La musique du Moyen-Âge n’a plus de secret pour les Villeparisiens ! Une conférence était organisée par Camille Villanove, musicologue et médiatrice de la musique, le 31 mars, à la médiathèque.

L’ambiance du Moyen-Âge a résidé un mois à la médiathèque municipale Elsa Triolet. Après des spectacles, expositions, ateliers de calligraphie ou encore racontoirs, c’est une conférence qui, cette fois-ci, était animée par Camille Villanove, musicologue et médiatrice de la musique sur « La musique au Moyen-Âge ».
Lors de cette rencontre, trois parties ont été abordées afin de découvrir la musique au Monastère, la musique au bourg et la musique au château. Devant une quarantaine de personnes, dont Axelle Bridoux, adjointe au maire chargée notamment de la Culture, Camille Villanove a ouvert la rencontre avec des chants grégoriens. Il s’agissait là de décrire ce que les spectateurs entendaient, à savoir : des voix d’hommes, des voix à l’unisson, monodie (voix seule), a capella, etc.
Une après-midi interactive qui a permis d’apprendre beaucoup sur la musique médiévale et son environnement. Par exemple, les Villeparisiens ont appris que les chants sacrés ont d’abord été chanté par les moines. Le nom des notes provient de Guido d’Arezzo (moine) qui a choisi, à l’époque l’« Hymne pour Saint Jean-Baptiste » afin de faciliter l’apprentissage des notes :

«  UTqueant* laxis / Pour que puissentRE sonare fibris / résonner des cordesMI ra gestorum / détendues de nos lèvresFA mili tuorum, / les merveilles de tes actions,SOL ve polluti / ôte le péché,LA bii reatum, / de ton impur serviteur,Sancte Johannes** » (photos ci-dessous)

*Ut = do
**SJ : Le « Sj » a été ‘francisé’ en «Si»

0418-14-actu-musico-moyen-age-01
0418-14-actu-musico-moyen-age-02
0418-14-actu-musico-moyen-age-03
0418-14-actu-musico-moyen-age-04

Les spectateurs mais aussi chanteurs d’un week-end ont participé vocalement à la conférence. Deux chansons traditionnelles ont été abordées : « Au clair de la lune » ainsi que « Frère Jacques » avec des fantaisies d’octaves et la séparation des voix masculines et féminines.
Des chants de Sardaigne ont également été entamés par les chanteurs du public. En une après-midi, ils passent de la musique sacrée, ancrée dans l’église (au début du Moyen-Âge) à la musique profane, celle des troubadours (à la fin de la période médiévale), jusqu’à la danse. Une vidéo de danse médiévale a d’ailleurs clôturé l’enrichissante rencontre. Tous ont pu repartir avec des chants en tête et des anecdotes de l’époque du Moyen-Âge…