Samedi 26 septembre 2020, la Fête du Canal a accueilli de nombreux Villeparisiens venus profiter des attractions installées sur les berges et la place du Marché.

C’est une Fête du Canal masquée qui s’est tenue samedi 26 septembre sur la place Jacques Chirac (place du Marché) et sur les bords du canal de l’Ourcq. Une Fête qui a attiré de nombreux Villeparisiens cette année encore, venus profiter des animations familiales proposées, dont certaines étaient inédites.
Accueillis par Caroline Digard, maire-adjointe chargée des Fêtes et de la Vie associative, les visiteurs ont d’abord pu se restaurer dès midi sur le stand de l’Office Municipal des Sports. Le maire Frédéric Bouche et de nombreux élus, également présents dans l’après-midi, ont partagé ce moment festif, dialoguant avec les visiteurs.
Sur la place, où étaient établies l’association culturelle À Votre Bon Savoir et la FCPE, l’orgue de barbarie proposait son répertoire de chansons d’antan. Cette année, la Fanfare Pop Street assurait aussi brillamment l’animation sur tout l’espace de la Fête, jusqu’aux berges du canal, reprenant (avec tambour et cuivres) de grands tubes de la pop musique. C’est là, dans ce décor bucolique au bord de l’eau, que la Maison Pour Tous et le Centre culturel se sont établis, proposant (surtout) aux enfants jeux, animations et la fougue d’un conteur de fables. Villeparisis et son passé exposait photos, cartes postales anciennes et vues de monuments remarquables parisiens.
Pas de balade en canoé cette année pour l’association Sports Jeunes Vacances, mais un parcours sportif inédit (type acrobranche) sur la rive. À la vue de la file d’attente, nombreux étaient les aventuriers à s’essayer sur le circuit en sous-bois.
Valeur sûre de ce rendez-vous annuel, la ludothèque proposait ses jeux en bois aux petits et aux grands aux abords du pont ; ce pont du RER décoré pour l’occasion par les œuvres bariolés du Tricot urbain. Près de là, un damier géant attendait les joueurs. Revenus sur la place, les enfants (3-9 ans) pouvaient, eux, grimper sur un manège écolo (actionné à la force des muscles) et prendre place sur une abeille, une coccinelle ou un escargot pour un tour endiablé.