Tags Article(s) "tagué(s)" avec "école Anatole France"

école Anatole France

225
0619-26-villeparisis-ecole-remise-dictionnaire
La ville a offert le 28 juin près de 1200 dictionnaires et romans aux futurs élèves de CE1 et de sixième de Villeparisis pour préparer la prochaine rentrée.

Si les vacances scolaires seront nul doute festives, peut-être inviteront-elles aussi à la curiosité : la municipalité a en effet offert vendredi 28 juin des dictionnaires aux élèves de CP et de CM2, futurs entrants en CE1 et en sixième.
Et dans sa tournée des huit écoles de la ville, le maire Hervé Touguet (accompagné de l’adjoint au Scolaire et à la Jeunesse David Barquero) a incité à la flânerie, entre noms propres, noms communs, illustrations. On en compte 32.000 dans le dictionnaire junior (7-11 ans), et 88.000 dans sa version collège (11-15 ans).
Ces gros livres ne sont pas que des outils de travail pour la rentrée, ils sont aussi l’occasion de découvrir, de s’instruire au fil des pages, entre drapeaux et anatomie, entre géographie et personnages célèbres. Et pourquoi ne pas y puiser au hasard un mot par jour et l’apprendre pendant les congés, au gré de sa fantaisie, comme l’a suggéré le maire ?
Outre ces deux versions du dictionnaire (412 exemplaires distribués aux CP et 395 aux CM2), la ville a offert aussi aux plus grands 395 romans de l’auteur jeunesse Jérôme Leroy. Paru en 2018, son ouvrage « Les filles de la pluie » suit les pas d’une jeune fille dans un monde d’anticipation.
Malika rêve du soleil. Pourtant, elle n’a jamais vu en vrai cette immense boule chaude et jaune car à V-341, il pleut depuis des siècles. Ce monde est très réglementé, alors elle garde pour elle toutes ses questions. Son quotidien lui semble de plus en plus oppressant. Surtout depuis qu’un inconnu la surveille, dans la rue, le visage caché sous une capuche…

0619-26-villeparisis-ecole-remise-dictionnaire
0619-26-villeparisis-ecole-remise-dictionnaire
0619-26-villeparisis-ecole-remise-dictionnaire
0619-26-villeparisis-ecole-remise-dictionnaire
0619-26-villeparisis-ecole-remise-dictionnaire
0619-26-villeparisis-ecole-remise-dictionnaire

232
Samedi 23 mars 2019, une centaine de Villeparisiens se sont prêtés au jeu de la dictée du certificat d’études à l’école élémentaire Anatole France.

Nouveau record de fréquentation samedi 23 mars lors de la quatrième dictée intergénérationnelle de Villeparisis, édition 2019. 105 participants se sont rendus (sans faute) à ce rendez-vous annuel très prisé, organisé à l’école élémentaire Anatole France.
Attablés en rangs serrés, les élèves du jour, âgés de 7 à 85 ans, se sont installés devant la feuille et le stylo qui les attendaient. Ils ont écouté l’institutrice retraitée Geneviève Carretié (87 ans) articuler les mots d’un texte un peu piégeux de l’écrivain Romain Gary, intitulé « Les vieilles choses ». Gare à l’orthographe et aux accords grammaticaux.
Dans cette assemblée studieuse avaient pris place parmi les candidats le maire Hervé Touguet, son adjointe aux Affaires sociales Sylvie Mundviller, Yolande Cavallazi conseillère municipale, et Dominique Fages, conseillère déléguée à la vie associative et aux animations. Cette dernière a choisi ce texte issu de l’examen du certificat d’études 1958 (niveau CM2).

Dictée intergénérationnelle 2019 - le texte

Puis est venue l’heure fatidique : celle de la correction et de la découverte des fautes commises… À l’issue de la dictée, moment de partage entre générations, chacun a pu repartir avec de petits cadeaux, un diplôme à son nom distribué notamment par le maire, et des bons points.  Un goûter a clôturé l’après-midi.

Dictée intergénérationnelle 2019
Dictée intergénérationnelle 2019
Dictée intergénérationnelle 2019
Dictée intergénérationnelle 2019
Dictée intergénérationnelle 2019
Dictée intergénérationnelle 2019

167
Collecte Crayon pour DiaLaw

Du 7 janvier au 13 février 2019

L’association « Crayon pour DiaLaw » organise une collecte de matériels scolaires et médicaux en partenariat avec les écoles du Mail de l’Ourcq, Barbara, Anatole France, Aristide Briand, Séverine, et les collèges Jacques Monod et Marthe Simard de Villeparisis du lundi 7 janvier au mercredi 13 février.

Les objets seront collectés dans les établissements scolaires participants.

Pour plus d’informations, contacter Mr GUILBERT Cyrille au 07 70 62 05 91.

Collecte Crayon pour DiaLaw

381
Dictée Géante et Intergénérationnelle 2018
Pour l’édition de la Dictée Géante et Intergénérationnelle, 70 participants s’étaient réunis samedi 24 mars, à l’école élémentaire Anatole France.
facebook

Qui a dit qu’on ne faisait pas de dictée le week-end ? Dans l’après-midi du samedi 24 mars, la Dictée Géante et Intergénérationnelle a battu un record de fréquentation avec près de 70 « écoliers » de tout âge venus revivre l’époque du Certificat d’études, créé il y a plus de 150 ans.

Le retour sur les bancs scolaires s’est déroulé à l’école élémentaire Anatole France où le maire Hervé Touguet et Dominique Fages, conseillère municipale déléguée notamment aux Animations (aussi candidats à l’examen !) ainsi que David Barquero, adjoint au maire chargé de l’Éducation et de la Jeunesse, ont accueilli les candidats de 6 à 88 ans. Chacun s’est installé devant la feuille vierge et le stylo qui les attendaient. Prêts à rédiger dans les conditions réelles de l’examen, les Villeparisiens ont rapidement laissé place au silence dans la grande salle de classe aménagée pour l’occasion dans le préau de l’école. Ensemble, ils ont écouté la première lecture de « la maîtresse du jour », Danielle Thénault, présidente du centre culturel Jacques Prévert et ancienne professeure d’anglais.

Dictée Géante et Intergénérationnelle 2018
Dictée Géante et Intergénérationnelle 2018
Dictée Géante et Intergénérationnelle 2018
Dictée Géante et Intergénérationnelle 2018

« La Patrie ».  C’était le titre de la dictée, tirée du « Recueil de dictées » de Jean Laleuf sorti en 1958. En plus de sensibiliser les plus jeunes à « notre belle langue, ce qui fait battre nos cœurs… », ces lignes d’Histoire ont permis de donner un avant-goût du futur 100ème anniversaire de l’Armistice  que la ville célébrera comme il se doit le 11 novembre prochain. Tous étaient concentrés pour éviter les fautes d’orthographe, d’accords ou de compréhension. La maîtresse circulait dans les rangées pour répéter et donner la ponctuation du texte. Après plusieurs relectures attentives des écoliers du week-end, Danielle Thénault a distribué le sujet pour que chacun s’autocorrige et compte le nombre de fautes même si… l’important était de participer !

Pour récompenser tous les participants, un diplôme de la « Dictée géante et intergénérationnelle » leur a été remis en main propre par le maire, Dominique Fages et Danielle Thénault avec un bon point et un cadeau pour les petits, un carnet pour les plus jeunes et une clé USB pour les adultes. Un goûter a clôturé l’après-midi en toute convivialité pour échanger sur ses ressentis concernant la dictée et ce plaisir, certainement plus pour les adultes, d’être retournés en enfance le temps une après-midi.

Dictée Géante et Intergénérationnelle 2018
Dictée Géante et Intergénérationnelle 2018
Dictée Géante et Intergénérationnelle 2018
Dictée Géante et Intergénérationnelle 2018
Dictée Géante et Intergénérationnelle 2018
Dictée Géante et Intergénérationnelle 2018

347
Pendant que les petits villeparisiens profitent de leurs congés, des travaux sont réalisés dans les écoles. Chaque vacance scolaire est l’occasion pour la ville d’améliorer les conditions de travail des élèves et des enseignants.

Pendant l'été 2018

A L’ECOLE MATERNELLE ARISTIDE BRIAND, remise en peinture des sanitaires (couleur mauve) et d’un dortoir par le Centre Technique Municipal. Des travaux de plomberie ont également été effectués. Les travaux ont débuté mi-juillet.

A L’ECOLE ELEMENTAIRE JOLIOT-CURIE, la Régie municipale a changé les luminaires dans les cages d’escaliers et les couloirs des 1er et 2ème étages, installant des leds, plus économiques et demandant moins d’entretien. L’installation électrique neuve (câblage inclus) est désormais reliée à des minuteurs (temps 7 minutes) avant de s’éteindre. Jusqu’à présent, l’éclairage restait allumé en journée. Par ailleurs, le chantier de l’accessibilité pour Personnes à Mobilité Réduite (PMR) a débuté le 23 juillet. Dans ce cadre, création d’un sanitaire mixte au rez-de-chaussée (voir photo) avec porte élargie et cloisons déplacées, pose de bandes de guidage pour non-voyants, création de rampes.

18-Focus-Suivi-de-chantier-2018-Joliot-Curie
18-Focus-Suivi-de-chantier-2018-Joliot-Curie
18-Focus-Suivi-de-chantier-2018-Joliot-Curie

Pendant les vacances de printemps

Au premier étage de l’ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE JOLIOT-CURIE, de nouvelles fenêtres qui bénéficient d’une plus grande ouverture ont été installées afin d’aérer plus facilement les couloirs et les classes, notamment en cas de fortes chaleurs. Au 2ème étage, l’éclairage des couloirs a été remis à neuf par les agents du Centre Technique Municipal.

Les travaux d’agrandissement du GROUPE SCOLAIRE  NORMANDIE-NIEMEN ont démarré au printemps avec la réalisation des travaux de déviation des réseaux d’assainissement. À l’issue du chantier, prévue pour début 2019, deux nouvelles classes auront été créées.

Dans la salle de motricité de l’ÉCOLE MATERNELLE ARISTIDE BRIAND, le local sport a été cloisonné afin de stocker du matériel éducatif et sportif ; le dortoir a été agrandi avec la rénovation d’un faux plafond et le changement des luminaires et la plomberie rénové.

Des stores ont été installés dans deux classes de l’ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE CÉLESTIN FREINET et le câblage informatique a été réalisé à l’ÉCOLE MATERNELLE CÉLESTIN FREINET.

L’ÉCOLE MATERNELLE RÉPUBLIQUE a vu l’installation de châssis ouvrants des fenêtres dans les couloirs, les sanitaires et une classe

Des nouvelles fenêtres et portes ont été installées à l’ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE ERNEST RENAN, au rez-de-chaussée, côté préau, notamment dans le bureau du directeur, et les portes des toilettes ont été changées.
À l’ÉCOLE MATERNELLE ERNEST RENAN, le revêtement de sol a été refait dans trois classes et d’un dortoir, de nouvelles fenêtres à double vitrage et de nouvelles portes ont été posée.

Dans les ÉCOLES ÉLÉMENTAIRES ANATOLE FRANCE et SÉVERINE, les fenêtres ont été remplacées par de nouvelles avec double-vitrage, côté rue Lefèvre ; de nouvelles portes en PVC (pour remplacer celles en bois) ont été installées, la cour de chaque école a été rénovée et le préau de l’école Anatole France a été remis en peinture (violet et gris) par les peintres municipaux.

Deux classes supplémentaires à l’école Barbara

À la rentrée 2018, L’ÉCOLE PRIMAIRE (maternelle et élémentaire) BARBARA disposera de deux classes supplémentaires. L’agrandissement de l’école Barbara a démarré pendant les vacances d’hiver avec l’installation du chantier ; puis la charpente et la toiture débutent en mars.

Pendant les vacances de printemps, un grand préau a été créé le long de la façade de l’école entre les deux préaux déjà existants dans les cours (maternelle et élémentaire).

L’aménagement se poursuivra avec les interventions intérieures (électricité, plomberie, etc) et sera achevé cet été.

Depuis février, les travaux se déroulent en toute sécurité puisque le chantier n’est pas accessible aux écoliers. Plusieurs places de stationnement sont également condamnées le temps des travaux.

L’extension de l’école, d’un montant de 730 000 € financé par la ville, permettra d’accueillir les élèves et leurs enseignants dans de meilleures conditions, dès la rentrée de septembre.

18-Focus-Suivi-de-chantier-2018-barbara-01
18-Focus-Suivi-de-chantier-2018-barbara-02

Pendant les vacances de février

La clôture du plateau d’évolution (espace sur lequel jouent les écoliers) de l’école maternelle Ernest Renan a été rénovée et la clôture périphérique du GROUPE SCOLAIRE ERNEST RENAN (maternelle et élémentaire) est rehaussée de 2 mètres pour améliorer la sécurité du site. D’un montant d’environ 83 000 €, les travaux se sont déroulés en février et mars.

Un câblage informatique a été installé dans toutes les classes de l’ÉCOLE MATERNELLE ERNEST RENAN. Le coût de l’intervention, menée par une entreprise extérieure durant les vacances de février, s’élève à plus de 6 000 €.

À l ’ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE ANATOLE FRANCE, le sol de l’entrée a été refait par les agents communaux pendant les congés d’hiver. Pour un accueil plus agréable, une résine de sol a été appliquée.

Sur le groupe scolaire CÉLESTIN FREINET : l’accès aux écoles a été sécurisé (plus de détails dans les travaux de voiries 2018)

18-Focus-Suivi-de-chantier-2018-freinet-01
18-Focus-Suivi-de-chantier-2018-freinet-02

306
0517-certificat-etude-2017

Samedi 20 mai 2017 à 14h

À vos crayons samedi 20 mai et rendez-vous à l’école élémentaire Anatole France ! Les jeunes et les moins jeunes vont devoir activer leurs neurones pour décrocher leur certificat d’études. Deux épreuves attendent les participants : une dictée et un problème de mathématiques. Écouter attentivement, se concentrer et écrire puis se relire : tel est le secret pour réussir la dictée qui sera lue par des enseignantes à la retraite. Et côté maths : au revoir la calculatrice et place au calcul mental !

L’année dernière, Villeparisis fêtait le 150ème anniversaire de la création du certificat d’études avec une dictée géante et intergénérationnelle ; une belle excuse pour célébrer cette année son 151ème anniversaire avec des épreuves de certificat d’études pour tous. Une après-midi à la fois studieuse et détendue vous attend ! De 7 à 77 ans, l’essentiel sera de participer…

Pour participer aux épreuves du Certificat d’études (samedi 20 mai à 14h, à l’école Anatole France) : inscription obligatoire auprès du service Sports et Fêtes par courrier à la Maison des Sports et des Associations, 60 avenue Jean Jaurès ou par mail sports@mairie-villeparisis.fr.

0517-certificat-etude-2017

337
0516-20-ELA-pUNE
Mardi 17 mai, 190 élèves de l’école élémentaire Anatole France ont couru pour l’association ELA, au stade des Petits Marais.

« Sensibiliser et informer » étaient les objectifs de l’école Anatole France. Mardi 17 mai, 190 élèves du CE2 à CM2 ont participé à l’opération « Mets tes baskets », pour ELA, l’Association Européenne contre les Leucodystrophies.

0516-20-ELA-01

Le top départ a été donné à 10h, au stade des Petits Marais, par la directrice de l’école accompagnée de quelques enseignants et parents. « Les sportifs ont couru 20 minutes pour les enfants de l’association qui n’ont pas la chance d’être en bonne santé. C’est un geste solidaire et tous ont été très heureux de participer après s’être entraîné », a expliqué l’école Anatole France. Certains coureurs sont partis comme des flèches tandis que d’autres ont préféré y aller à leur rythme. Mais tous ont terminé vainqueurs !
Pour pouvoir réaliser ce défi, les participants ont récolté chacun de leur côté une petite somme, « grâce à la générosité de leurs famille et amis ». Au total, 1730 € ont été réunis et remis à ELA.

Ce projet avec l’établissement scolaire date de 2015. En effet, durant la semaine nationale ELA (du 12 au 17 octobre), les sept classes ont également participé à la Dictée d’ELA avec « Un mot pour courir ». « Nous avions reçu un kit dans lequel un texte inédit avait été rédigé par Amélie Nothomb », continue la directrice.
À la suite de ces deux événements, les élèves ont reçu quelques DVD expliquant la maladie neurodégénérative. Le 1er  juin prochain, une petite fille représentera l’école à la Cité des Sciences, lors de la Journée des Ambassadeurs, pour symboliser une fois de plus leur esprit solidaire.

0516-20-ELA-UNE

164

Lundi 18 mai, 46 élèves des deux classes de CM2 de l’école Anatole France ont eu l’opportunité d’écouter le témoignage de Marika Remoussin, résistante franco-hongroise arrêtée l’été 1944 et déportée à Auschwitz pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Devant un auditoire captivé par son témoignage, Marika a raconté sa douloureuse histoire de déportée commencée à l’âge de treize ans et demi.

Pédagogue, elle retrace son vécu, allant du premier jour de l’arrestation sa mère, puis de la sienne parce qu’elles étaient juives, en passant par les conditions inhumaines des camps de concentration, jusqu’à sa Libération le 8 mai 1945.

Cette résistante de 84 ans à travers son témoignage, a pu apprendre aux enfants les horreurs du nazisme, le bien-fondé de la résistance ainsi que l’intérêt du devoir de mémoire.

« Avez-vous eu peur ? », « Avez-vous reconnu votre ville à votre retour ?», « Avez-vous rencontré le général Charles de Gaulle ? », très intéressés les élèves n’ont pas hésité à plonger dans l’histoire de Marika et à lui poser plusieurs questions.
Respecter les différences et lutter contre le racisme sont les messages forts de cette belle et émouvante rencontre.

0515-21-resisante-ecoliers-01
0515-21-resisante-ecoliers-04
0515-21-resisante-ecoliers-02
0515-21-resisante-ecoliers-03