Pour améliorer la qualité de vie du quartier République de Villeparisis, le maire a signé le contrat de ville lundi 14 décembre.

C’est fait ! Lundi 14 décembre, le contrat de ville de Villeparisis (appartenant à la Communauté de Communes Plaines et Monts de France) a été signé en mairie. Il a pour vocation de définir les champs d’intervention des différents partenaires signataires pour soutenir le quartier République désigné comme quartier prioritaire. Il affiche des ambitions en termes de développement économique, urbain et social. À cette occasion, de nombreux signataires étaient présents dont le sous-préfet de Torcy Gérard Branly et le maire Hervé Touguet. Le Contrat de Ville a été élaboré pour la période 2015-2020.

1215-51-contratdeville-01

À travers ce contrat, les signataires s’engagent, dans le cadre de leurs compétences respectives, à concourir au double objectif énoncé à l’article 1er de la loi : la réduction des écarts de développement entre les quartiers prioritaires et les autres territoires, et l’amélioration des conditions de vie des habitants.

Le contrat de ville du quartier République a été signé notamment par l’État, la commune de Villeparisis, et les bailleurs sociaux du quartier qui doivent s’engagent dans un programme d’actions spécifiques en contrepartie d’une compensation fiscale, au moins pour les logements récents dont ils sont propriétaire.

1215-51-contratdeville-05
1215-51-contratdeville-09
1215-51-contratdeville-10
0116-03-actus-signature-contrat-ville-artisanat
1215-51-contratdeville-06
1215-51-contratdeville-08
1215-51-contratdeville-07

Qu’est-ce qu’un contrat de ville ?

Définie par l’État, la Politique de la Ville est une politique de cohésion urbaine et de solidarité, nationale et locale, envers les quartiers, et leurs habitants, en difficulté.
La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014 a permis de redéfinir la géographie prioritaire à partir d’un critère unique : la concentration de population à bas revenus, car il synthétise à lui seul les différentes formes de difficultés sociales.

Le contrat de ville de Villeparisis est élaboré à partir d’un diagnostic partagé et participatif du territoire, visant à traiter l’ensemble des enjeux de cohésion sociale, de cadre de vie, d’emploi et de développement économique.
Le contrat s’appuie sur des piliers fondamentaux : la cohésion sociale, le cadre de vie, le développement de l’activité économique et de l’emploi. Il prend en prenant en compte les axes transversaux : la jeunesse, l’égalité femmes-hommes, la lutte contre les discriminations.

Le maire Hervé Touguet expliquait, lundi 14 décembre, que l’objectif de la Politique de la Ville est « d’améliorer les conditions de vie des concitoyens » du quartier République.  Hervé Touguet a « bon espoir » et attend « la mobilisation de tous les acteurs » pour multiplier les « innovations et initiatives ».
Par ailleurs, ce contrat est participatif et doit profiter aux habitants. En effet, dans le cadre des contrats de ville, des conseils citoyens sont créés.

1215-51-contratdeville-04
1215-51-contratdeville-03

Pourquoi le quartier République ?
Le quartier République est désigné comme quartier prioritaire car il est celui identifié comme concentrant les habitants de la ville aux plus bas revenus. Il concerne 1 820 habitants et représente 7,4 % de la commune de Villeparisis. Les 15-29 ans représentent 21% de la population (données du Commissariat général à l’égalité des territoires), contre 19,7 % sur la commune.
Situé à proximité de la mairie et des commerces, le quartier présente de nombreuses commodités urbaines : accessibilité automobile et piétonne, services, écoles… Son accessibilité en transport en commun est assurée par un réseau de bus permettant d’accéder à la gare avec un service fréquent, mais centré sur les heures de pointe.
Le quartier a bénéficié d’un projet de rénovation important achevé récemment (en 2012). Il présente donc un habitat de qualité répondant aux standards d’attente des locataires. Le quartier compte des résidences privées et de nombreux logements sociaux, gérés par sept bailleurs.

Quelques points sont en cours d’amélioration dans le quartier. Par exemple, la pédagogie auprès des habitants pour aller vers des pratiques davantage citoyennes (tri des ordures ménagères…).
Dans le quartier, une résidence sociale Adoma a été récemment rénovée. Elle est destinée à un public à plus faibles revenus, rencontrant des difficultés d’accès au logement ordinaire et d’insertion. Quelques petites copropriétés dégradées sont également recensée, sous forme de maisons de ville.

Désigné comme quartier prioritaire, le quartier République bénéficie donc aujourd’hui d’un contrat de ville qui doit lui permettre d’améliorer la qualité de vie de ses habitants.