Samedi 17 octobre au matin, le soldat villeparisien Henri Martini a reçu un hommage au cimetière. Engagé dans le contingent français de l’ONU, il a été tué en 1953 lors de la guerre de Corée.

Trois membres de la section locale du Souvenir français (présidée par Gérard Lambert), le maire Frédéric Bouche et son conseiller municipal délégué au Devoir de mémoire William Musumeci se sont réunis samedi 17 octobre au cimetière nouveau pour se recueillir et fleurir la tombe d’Henri Martini. Ce Villeparisien, militaire engagé dans le contingent français de l’ONU en Corée, est tombé tué sur le coup le 20 février 1953 lors des combats du Song-Kok. Il était âgé de 22 ans.
En novembre 1950, les troupes de l’ONU débarquent pour s’engager aux côtés des Coréens du Sud contre le Nord, soutenu par la Chine. De 1950 à 1953, 3421 Français volontaires en font partie. 268 ont été tués dans d’âpres combats, déclarés « Morts pour la France ». 70 ans plus tard, cette guerre méconnue et un peu oubliée est mise en lumière. Il n’existait pas de monument officiel. Sur décision du président de la République, un Mur de noms a été inauguré le 13 octobre dernier à Paris par la ministre déléguée aux Anciens combattants. L’association nationale du Souvenir français a décidé de fleurir la même semaine les tombes de ces volontaires français.
Clin d’œil du destin, Henri Martini habitait avant de s’engager Route de Villevaudé, la voie où se trouve le cimetière où il repose aujourd’hui. Né à Paris en 1930, le jeune homme exerçait la profession de caviste à la brasserie des Halles « Le pied de cochon ». Dans un message lu au cimetière, le président du Souvenir français a rappelé que ces soldats « sont morts parce que la France ne peut pas se replier sur elle-même, parce que le monde est, hier comme aujourd’hui, complexe et que notre Nation doit impérativement demeurer un des gardiens de sa stabilité. (…) Ces hommes ont fusionné leur destin individuel dans celui collectif d’une guerre où se jouait le sort de l’humanité.»

1020-cérémonie-soldat-Corée
1020-cérémonie-soldat-corée