Actu

67
expo-jeux-Bernal-2018
La ludothèque et ses jeux de 14-18, Daniel Bernal et ses photos de combats : jusqu’au 17 novembre, le centre culturel propose deux expositions autour du Premier conflit mondial.

Jusqu’au 17 novembre, le centre culturel Jacques Prévert accueille deux nouvelles expositions sur la Première guerre mondiale : la ludothèque présente ses jeux anciens de l’époque, d’abord.  À quoi s’amusaient les enfants d’alors ? À quoi jouait-on dans les tranchées ? C’est à ces questions que répond l’équipe de la ludothèque. À base d’iconographie et de reproductions, elle montre comment ces objets ont évolué pendant cette période marquée par la propagande et le patriotisme. Il est possible de les tester sur place, d’en comprendre la logique. Ainsi, le trenchball (jeu britannique d’adresse) consiste à faire cheminer une bille sur un parcours matérialisant une tranchée et truffé d’obstacles qu’il faut éviter. Le jeu de la grenouille consiste à lancer des palets dans des trous, celui du milieu étant une grenouille bouche ouverte. Les jeux traditionnels (dominos, jeu de l’oie, puzzle..), eux, se sont adaptés à la thématique de la guerre.

expo-jeux-Bernal-2018
expo-jeux-Bernal-2018
expo-jeux-Bernal-2018

Autre exposition présentée, celle du photographe Daniel Bernal et ses clichés de scènes de combats reconstituées par des passionnés locaux, uniformes, armement et avions compris. Une étonnante plongée en couleurs dans le conflit, illustrée aussi par deux maquettes d’avions Caudron prêtés par l’association d’aéromodélisme de Villeparisis.
Un vernissage était organisé mercredi 7 novembre en présence notamment du maire Hervé Touguet, des conseillers départementaux Xavier Vanderbise et Isabelle Recio, et des élus villeparisiens David Barquero, Axelle Bridoux, Patrick Maury, Dominique Fages et André Thénault.

expo-jeux-Bernal-2018
expo-jeux-Bernal-2018
expo-jeux-Bernal-2018
expo-jeux-Bernal-2018
expo-jeux-Bernal-2018
expo-jeux-Bernal-2018

129
exposition guerre 14-18
Une plongée dans notre passé local lors du premier conflit mondial : c’est ce que propose cette exposition jusqu’au 5 novembre 2018

À quoi ressemblait le Villeparisis des années 1914-1918 ? C’est ce que retrace l’exposition du centenaire proposée par le Musée d’Histoire Locale et le musée de Villeroy jusqu’au 5 novembre au centre culturel Jacques Prévert. L’événement se place dans le cadre des commémorations de l’armistice organisées dans la ville. Le vernissage de l’exposition s’est déroulé samedi 20 octobre, sous l’égide du maire et plusieurs élus villeparisiens.

exposition guerre 14-18
1018-42-actu-expo-guerre-1914-01

Hervé Touguet a remercié François Gagnepain et les bénévoles du Musée qui l’accompagnent pour ce méticuleux travail de mémoire. À l’aide de cartes postales, de documents administratifs, de cachets militaires, d’uniformes, de spécimen d’armement et de correspondances personnelles, la commune reprend vie.
L’exposition part des grandes manœuvres de 1894. Pour défendre Paris et anticiper une guerre qui s’annonce, les alentours ont été fortifiés entre Villeparisis et Claye-Souilly.
En 1914, le bourg (950 habitants environ) abritait un cantonnement militaire. Canons et mitrailleuses sont positionnés dans les bois de Morfondé et de Bois Fleuri. Un état des troupes en 1915 permet de raconter la vie quotidienne des soldats.
L’exposition retrace aussi quelques destins, parmi les 47 Morts pour la France recensés, figurant sur le Livre d’or de 1919. D’âges variables, ils étaient manœuvriers, laboureurs, menuisier… L’année 1916 a été la plus meurtrière. Le premier tué (18 ans) est tombé près de Meaux le 5 septembre 1914, avec l’écrivain Charles Péguy. Deux familles ont chacune perdu deux fils. Deux poilus ont succombé chez eux après l’armistice des suites de maladies contractées au front. Un dernier a sombré au large de la Sardaigne, son bateau ayant été coulé par un sous-marin allemand.

340
Villepa'Halloween 2018
La deuxième édition du défilé d’Halloween a traversé Villeparisis vendredi 19 octobre. Effrayant.

Vendredi 19 octobre 2018 au soir, Villeparisis s’est joué sa version de « Peur sur la ville ». Des tee-shirts au sang dégoulinant dans les rues, des monstres en liberté arpentant le bitume, des masques terrifiants, des sorcières affreuses, chapeau pointu sur des têtes hirsutes… La deuxième édition du défilé de Halloween (Villepa’Halloween), synonyme de vacances d’automne, s’est élancée de la place Henri Barbusse, progressant implacablement avenue Balzac pour rejoindre l’Accueil de Loisirs Berny, rue de Ruzé.
Encadrée par la Police municipale, les animateurs de l’Espace Municipal des Jeunes et les parents, la parade colorée s’en est allée en procession joyeuse, mêlant aussi aux décors des costumes de superhéros, des princesses chatoyantes maquillées, des justaucorps squelettes à un lapin rose et à un soldat de l’Empire tout juste échappé de Star Wars.

villepa'halloween 2018
Villepa'Halloween 2018

Tous ont été accueillis à Berny, redécoré pour l’occasion. Là, la grosse centaine de participants ont pu frémir à un conte préparé par des lycéens de l’atelier théâtre de la Maison Pour Tous, baptisé « L’histoire de la sorcière au placard à balais », avant de succomber au festin bonbons-boissons. Dans l’assistance, on reconnaissait notamment David Barquero (adjoint à la Jeunesse), Axelle Bridoux (adjointe chargée de la Culture), Hassan Fere (adjoint à l’Urbanisme) ou Dominique Fage (conseillère déléguée à l’Animation et aux Fêtes).

149
commémoration-armistice-2018
Villeparisis va vivre dès vendredi 19 octobre 2018 trois semaines de commémoration de la fin de la Grande guerre. Demandez le programme.

Dans une ville parée de bleuets ornant maisons et balcons (sous n’importe quelle forme), le centième anniversaire du 11 novembre 1918, Armistice de la Première Guerre mondiale, est l’objet d’une commémoration officielle et de manifestations variées.
Du 19 octobre au 5 novembre. Le centre culturel Jacques Prévert accueille une exposition sur Villeparisis dans la guerre, présentée par le Musée d’Histoire Locale de « Villeparisis et son Passé », et le musée de Villeroy. Photo ci-contre issue de l’exposition : des soldats posent devant la gare de Villeparisis.

commémoration-armistice-2018

Les 6 et 8 novembre. Au centre culturel, les élèves de l’école Barbara monteront sur scène pour présenter une pièce de théâtre. Pour les scolaires, à  9h30 et 14h30 le 6 novembre et à 14h30 le 8 novembre. Pour le grand public, le 8 novembre à 20h30.
Mercredi 7 novembre. À 20h30 au centre culturel, projection du film d’Albert Dupontel « Au revoir là-haut ». Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l’un dessinateur de génie, l’autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l’entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire.
Du 6 au 17 novembre. Dans la galerie d’art du centre culturel, exposition de photos de Daniel Bernal. Retour en images sur le conflit, qui nous montre des lieux de batailles, des démonstrations aériennes d’avions d’époques, et des scènes de reconstitution de combats en uniformes.
Du 6 au 17 novembre. Dans la galerie du centre culturel, la ludothèque propose de  redécouvrir des jeux anciens.
Samedi 10 novembre. À 14h au centre culturel, séance gratuite (tout public) du spectacle « Le Petit Poilu illustré ». Paul et Ferdinand, deux anciens poilus et irrésistibles clowns, reviennent de l’au-delà ayant pour mission de raconter la Grande guerre aux enfants. Spectacle précédé de lecture de lettres de poilus par les enfants du CMJ. Réservation indispensable.
Samedi 10 novembre. À 14h, 15h15, 16h30 à la médiathèque Elsa Triolet, organisation d’un Escape Game sur le thème de la guerre 14-18. Issu du monde du jeu vidéo, cette activité ludique et cérébrale consistera pour les joueurs (12 équipes de trois à cinq personnes à chaque horaire) à chercher des indices disséminés dans des pièces de la médiathèque, puis les combiner entre eux pour pouvoir avancer dans l’énigme et sortir de la pièce. Le tout en une heure. Inscriptions au service Sports et Fêtes (01 60 21 21 01).
Dimanche 11 novembre. Cérémonie du 100e anniversaire de l’Armistice. À 9h, circuit de la Brigade Marocaine, organisé par Vill’Pas Rando. Départ devant la mairie de Chauconin. À 14h, défilé des enfants (accompagnés de leurs parents, des élus du CCE et du CMJ, de quatre cavaliers et de trois soldats en tenue, au son d’une fanfare depuis la place Wathlingen jusqu’au monument aux Morts. À 15h, commémoration. Lâcher de pigeons, avec l’USMV Colombophilie.
Programme sous réserve de modification.

138
Plus d’exposants, plus de visiteurs : le 3e salon de la gastronomie à Villeparisis a connu un engouement inégalé samedi 13 et dimanche 14 octobre 2018.

Presque 7000 visiteurs ont parcouru les allées du salon Villepa’Gourmand 2018, troisième du genre, samedi 13 et dimanche 14 octobre au centre culturel Jacques Prévert. Charcuterie, escargots, fromages, vins et alcools, épices, chocolat, miel et autres pâtisseries, il y en avait pour toutes les saveurs, toutes les papilles.

1018-41-villepa-gourmand-04
1018-41-villepa-gourmand-37
1018-41-villepa-gourmand-36

Cette année, 64 exposants sont venus des régions françaises, d’Italie, du Canada, pour présenter leurs produits. « Tous les savoir-faire sont là, y compris les arts de la table », a constaté le maire Hervé Touguet, entouré d’élus, accompagnant la sénatrice Claudine Thomas et le député Rodrigue Kokouendo, passant de stand en stand. Des noms bien connus des Villeparisiens étaient présents, à commencer par la boulangerie Sabarot (et ses pains spéciaux dont le pain de 1914), la biscuiterie Astruc, Truffaut, Leclerc ou encore Carole Cake Design. Côté vins, le salon proposait à la dégustation des crus de Champagne, d’Alsace, de Bordeaux, du Beaujolais, des Côtes-du-Rhône, jusqu’au muscat du cellier de Trémoine venu des Pyrénées-Orientales. Dans le hall, la Sodexho-Les Petits Gourmands (prestataire de la restauration collective à Villeparisis) a fait déguster les mets proposés dans les cantines scolaires de la ville.

1018-41-villepa-gourmand-16
1018-41-villepa-gourmand-14
1018-41-villepa-gourmand-15

Devant le centre culturel, ces deux jours, des animations musicales, une mini-ferme et ses animaux, des structures gonflables et un manège ont été proposés. Des stands de restauration (huîtres, cochon de lait, fast-food, soupe, accras…) ont été très appréciés des visiteurs à l’heure du déjeuner..

70
repas seniors automne 2018
Près de 70 convives ont participé au traditionnel repas de saison à la Résidence Octave Landry

Terrine de poisson, filet mignon agrémenté de pommes noisettes et de haricots, fromage, tarte tatin et beignets : près de 70 convives ont participé jeudi 11 octobre au traditionnel repas festif d’automne, à la Résidence Octave Landry, organisé par le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale).

repas seniors automne 2018
repas seniors automne 2018
repas seniors automne 2018

Pour l’occasion, la grande salle de restauration a été décorée aux couleurs de saison, marron, jaune et orange. L’ambiance musicale conviviale était assurée par l’accordéoniste Corinne Rousselet.
Le maire Hervé Touguet et son adjointe Sylvie Mundviller (chargée notamment des affaires sociales) sont venus saluer l’assistance.
Ce repas d’automne est l’un des six repas annuels proposés aux seniors. Le prochain, le 15 novembre, célèbrera à la résidence Octave Landry l’arrivée du Beaujolais nouveau.

repas seniors automne 2018
repas seniors automne 2018
repas seniors automne 2018
repas seniors automne 2018
repas seniors automne 2018
repas seniors automne 2018
repas seniors automne 2018

49
elections CMJ 2018
La campagne est lancée dans les trois collèges de Villeparisis pour l’élection au CMJ le 20 novembre.

Les 114 élèves de sixième du collège Marthe Simard d’abord, leur camarades de Gérard Philipe ensuite : le service municipal Jeunesse lançait mercredi 10 octobre la préparation des futures élections au CMJ. Une autre rencontre d’information a eu lieu ces jours derniers au troisième collège de la ville, Jacques Monod.

elections CMJ 2018
elections CMJ 2018

Au menu, une sensibilisation au fonctionnement de ce Conseil Municipal junior créé en 2016, lieu d’engagement citoyen dans la vie locale au service de tous pour les Villeparisiens âgés de 12 à 15 ans. Ainsi en 2018, le CMJ a organisé la soirée solidaire Soli’Dance à l’accueil de Loisirs Berny. Il a participé à la commémoration de la Journée nationale de la Déportation, ou encore a réalisé trois banderoles annonçant les séances estivales de cinéma de plein air.
Sur les 18 élus (mandat de deux ans), 12 postes sont à pourvoir dans les trois établissements. Seuls votent les élèves de sixième. Les candidatures étant reçues à la mi-octobre, une campagne s’ouvrira, chaque prétendant exposant ses idées pour la communauté. Le vote est prévu le 20 novembre prochain. L’installation du CMJ nouvelle version se fera à la mairie en salle du Conseil municipal, en présence du maire Hervé Touguet.

82
elections CCE 2018
Le 26 novembre, les élèves de CM1 voteront pour élire 19 représentants au Conseil Communal d’Enfants. Ces jours derniers, la mairie a lancé les appels à candidature dans les écoles.

Mis sur pied en 2002, le Conseil Communal des Enfants entre en campagne. Le 26 novembre, les élèves des classes de CM1 de Villeparisis éliront pour un mandat de deux ans 19 représentants au sein de cette assemblée de 34 jeunes élus, qui se renouvelle partiellement chaque année. La séance solennelle d’installation aura lieu le 11 décembre en présence du maire Hervé Touguet. Le travail de débats, lui, se fera tout au long de l’année lors de commissions mensuelles.

CCElogocoul

Cet apprentissage civique n’est pas qu’une répétition du futur droit de vote des adultes. Le CCE agit bel et bien dans la ville, proposant des projets pour améliorer le quotidien des Villeparisiens. Ainsi sont déjà nés le skate park, les jeux de la Voie Lambert, le défilé Villepa’Halloween… Ainsi ont été mises sur pied des vidéos (de promotion des jeux Olympiques par exemple), des rencontres intergénérationnelles, des sensibilisations à la sécurité routière et à la défense de la biodiversité.

elections CCE 2018
elections CCE 2018

Les classes de CM1 de huit écoles ont reçu ces derniers jours la visite de la coordinatrice enfance chargée du CCE, venue expliquer aux enfants l’usage du Conseil Communal, son mode d’élection, et répondre à leurs questions (ici en photo à l’école Barbara). Des formulaires de déclaration de candidature ont été distribués, à rendre munis de l’autorisation parentale. Pour être éligible, il faut bien entendu être scolarisé en CM1, mais aussi habiter la commune.
Les candidats connus, une campagne électorale s’ouvrira, chaque prétendant devant élaborer une affiche mentionnant son ou ses projets pour la ville. Le 26 novembre, chaque élève de CM1 passera dans l’isoloir muni des bulletins de vote et de sa carte électorale.

95
Près de 1200 collégiens de Villeparisis et des environs étaient invités le 2 octobre à voir la pièce d’Ismaël Saïdi au centre culturel Jacques Prévert.

Près de 1200 collégiens de Villeparisis, Mitry-Mory, Courtry et Claye-Souilly étaient invités mardi 2 octobre au centre culturel Jacques Prévert, venus assister matin et après-midi à une représentation de « Djihad ». La pièce d’Ismaël Saïdï (comédien, réalisateur, scénariste belge et ex-policier) a été reconnue d’utilité publique pour lutter contre la radicalisation, avec pour armes l’humour et l’émotion.
Le maire Hervé Touguet a accueilli sur la scène le sous-préfet de Meaux Gérard Péhaut, les conseillers départementaux Isabelle Recio et Xavier Vanderbise, le député Rodrigue Kokouendo et plusieurs élus municipaux.

Soulignant la mobilisation conjuguée de l’État et des communes, le sous-préfet a voulu faire passer quelques messages.

1018-40-theatre-djihad-01

Pour lui, cette pièce doit faire réagir. Elle a pour objectif de prévenir et de mettre en garde contre tout ce qui s’apparente à de la radicalisation sous toutes ses formes, au travail, à l’école, dans les quartiers, sur les stades. Ce spectacle doit aussi permettre aux enseignants de servir de support pédagogique, et de mieux comprendre ce fléau qui meurtrit, mais sans préjuger, sans discriminer ni stigmatiser. « Djihad » peut mieux nous éclairer sur le monde souhaité pour demain. Un monde de paix, de tolérance.
La pièce évoque l’histoire de Ben, Ismaël et Reda, trois jeunes bruxellois désenchantés d’une cité, qui ne trouvent plus leur place dans la société. Ils parlent de leur voyage imminent en Syrie pour faire le djihad. Le long de cette odyssée tragi-comique qui les mènera de Schaerbeek à Homs, en passant par Istanbul, ils découvriront les raisons qui les ont chacun poussé à partir et devront faire face à une situation beaucoup moins idyllique que prévue.

theatre Djihad 2018
theatre Djihad 2018
theatre Djihad 2018

Comique avant tout, « Djihad » fait rire des clichés de toutes les religions, en levant le silence sur les tabous de chacun. La pièce révèle sur scène nos angoisses les plus profondes, parle de communautarisme, d’intégration, de la peur de l’autre et ce qu’elle engendre. Soutenue par le ministère de l’Éducation, elle a été financée par la ville de Villeparisis, la Maison Pour Tous Jacques Marguin, la préfecture de Seine-et-Marne et le CGET. Un débat a suivi, Ismaël Saïdï répondant aux questions de la salle.

(Photo de la pièce : Xavier Cantat)

152
fête Canal 2018
De nombreuses associations sont venues animer les festivités samedi 22 septembre sur la place du Marché et le long du Canal de l’Ourcq

Le ciel était mitigé, mais les Villeparisiens satisfaits : la Fête du Canal a battu son plein samedi 22 septembre sur la place du Marché, sur le pont et sur les berges du canal de l’Ourcq. Ateliers créatifs (tricot urbain, fabrication de bleuets), espace jeux de la Ludothèque, stand de la Maison pour tous, exposition sur l’histoire du canal il y a 100 ans, balade en canoë ou à dos d’ânes, de nombreuses animations étaient proposées.

fête canal 2018
fête canal
fête canal 2018

Les associations « Viva Italia », « Les petits coins du Portugal » ou « Cantina solidaire » proposaient leurs spécialités culinaires. Les enfants ont pu profiter des « chaises volantes », manège écologique actionné à la seule force des jambes. Les adultes ont pu danser à la Guinguette.