La célébration du 73ème anniversaire de la Journée nationale du souvenir des Victimes et des Héros de la Déportation s’est déroulée dimanche 29 avril à 11h15 devant la Stèle de la Déportation.

Depuis 1954, le dernier dimanche d’avril est consacré au souvenir des Victimes et des Héros de la Déportation. Le 29 avril, le maire Hervé Touguet, les élus du conseil municipal, Luka et Carla du CMJ (Conseil Municipal des Jeunes), le député Rodrigue Kokouendo, les représentants de la Police Nationale et des Pompiers les fédérations et associations d’Anciens Combattants ainsi que les Villeparisiens étaient donc réunis devant la Stèle de la Déploration.

Déportation : commémoration 2018

« Au lendemain de la libération des camps, avec le retour des premiers survivants, la nécessité d’instaurer une journée de commémoration est apparue à tous comme primordiale », a souligné le maire Hervé Touguet. Il a rappelé la double vocation de cette cérémonie : « Évoquer le souvenir des souffrances et des tortures subies par les déportés dans les camps de concentration et rendre hommage au courage et à l’héroïsme de celles et ceux qui en furent les victimes ».

Déportation : commémoration 2018

Dans le message rédigé conjointement par les FNDIRP (Fédération Nationale de Déportés et Internés, Résistants et Patriotes), FMD (Fondation pour la Mémoire de la Déportation), UNADIF (Union Nationale des Associations de Déportés, Internés et Familles de disparus), FNDIR (Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance) et les Associations de mémoire des camps et de la déportation, Annabelle, arrière-petite-fille de déporté, a assuré que « le travail de mémoire n’est jamais achevé. L’acharnement des déportés à transmettre a valeur d’exemple et s’explique par la force d’un engagement qui ne tolère ni l’érosion de l’âge, ni la difficulté de la vie ».

Déportation : commémoration 2018

Après les deux discours, des fleurs ont été déposées au pied de la stèle au nom du député Rodrigue Kokouendo, du maire et du conseil municipal, du CEACVG (Comité d’Entente des Anciens Combattants et Victimes de Guerre) et du Parti Communiste Français et de ses élus.

Déportation : commémoration 2018
Déportation : commémoration 2018
Déportation : commémoration 2018
Déportation : commémoration 2018

Sous la houlette de Guy De Miras, conseiller municipal notamment délégué aux Anciens Combattants et aux Cérémonies Patriotiques, la cérémonie commémorative s’est poursuivie au parc Honoré de Balzac auprès de la stèle rendant hommage à trois Villeparisiens résistants, victimes du nazisme : Julien Delespinay, Gabriel Rey et Guisco Spartaco.

Déportation : commémoration 2018

Julien Delespinay a été arrêté le 8 octobre 1941 pour faits de résistance. Chargé de la répartition et de la distribution de tracts appelant à la résistance, il a été le seul de son groupe à être arrêté. Malgré les souffrances endurées, il ne parla pas, protégeant ainsi ses autres camarades. Du 8 octobre 1941 au 22 mars 1944, il a été emprisonné, successivement dans sept prisons et après une tentative d’évasion en février 1944, il est déporté au camp de Mathausen où il restera jusqu’en décembre 1944, date à laquelle il est déporté à Auschwitz. A l’approche des troupes alliées et lors de l’évacuation sur Jaworzno, il a été abattu sur la route le 18 ou le 19 janvier 1945. Le numéro de matricule de Julien Delespinay était le 201.694.

Gabriel Rey était un résistant de la première heure. Arrêté par les Allemands, il a été emprisonné et déporté dans le camp d’Auschwitz où il meurt en 1941. Son engagement l’a conduit à une mort atroce.

Guisco Spartaco faisait partie des francs-tireurs et partisans français qui effectuaient des reconnaissances aux environs de Nantes. Suite à l’exécution de jeunes français par les nazis, son groupe de résistants, en guise de représailles, capturèrent un gradé allemand dans un hôtel de Nantes avant de le fusiller sur une des places de la ville. Suite à cette action de résistance, Guisco Spartaco a été arrêté par les nazis et fusillé au Mont Valérien le 17 avril 1942 avec 22 de ses camarades.

Prochaine commémoration :
Célébration du 73ème  anniversaire de la Victoire de 1945
Mardi 8 mai 2018 à 11h15 au monument aux Morts