Le batteur passionné François Laizeau a partagé l’histoire de ses percussions le 5 octobre à la médiathèque municipale.

Les Croisades, des Suisses soldats, Mozart et les Janissaires ottomans, des tambours écossais, la garde à cheval, la révolution américaine, le jazz et ses dérivés, et jusqu’aux Beatles : c’est un grand vent d’histoire musicale qui a soufflé samedi 5 octobre à la médiathèque Elsa Triolet, avec la conférence que donnait le batteur François Laizeau.
Doué pour raconter, l’homme l’est. Il faut dire qu’il a l’expérience de l’enseignement et la connaissance de son instrument, lui qui a joué au fil du temps avec le groupe de rock progressif Magma, avec Eddy Louiss, Michel Portal, Martial Solal, Alan Stivell, Toots Thielemans et bien sûr avec le duo Michel Legrand et Nathalie Dessay. La cantatrice (en écharpe rouge sur la photo) était d’ailleurs présente samedi à Villeparisis pour écouter la conférence.
François Laizeau a en quelque sorte décortiqué sa batterie, invention du XXe siècle rassemblée par les jazzmen, pour en raconter l’origine de chaque élément, grosse caisse, caisse claire, cymbales… Une histoire parfois très ancienne, cocasse ou sociale, faite de voyages entre continents, de guerres, de danses, de fêtes, de langage pour communiquer ou de nécessités musicales très pratiques.

1019-médiathèque-conférence-batterie
1019-médiathèque-conférence-batterie
1019-médiathèque-conférence-batterie
1019-médiathèque-conférence-batterie
1019-médiathèque-conférence-batterie
1019-médiathèque-conférence-batterie