pierre du collège Marthe Simard

Un collège provisoire ouvert depuis septembre 2018

Inauguré symboliquement lundi 3 septembre 2018, le collège Marthe Simard a vécu sa première rentrée scolaire la même année. À l’époque, 112 élèves de sixième avaient été accueillis dans des bâtiments  modulaires et provisoires. À la rentrée 2019, les effectifs ont grossi : plus de 200 élèves de sixième et cinquième étudient désormais dans cet établissement. À terme, le collège Marthe Simard devrait accueillir 600 jeunes.
Saluant la construction définitive de cet établissement qui était « tant attendue », la principale a tout de même souligné que le collège Marthe Simard existe depuis deux ans et qu’il « possède déjà une identité forte ».

La pose de la première pierre de la construction du troisième collège de Villeparisis a permis à chacun de rappeler leur objectif commun « d’offrir le meilleur aux élèves ».

Première pierre du collège Marthe Simard
Première pierre du collège Marthe Simard
Première pierre du collège Marthe Simard

*Marthe Simard, résistante, était une des premières femmes à siéger dans une assemblée parlementaire française.