Actu

2947
Depuis le 16 janvier 2021, le couvre-feu est en vigueur de 18h00 à 6h00 pour 15 jours minimum et le port du masque reste obligatoire sur l’ensemble du territoire à partir de 11 ans.
A partir de 18h :

Il sera possible avec une attestation de : 

  • Revenir du travail
  • Aller chercher les enfants à l’école ou à la crèche
  • Se déplacer pour certains motifs
    (raisons professionnelles, motifs familiaux impérieux, assistance à une personne en situation de handicap, raisons de santé, missions d’intérêt général, besoin des animaux de compagnie sur un rayon d’1km)

Il sera impossible de :

  • Faire des courses
  • Ouvrir son commerce
  • Faire du sport
  • Se déplacer sauf pour les motifs cités précédemment
Ce qui est ouvert jusqu’à 18h :
  • Les services publics
    Le CCAS ferme à 17h30 jusqu’à nouvel ordre.
    Les rassemblements privés (dont les mariages) doivent être limités à 6 adultes. Les cérémonies funéraires sont limitées à 30 personnes. 
  • Les écoles maternelles, élémentaires, les crèches et centres de loisirs
    Les enfants des mêmes classes sont invités à manger ensemble sur la même table. Les activités sportives en intérieur y sont suspendues.
  • Les collèges et lycées
    Pour la plupart des établissements, les cours se font en demi-groupe.
  • Les parcs et jardins
Ce qui est fermé toute la journée :
  • Les bars, restaurants, cafés
  • Les cinémas, théâtres, musées
  • Les gymnases, salles de sports, salles polyvalentes
  • Les stades, enceintes sportives
    Les rencontres sportives professionnelles sont autorisées mais les matchs sont à huis clos.

Afin d’aider à nouveau les familles, la Ville va distribuer de nouveau des masques en tissu réutilisables pour chaque élève des écoles élémentaires. Ce masque sera adapté à la taille des enfants et lavable 10 fois.

Besoin de plus d’informations ? 

  • Toute l’actualité du coronavirus se trouve sur le site du Gouvernement.
  • Posez vos questions sur la vaccination dans notre département à la cellule d’information au public mise en place par la préfecture : 01 64 71 77 79 (de 9h à 12h et de 14h à 17h) ou au numéro national : 0800 009 110.
  • L’ensemble des centres de vaccinations et leurs horaires sont disponibles sur santé.fr.

Depuis lundi 18 janvier, la campagne de vaccination concerne les personnes âgées de plus de 75 ans et les personnes ayant des pathologies à haut risque.
Les vaccinations sont gratuites et se font uniquement sur rendez-vous.

Les centres de vaccinations les plus proches sont à :

  • CHELLES : Centre culturel de Chelles place des Martyrs de Chateaubriand
    Réservation en ligne via Doctolib ou par téléphone : 01.64.72.85.35
  • PONTAULT-COMBAULT : Salle des fêtes J.Brel, Rue du plateau
    Réservation en ligne via Doctolib ou par téléphone : 01.70.05.48.88
  • LAGNY : salle polyvalente totem , Avenue André Malraux
    Réservation en ligne via Keldoc ou par téléphone : 08.00.07.74.00

209
Rentrée scolaire 2020

Contrairement aux dernières informations relayées par les médias et les réseaux sociaux, le ministère de l’Education nationale a décidé que la rentrée scolaire du lundi 2 novembre aura lieu à 8h30.
Les services d’accueils préscolaires et postscolaires seront maintenus aux horaires habituels pour les enfants déjà inscrits.

Prenez soin de vous.

202

Appel solidaire aux plus de 70 ans, portage des repas à domicile, maintien des interventions du SAAD et visite possible aux seniors de la résidence Octave Landy, le Centre Communal d’Action Sociale poursuit ses missions pendant le confinement.

Soyez attentifs à vos aînés et aux personnes isolées.

APPEL SOLIDAIRE

Le CCAS va contacter régulièrement tous les seniors de plus de 70 ans inscrits sur le « fichier confinement » de mars 2020.
Vous pouvez toujours vous inscrire sur cette liste en contactant le CCAS au 01 64 67 52 32.

PORTAGE DES REPAS À DOMICILE

Le portage de repas à domicile est vivement conseillé.
Si vous vous inscrivez, votre repas vous sera livré quotidiennement à domicile.
Pour le mettre en place, contacter le CCAS au 01 64 67 52 32.

SERVICE D’AIDE ET D’ACCOMPAGNEMENT À DOMICILE

Les interventions des aides à domicile fonctionnement normalement jusqu’à nouvel ordre.
Renseignement uniquement par téléphone au SAAD au 01 64 27 92 22 ou au CCAS au 01 64 67 52 32.

RÉSIDENCE AUTONOMIE OCTAVE LANDRY

Afin de protéger les habitants les plus fragiles de la résidence Octave Landry, les manifestations (loto, activités, jeux de cartes, repas à thème, etc…) et le service de restauration sont toujours annulés jusqu’à nouvel ordre.
Les visites familiales sont possibles. Chaque visiteur devra porter un masque, respecter la distanciation physique et les gestes barrières avec son aîné, et remplir le registre des visites.

VIGILANCE FRAUDES

Les conditions sanitaires exceptionnelles engendrent un contexte encore plus favorable pour des fraudeurs (démarcheurs téléphoniques, faux réparateurs, policiers, médecins, employés de mairie, faux mails…) qui pourraient tirer profit de la situation actuelle. Restons vigilants. Les personnes âgées ou fragiles sont particulièrement concernées. Ne pas ouvrir sa porte aux inconnus. En cas de doute, composez le 01 64 67 52 86. (Police Municipale) ou le 17 (Police Nationale).

410

Suite aux décisions gouvernementales annoncées par le président de la République le 28 octobre, les commerces définis comme non essentiels et les établissements recevant du public, comme les bars et restaurants, seront fermés.

Restent ouverts (notamment) les commerces alimentaires, les garages, les stations-service, les laveries, les opticiens, les marchands de journaux, activités financières et d’assurance, réparation de matériel informatique… Retrouvez la liste ici.

Le marché de Villeparisis

Sur le marché de Villeparisis, les commerces alimentaires restent ouverts. Le sens de circulation reste libre, dans le respect des gestes barrières. Une entrée unique et une sortie unique sont mises en place. Le port du masque est obligatoire. A compter de dimanche 1er novembre, les volants ne seront plus présents. La police municipale est présente pour sécuriser le dispositif.

Certains commerçants du marché proposent un service de livraison à domicile et un service « click and collect » (voir liste ci-dessous). Vient de s’ajouter à cette liste le commerce Instant Thé (Thés infusions) au 06 73 60 97 45.

Click & Collect 02.11
0420-villeparisis-covid19-marche-10

L'aide aux entreprises

Comme lors du printemps dernier, l’État continuera d’apporter une aide massive aux petites entreprises impactées par la crise. L’ensemble des secteurs faisant l’objet de fermetures administratives bénéficieront d’aide allant jusqu’à 10 000 euros via le fonds de solidarité. La cellule de continuité économique a été réactivée, le dispositif d’activité partielle est étendu jusqu’au 31 décembre 2020 et les prêts garantis par l’État sont prolongés jusqu’au 30 juin 2021. Des dispositifs de prise en charge des loyers pour les PME seront prochainement présentés.

Les mesures gouvernementales sont à retrouver ici.

226

À partir du mardi 27 octobre 2020 (pour une semaine)
Médiathèque municipale Elsa Triolet

Des cas de Covid-19 ont été identifiés à la médiathèque de Villeparisis. Les agents restent à leur domicile et ont contacté leur médecin traitant.

Par mesure de précaution, la médiathèque municipale Elsa Triolet est fermée à partir du mardi 27 octobre pour une durée d’une semaine. La Ville et l’équipe de la médiathèque mettront en œuvre toutes les dispositions nécessaires.

Prenez soin de vous.

Soyez attentifs et respectez les gestes barrières

gestes barrières français

102
1020-hommage-Paty-enseignant
Un rassemblement s’est tenu mercredi 21 octobre à Villeparisis dans le cadre de l’hommage national rendu à l’enseignant assassiné Samuel Paty.

A l’appel de la ville et dans le cadre de l’hommage national rendu à Samuel Paty, un rassemblement était organisé ce mercredi 21 octobre à 18h place François Mitterrand, sur le parvis de la mairie, pour saluer la mémoire du professeur d’histoire-géographie assassiné le 16 octobre dans les Yvelines.
Dans un discours devant la foule, le maire Frédéric Bouche a rappelé que « cet homme a été tué parce qu’il faisait son métier, parce qu’il souhaitait transmettre et partager son savoir et ses connaissances avec des élèves. Parce qu’il souhaitait leur apprendre et les aider à se construire et à avoir un esprit critique. »
Le Maire a dit son affection et son soutien pour la famille, la femme, l’enfant, les proches de l’enseignant. La venue des Villeparisiens en cet instant « nous rappelle que la cohésion de notre pays et la construction d’un avenir meilleur dépendent du respect de ces précieuses valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité », a-t-il souligné.
En présence de nombreux élus municipaux et du député Rodrigue Kokouendo, une minute de silence a ensuite été respectée. Depuis le début de la semaine, les drapeaux sont en berne sur les équipements municipaux.

1020-hommage-Paty-enseignant
1020-hommage-Paty-enseignant
1020-hommage-Paty-enseignant

174
1020-cérémonie-soldat-corée
Samedi 17 octobre au matin, le soldat villeparisien Henri Martini a reçu un hommage au cimetière. Engagé dans le contingent français de l’ONU, il a été tué en 1953 lors de la guerre de Corée.

Trois membres de la section locale du Souvenir français (présidée par Gérard Lambert), le maire Frédéric Bouche et son conseiller municipal délégué au Devoir de mémoire William Musumeci se sont réunis samedi 17 octobre au cimetière nouveau pour se recueillir et fleurir la tombe d’Henri Martini. Ce Villeparisien, militaire engagé dans le contingent français de l’ONU en Corée, est tombé tué sur le coup le 20 février 1953 lors des combats du Song-Kok. Il était âgé de 22 ans.
En novembre 1950, les troupes de l’ONU débarquent pour s’engager aux côtés des Coréens du Sud contre le Nord, soutenu par la Chine. De 1950 à 1953, 3421 Français volontaires en font partie. 268 ont été tués dans d’âpres combats, déclarés « Morts pour la France ». 70 ans plus tard, cette guerre méconnue et un peu oubliée est mise en lumière. Il n’existait pas de monument officiel. Sur décision du président de la République, un Mur de noms a été inauguré le 13 octobre dernier à Paris par la ministre déléguée aux Anciens combattants. L’association nationale du Souvenir français a décidé de fleurir la même semaine les tombes de ces volontaires français.
Clin d’œil du destin, Henri Martini habitait avant de s’engager Route de Villevaudé, la voie où se trouve le cimetière où il repose aujourd’hui. Né à Paris en 1930, le jeune homme exerçait la profession de caviste à la brasserie des Halles « Le pied de cochon ». Dans un message lu au cimetière, le président du Souvenir français a rappelé que ces soldats « sont morts parce que la France ne peut pas se replier sur elle-même, parce que le monde est, hier comme aujourd’hui, complexe et que notre Nation doit impérativement demeurer un des gardiens de sa stabilité. (…) Ces hommes ont fusionné leur destin individuel dans celui collectif d’une guerre où se jouait le sort de l’humanité.»

1020-cérémonie-soldat-Corée
1020-cérémonie-soldat-corée

165
1020-déradicalisation-17-octobre
Dans le cadre de la lutte contre la radicalisation, le centre culturel Jacques Prévert a invité des collégiens à assister à la pièce de théâtre « Née un 17 octobre », les 15 et 16 octobre 2020.

Il y avait déjà eu les pièces d’Ismaël Saïdi « Djihad » en octobre 2018, puis sa suite « Géhenne » en mai 2019. Le centre culturel de Villeparisis poursuit sa lutte contre la radicalisation, en invitant des collégiens à une représentation de « Née un 17 octobre, les 15 et 16 octobre.
Et cette pièce signée de Rachid Benzine peut se vanter d’unir de beaux parrainages, outre celui de la ville : la sous-préfecture de Meaux, l’agence nationale de la cohésion des territoires, le comité interministériel de la prévention de la délinquance, la caisse d’allocations familiales de Melun.
Il faut dire qu’elle est riche de questionnements, au travers d’un événement longtemps occulté : le massacre de travailleurs algériens en plein Paris le 17 octobre 1961, cinq mois avant la fin de la guerre d’Algérie. Des manifestants pacifiques, protestant contre un couvre-feu, ont été les victimes de la répression du préfet de police Maurice Papon. Des corps ont été retrouvés dans la Seine. Le lourd bilan n’a jamais été clairement établi.
Ainsi, jeudi 15 octobre, des collégiens de 3e de Gérard Philipe et Jacques Monod (Villeparisis), ainsi que des élèves du collège Assomption de Bondy (93) et des adhérents de la Maison Pour Tous ont suivi ce huis-clos familial qui fait ressurgir tout un passé douloureux d’histoire. Grand-père, père, petite-fille étudiante : aucun des trois personnages ne sort indemne de ce passé de non-dits.
Présent aux côtés de son adjointe à la Culture Christine Ginguéné, d’autres élus et d’une représentante de la Préfecture, le maire Frédéric Bouche a rappelé au jeune public qu’il est « heureux et nécessaire » que cette pièce « réactive cette mémoire collective et puisse mettre fin à cette amnésie organisée ». C’est un bon moyen pour « libérer la parole et lutter contre toutes les formes de discrimination, pour réparer la mémoire et favoriser la résilience ».

1020-déradicalisation-17-octobre
1020-déradicalisation-17-octobre
1020-déradicalisation-17-octobre

104
1020 Nettoyage école Mail de l'Ourcq

Faire de la propreté une priorité : c’est le souhait de la ville de Villeparisis, qui s’est lancée mardi 13 octobre dans une vaste opération de nettoyage des abords de l’école maternelle du Mail de l’Ourcq. Un travail assuré par l’équipe des agents de la propreté urbaine.

1020 Nettoyage école Mail de l'Ourcq
1020 Nettoyage école Mail de l'Ourcq
1020 Nettoyage école Mail de l'Ourcq

163
Concert de poche octobre
Les premiers concerts de poche du conservatoire ont enchanté le public, certes restreints, dans la soirée du 13 octobre.

L’appel de la scène a été le plus fort…. Après des mois de musique confinée, une douzaine d’élèves du conservatoire municipal de musique et de danse ont retrouvé la scène dans la soirée du 13 octobre. Issus des classes de chant, piano, guitare et alto, ils ont relevé le défi, après seulement 4 semaines de cours, de présenter le fruit de leur travail. Le public, certes restreint, était au rendez-vous, enchanté d’entendre à nouveau la musique résonner en salle polyvalente.

Les distances de sécurité, le port du masque étaient incontournables ; les chanteurs l’ont même intégré, ainsi que des paravents plexiglass, dans leur mise en scène pour un duo plein de malice extrait de la Grande Duchesse de Gérolstein de Jacques Offenbach. Le 2e concert, après des œuvres de Mozart, Schumann, Strauss s’est achevé sur un duo poétique « My Song » d’Elton John

Concert de poche octobre
Concert de poche octobre
Concert de poche octobre
Concert de poche octobre
Concert de poche octobre
Concert de poche octobre
Concert de poche octobre
Concert de poche octobre
Concert de poche octobre