Tags Article(s) "tagué(s)" avec "commémoration"

commémoration

70
Agenda-commemoration-monument-aux-Morts-Villeparisis

Lundi 11 novembre 2019 à 11h15
Au monument aux Morts (place Henri Barbusse)

Le 101e anniversaire de l’Armistice de la guerre 1914-1918 aura lieu lundi 11 novembre à 11h15 au Monument aux Morts, place Henri Barbusse.

51
commémoration de la Libération
À l’occasion du 75e anniversaire de la Libération de Villeparisis, une cérémonie du souvenir était organisée le 31 août au monument aux Morts et dans la forêt de Morfondé.
facebook

Il y a 75 ans, les troupes américaines défilaient avenue Eugène Varlin dans un Villeparisis libéré depuis la veille des troupes allemandes, trois jours après Paris. C’est le souvenir de ce moment qui était dimanche 31 août 2019 au cœur de la commémoration organisée devant le monument aux Morts, place Henri Barbusse.
Entouré d’élus du conseil municipal, de représentants d’associations et des pompiers, le maire Hervé Touguet a rappelé « la mémoire de tous ces morts héroïques ou anonymes qui ont sacrifié leur vie afin que notre pays retrouve la paix et la liberté. (…) Une liberté sans laquelle aucun peuple ne peut vivre. 75 ans plus tard, la commémoration de la libération de la France constitue un des meilleurs remparts contre l’oubli, contre la répétition de la barbarie. » Il n’y a jamais de fatalité, a-t-il souligné. L’avenir dépend toujours de la volonté des hommes.

commémoration de la Libération
commémoration de la Libération

Menée par Guy de Miras, conseiller municipal délégué aux Anciens Combattants et aux Cérémonies Patriotiques, la commémoration avait vu d’abord Claude Pally, au nom du CEACVIG (Comité d’Entente des Anciens Combattants et Victimes de Guerre) de Villeparisis, rendre un hommage à tous ceux, civils ou militaires, qui ont fait le sacrifice de leur vie.
Retraçant cette page d’histoire glorieuse d’août 1944, Claude Pally a insisté sur le devoir de mémoire des générations d’aujourd’hui « qui ont reçu cet héritage et qu’il leur appartient de faire fructifier » pour prévenir de nouvelles tragédies. « Luttons contre le péril de l’oubli. Luttons pour que notre jeunesse soit instruite », car l’amitié entre les peuples conditionne la paix.

commémoration de la Libération
commémoration de la Libération
commémoration de la Libération
commémoration de la Libération

Après le dépôt des gerbes, la cérémonie s’est poursuivi ensuite dans le bois de Morfondé, où un hommage a été rendu à deux jeunes résistants, membres des Forces Françaises de l’Intérieur, Roger Contensin et Emile Volpati (19 et 20 ans), fusillés ici le 27 août 1944 après avoir attaqué un char allemand avec grenades et fusils. Une minute de silence a été respectée au pied du monument soulignant leur courage.

commémoration de la Libération

52
En ce jour anniversaire, les élus de la ville ont rendu hommage au général de Gaulle devant sa stèle.
facebook

Malgré l’Armistice demandé la veille aux Allemands, un général quasi-inconnu lançait depuis Londres le 18 juin 1940 un appel radiophonique à ne pas baisser les bras. Villeparisis commémorait en ce 18 juin 2019 le 79e anniversaire de cette allocution historique devant la stèle dédiée au général de Gaulle.
Étaient notamment présents le maire Hervé Touguet, son conseiller délégué aux Anciens combattants Guy de Miras, de nombreux élus, trois représentants du Conseil Municipal des Jeunes (CMJ) ainsi que Jean-Paul Pruvost, président du club de la pensée Gaulliste.
Avant le dépôt des gerbes et une Marseillaise fervente, les jeunes élus du CMJ ont relu cet appel à ne pas renoncer.
Prenant la parole, le maire a expliqué qu’en entretenant aujourd’hui encore ce souvenir, « nous ne rendons pas seulement hommage à l’homme qui dit non, au chef de guerre exceptionnel qui incarna l’honneur de son pays, à l’homme d’État qui prit en main le destin de la France, nous honorons la mémoire de celles et ceux qui, au péril de leur vie, malgré la répression et la torture, eurent le courage de garder la tête haute et de lutter contre l’indignation. »

0619-villeparisis-appel18juin-01
0619-villeparisis-appel18juin-02
0619-villeparisis-appel18juin-08
0619-villeparisis-appel18juin-03
0619-villeparisis-appel18juin-04
0619-villeparisis-appel18juin-05
0619-villeparisis-appel18juin-06
0619-villeparisis-appel18juin-07
0619-villeparisis-appel18juin-10
0619-villeparisis-appel18juin-09
0619-villeparisis-appel18juin-12
0619-villeparisis-appel18juin-11

87
ceremonie-deportation-2019
Dimanche 28 avril, le souvenir des déportés était honoré devant les stèles de la place Henri Barbusse et du parc Balzac.
facebook

La mémoire des victimes des camps de déportation a été honorée dimanche 28 avril 2019 à Villeparisis, devant la stèle de la place Henri Barbusse. Pour cette 74e commémoration, le conseiller délégué aux Anciens combattants et aux cérémonies patriotiques  Guy de Miras, au nom du maire Hervé Touguet empêché, a appelé à la conscience de tous, pour que cela ne se reproduise plus. À ses côtés étaient présents des élus juniors ainsi que les adjoints au maire Sylvie Mundviller (Affaires sociales), Axelle Bridoux (Culture et Citoyenneté) et Jean-Pierre Bibal (Sécurité et Transports) qui a déposé la gerbe du Conseil municipal.

ceremonie-deportation-2019

« Il importe de ne pas laisser sombrer dans l’oubli les souvenirs et les enseignements des atrocités des camps de concentration et d’extermination nazis. » Résistants, politiques, Juifs, Tsiganes, la barbarie a frappée par millions, des hommes et des femmes de tous âges, de toutes conditions. « Le devoir de mémoire implique d’en parler, de rendre hommage, d’informer les jeunes générations de l’horreur que l’Europe a vécu pendant cette sombre période. Le martyre de ces hommes, femmes, enfants doit être ancré dans nos esprits. N’oublions jamais que le renoncement aux valeurs de notre République peut conduire au pire. »
Dans le message rédigé conjointement par la FNDIRP (Fédération Nationale de Déportés et Internés, Résistants et Patriotes), la FMD (Fondation pour la Mémoire de la Déportation), la FNDIR (Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance) et les Associations de mémoire des camps et de la déportation, il a été rappelé la nécessité de construire un monde de paix, de fraternité, dans le respect de la dignité humaine. Les associations ont communiqué leur « légitime inquiétude à l’égard d’une Europe aujourd’hui divisée, portant garante de la paix, confrontée à la montée de mouvements nationalistes ».

ceremonie-deportation-2019
ceremonie-deportation-2019
ceremonie-deportation-2019

Emblème des déportés depuis 1933, le Chant des Marais a été diffusé lors de la cérémonie, qui évoque le terrible quotidien de toutes ces victimes. La cérémonie commémorative s’est poursuivie au parc Honoré de Balzac auprès de la stèle rendant hommage à trois Villeparisiens résistants, victimes du nazisme : Julien Delespinay, Gabriel Rey et Guisco Spartaco.
Le premier a été déporté à Mathausen puis à Auschwitz, tué en 1945. Le deuxième est mort à Auschwitz en 1942. Le troisième, ayant abattu un gradé allemand, a été fusillé en 1942 au Mont Valérien.

Prochaine commémoration : Célébration du 74ème  anniversaire de la Victoire de 1945
Mercredi 8 mai 2019 à 11h15 au monument aux Morts

ceremonie-deportation-2019
ceremonie-deportation-2019
ceremonie-deportation-2019

76
Agenda-commemoration-monument-aux-Morts-Villeparisis

Jeudi 13 juin 2019 à 11h15
Au monument aux Morts – place Henri Barbusse

La 65ème célébration de la Journée nationale d’Hommage aux « Morts pour la France » en Indochine se déroulera jeudi 13 juin à 11h15, au Monument aux Morts, place Henri Barbusse.

122
commémoration guerre Algérie 2019
La célébration marquant la fin de la guerre d’Algérie s’est tenue mardi 19 mars 2019 au monument aux Morts.

En souvenir du 19 mars 1962, jour du cessez-le-feu proclamé en Algérie voici 57 ans, une commémoration était organisée ce 19 mars au monument aux Morts, place Henri Barbusse. Conseiller municipal délégué aux Anciens combattants et aux Cérémonies Patriotiques, Guy de Miras la présidait, aux côtés de plusieurs élus.
Au nom du maire Hervé Touguet, Guy de Miras a rappelé les huit années meurtrières de cette guerre qui a vu tomber près de 23 000 combattants côté français, sans compter les civils victimes des affrontements, et les rapatriés et harkis déracinés de cette terre qui les avait vu naître.
« En cette Journée nationale du Souvenir, nous pensons à toutes les victimes. 57 ans après, la mémoire doit jouer son rôle de rassembleur. Nous le devons aux morts pour la France, mais aussi aux jeunes d’aujourd’hui et aux générations futures. Regarder sereinement l’histoire de notre pays en face, avec ses parts d’ombres et de lumières, c’est pouvoir regarder l’avenir. »
L’élu villeparisien a poursuivi, appelant à défendre un futur fait de dialogue, de confiance, d’échanges fraternels entre les gens et plus largement entre les peuples.

commémoration guerre Algérie 2019
commémoration guerre Algérie 2019
commémoration guerre Algérie 2019
commémoration guerre Algérie 2019
commémoration guerre Algérie 2019

Pour le Comité d’Entente des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (CEACVG) de Villeparisis, Claude Pally a également pris la parole. Pour tourner la page, pour apaiser les tragédies du passé, a-t-il expliqué, il faut redire la vérité de l’histoire, contre ceux qui tentent de la déformer.
Pour lui, « la vérité n’abime pas, elle répare. La réalité ne divise pas, elle rassemble. Même quand c’est tragique et douloureux pour nos deux pays, le devoir d’histoire doit être accompli. Il est plus que temps qu’un traité d’amitié vienne régulariser les rapports de coopération entre la France et l’Algérie», au nom de l’engagement pour la paix et la solidarité entre les peuples.
Après les discours, des fleurs ont été déposées au pied du monument aux Morts au nom de la municipalité et des associations d’anciens combattants (CEACVG et Fédération nationale des anciens combattants d’Algérie). Après la sonnerie aux Morts a retenti la Marseillaise. D’autres gerbes ont été également déposées à la stèle du stade Delaune rendant hommage aux Villeparisiens tombés en Afrique du Nord entre 1952 et 1962.
Prochaine commémoration : Journée Nationale de la Déportation, dimanche 28 avril 2019 à 11h15 devant la stèle de la Déportation place Henri Barbusse.

commémoration guerre Algérie 2019
commémoration guerre Algérie 2019
commémoration guerre Algérie 2019

85
Agenda-commemoration-monument-aux-Morts-Villeparisis

Mercredi 8 mai 2019 à 11h15
Au monument aux Morts – place Henri Barbusse

La célébration du 74ème anniversaire de la fin de la Seconde Guerre Mondiale aura lieu mercredi 8 mai, à 11h15 au monument aux Morts, place Henri Barbusse.

86
Ville de VILLEPARISIS

Dimanche 28 avril 2019 à 11h15

La commémoration de la Journée Nationale de la Déportation aura lieu dimanche 28 avril à 11h15 devant la stèle de la Déportation, place Henri Barbusse. Le dépôt de gerbe se déroulera ensuite au parc Balzac.

221
commémoration-armistice-2018
Villeparisis va vivre dès vendredi 19 octobre 2018 trois semaines de commémoration de la fin de la Grande guerre. Demandez le programme.

Dans une ville parée de bleuets ornant maisons et balcons (sous n’importe quelle forme), le centième anniversaire du 11 novembre 1918, Armistice de la Première Guerre mondiale, est l’objet d’une commémoration officielle et de manifestations variées.
Du 19 octobre au 5 novembre. Le centre culturel Jacques Prévert accueille une exposition sur Villeparisis dans la guerre, présentée par le Musée d’Histoire Locale de « Villeparisis et son Passé », et le musée de Villeroy. Photo ci-contre issue de l’exposition : des soldats posent devant la gare de Villeparisis.

commémoration-armistice-2018

Les 6 et 8 novembre. Au centre culturel, les élèves de l’école Barbara monteront sur scène pour présenter une pièce de théâtre. Pour les scolaires, à  9h30 et 14h30 le 6 novembre et à 14h30 le 8 novembre. Pour le grand public, le 8 novembre à 20h30.
Mercredi 7 novembre. À 20h30 au centre culturel, projection du film d’Albert Dupontel « Au revoir là-haut ». Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l’un dessinateur de génie, l’autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l’entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire.
Du 6 au 17 novembre. Dans la galerie d’art du centre culturel, exposition de photos de Daniel Bernal. Retour en images sur le conflit, qui nous montre des lieux de batailles, des démonstrations aériennes d’avions d’époques, et des scènes de reconstitution de combats en uniformes.
Du 6 au 17 novembre. Dans la galerie du centre culturel, la ludothèque propose de  redécouvrir des jeux anciens.
Samedi 10 novembre. À 14h au centre culturel, séance gratuite (tout public) du spectacle « Le Petit Poilu illustré ». Paul et Ferdinand, deux anciens poilus et irrésistibles clowns, reviennent de l’au-delà ayant pour mission de raconter la Grande guerre aux enfants. Spectacle précédé de lecture de lettres de poilus par les enfants du CMJ. Réservation indispensable.
Samedi 10 novembre. À 14h, 15h15, 16h30 à la médiathèque Elsa Triolet, organisation d’un Escape Game sur le thème de la guerre 14-18. Issue du monde du jeu vidéo, cette activité ludique et cérébrale consistera pour les joueurs (12 équipes de trois à cinq personnes à chaque horaire) à chercher des indices disséminés dans des pièces de la médiathèque, puis les combiner entre eux pour pouvoir avancer dans l’énigme et sortir de la pièce. Le tout en une heure. Inscriptions au service Sports et Fêtes (01 60 21 21 01).
Dimanche 11 novembre. Cérémonie du 100e anniversaire de l’Armistice. À 9h, circuit de la Brigade Marocaine, organisé par Vill’Pas Rando. Départ devant la mairie de Chauconin. À 14h, défilé des enfants (accompagnés de leurs parents, des élus du CCE et du CMJ, de quatre cavaliers et de trois soldats en tenue, au son d’une fanfare depuis la place Wathlingen jusqu’au monument aux Morts. À 15h, commémoration. Lâcher de pigeons, avec l’USMV Colombophilie.
Programme sous réserve de modification.

128
0818-35-commemoration-liberation
L’anniversaire de la libération de Villeparisis a été célébré dimanche 26 août 2018 au monument aux Morts et dans la forêt de Morfondé.

Émotion dimanche matin 26 août 2018, quand le maire Hervé Touguet, les élus du conseil municipal, les associations et fédérations d’anciens combattants, ainsi notamment que des représentants de la police et des pompiers se sont retrouvés au monument aux Morts, place Henri Barbusse.

Menée par Guy de Miras, conseiller municipal délégué aux Anciens Combattants et aux Cérémonies Patriotiques, la 74e commémoration de la Libération de la commune a d’abord vu s’exprimer Claude Pally au nom du CEACVIG (Comité d’Entente des Anciens Combattants et Victimes de Guerre)  de Villeparisis.

0818-35-commemoration-liberation
0818-35-commemoration-liberation

« Héritiers des valeurs de la Libération nationale, il nous appartient de les défendre. Pour elles, tant de nos aînés ont souffert et sont morts. Honte à ceux qui veulent brader cet héritage. Nous rendons aujourd’hui hommage à la mémoire de toutes celles et de tous ceux, civils ou militaires qui, pour la défense de la liberté, de l’indépendance et de l’honneur de notre pays, ont fait le sacrifice de leur vie. » Claude Pailly a terminé son allocution en appelant à un monde de paix.
Puis, le maire Hervé Touguet a rappelé le sens de la cérémonie. « Depuis 74 ans, a-t-il expliqué, la date du 28 août est à Villeparisis synonyme de joie et de recueillement. De joie, car il n’existe aucun événement plus exceptionnel et plus heureux à célébrer que la liberté retrouvée après plus de quatre ans de grande misère et de détresse. De recueillement aussi parce que pour parvenir à cette liberté, des millions de vies auront été perdues dans les camps nazis, sur les champs de bataille, dans nos maquis et sur nos plages lors des débarquements. »

0818-35-commemoration-liberation
0818-35-commemoration-liberation

Évoquant les sacrifices consentis pour arracher le pays au joug de l’occupant, il a souligné qu’à Villeparisis « les héros n’ont pas fait défaut. Je pense notamment à deux jeunes résistants, membres des Forces Françaises de l’Intérieur, Roger Cotensin et Emile Volpati (19 et 20 ans) », fusillés dans le château de Morfondé le 27 août 1944 après avoir attaqué un char allemand avec grenades et fusils.
Après que les participants à la cérémonie se soient rendus dans le bois, une minute de silence a été respectée en leur mémoire au pied du monument soulignant leur courage.