Tags Article(s) "tagué(s)" avec "ecole barbara"

ecole barbara

45
manègephoto

Du 2 au 23 mars 2020
Devant l’école Barbara

Un manège est installé près de l’école Barbara du 2 au 23 mars.

83

Des aménagements paysagers à l’étang, une clôture au parc de la Réneuse, des équipements sportifs de rue pour les jeunes, des appareils de fitness pour tous : cette année verra encore se réaliser de nombreux projets de travaux pour améliorer le cadre de vie à Villeparisis.

City Parc près de l'école Barbara

Situé entre l’école Barbara et la mairie, le nouveau City Parc a ouvert ses portes mercredi 22 janvier. Sur un terrain grillagé avec filet pare-ballons, au sol en synthétique, il propose des buts de football et des paniers de basket. Créé pour un coût de 80 800 euros, il vient s’ajouter à celui ouvert dans le quartier du Poitou en octobre 2017, après une rénovation et porte à six le nombre de City Parc à Villeparisis. Pour lire l’article c’est ici.

Fitness au parc Balzac

Il y avait déjà depuis l’an dernier un plateau sportif au parc Balzac, où jouer au football et au basket. L’offre s’élargit, puisque tout près ont été installés quatre appareils de fitness pour s’entrainer au grand air. On trouve sur chaque agrès des consignes pour y réaliser des exercices.

0220-fitness-parc-Balzac-01

91

Un mouvement de grève très important des enseignants est annoncé vendredi 24 janvier 2020.

Il est conseillé aux familles de bien vouloir prendre toutes leurs dispositions pour assurer la garde de leurs enfants.

Pour les familles qui ne peuvent faire garder leurs enfants, un Service Minimum d’Accueil, assuré par la présence d’animateurs municipaux, sera proposé par la ville dans les écoles élémentaires Célestin Freinet et Séverine et sur le groupe scolaire Barbara.

Vous avez la possibilité de déposer vos enfants selon vos horaires habituels.
L’accueil du matin, la restauration scolaire, l’accueil du soir et/ou étude (garderie) seront assurés au sein de l’école.
Pour le soir, pensez à vous munir d’une pièce qui indiquera l’identité de la personne qui se présentera pour récupérer l’enfant.
À l’école élémentaire Ernest Renan, la classe de Madame LOISELEUR et à l’école maternelle Aristide Briand, les classes de Mesdames DJEDIDI et FOULER ne seront pas assurées.
Il est demandé aux familles de bien vouloir prendre toutes leurs dispositions pour assurer la garde de leurs enfants.

Les autres écoles devraient fonctionner normalement.

Merci de votre compréhension.

224
0120-city-parc-Barbara
Il est accessible aux jeunes Villeparisiens, écoliers comme sportifs, depuis le mercredi 22 janvier.

Situé entre l’école Barbara et la mairie, le nouveau City Parc de Villeparisis a ouvert ses portes mercredi 22 janvier aux nombreux enfants de l’accueil de loisirs Berny, de l’Espace Municipal des Jeunes, d’élus du Conseil Municipal des Jeunes venus profiter de ce nouvel équipement sportif et y partager un moment ludique. Des matches ont ainsi été organisés une bonne partie de l’après-midi.
Sur un terrain grillagé avec filet pare-ballons, au sol en synthétique, il est désormais possible d’y disputer d’intenses parties de football ou de basket. Le City Parc est destiné tant aux écoliers (sur le temps scolaire) qu’accessible librement le reste du temps. Les horaires sont indiqués ci-contre.
Créé pour un coût de 80 800 euros, il vient s’ajouter à celui ouvert dans le quartier du Poitou en octobre 2017, après une rénovation et porte à six le nombre de City Parc à Villeparisis.

Pour accéder à la page Suivi des chantiers 2020, c’est ici.

horaires du City Parc
0120-city-parc-Barbara
0120-city-parc-Barbara
0120-city-parc-Barbara
0120-city-parc-Barbara
0120-city-parc-Barbara
0120-city-parc-Barbara
0120-city-parc-Barbara
0120-city-parc-Barbara
0120-city-parc-Barbara
0120-city-parc-Barbara
0120-city-parc-Barbara
0120-city-parc-Barbara

144
0120-demos-instrument
Le 14 janvier à l’école Barbara, 14 élèves du quartier prioritaire de Villeparisis, actuellement en formation musicale, recevaient les instruments qui leur permettront de se produire à la Philharmonie de Paris.

Drôle d’expérience pour 14 élèves des classes de CE1 et de CE2 des écoles Barbara et Joliot-Curie, habitant le quartier prioritaire de Villeparisis (République-Villevaudé). Les voici voués d’ici deux ans et demi à se produire en concert sur l’une des plus prestigieuses scènes musicales françaises. Celle de la Philharmonie de Paris. Un détail : ils n’ont jusqu’ici jamais joué d’un instrument.
Mardi 14 janvier au soir, l’école Barbara accueillait une cérémonie symbolique, au son d’un Concerto pour clarinette de Mozart. Celle du moment où ces enfants (qui ont débuté l’aventure depuis la Toussaint par du chant et de la danse) se voyaient remettre leur instrument, flûte traversière ou clarinette. Un pas de plus dans ce projet d’apprentissage collectif en orchestre, baptisé Demos.

0120-demos-instrument
0120-demos-instrument
0120-demos-instrument

Après une petite démonstration chantée du travail déjà accompli sur des airs d’Offenbach et de Jean-Philippe Rameau, les jeunes artistes (et leurs parents) ont signé chacun leur tour un document de prêt du matériel, dont ils sont dorénavant responsables pour la durée du projet. Les élèves se sont toutefois déjà familiarisés à manipuler flûtes et clarinettes.
Axelle Bridoux, adjointe à la Culture, a rappelé que ce partenariat avec la Philharmonie de Paris intervenait dans le cadre de la Politique de la ville, avec l’appui de la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France, à laquelle appartient Villeparisis. Sept communes de la CARPF y participent, contribuant ainsi à former un même orchestre. Ce dernier doit se produire toutes les six semaines sur le territoire pendant la durée du projet. À Villeparisis, c’est le conservatoire municipal qui pilote ce travail à vocation sociale, aux côtés des professionnels de la Philharmonie.

0120-demos-instrument
0120-demos-instrument
0120-demos-instrument

231
1219-noël-scolaire-01
Du 16 au 20 décembre, 3386 écoliers de Villeparisis ont assisté à un spectacle de magie. Puis le Père Noël a visité les maternelles.

L’agenda était bien rempli cette semaine festive pour les écoliers de Villeparisis. Quelque 3386 élèves des classes maternelles et élémentaires se sont succédé du lundi 16 au vendredi 20 décembre au centre culturel Jacques Prévert pour y assister au « Noël enchanté », spectacle de magie offert par la ville en cette fin d’année.
Acrobaties sur tissu aérien, illusions, humour : quatre artistes ont tenu la scène, avec la participation active des enfants ravis. L’un a découpé en morceaux son assistante, avant de faire voler une élève dont on avait noué un ballon autour du poignet, puis enfin de faire neiger dans la salle de spectacle. L’assistante, pas si morte finalement, s’en est allée danser dans les airs. Un autre magicien a fait quelques tours autour d’animaux (en peluches). Enfin, le quatrième a fait le show en sculptant des animaux et des objets à partir de ballons… les offrants aux jeunes spectateurs enthousiastes.
Tout autre genre jeudi et vendredi dans les écoles maternelles de la ville. Le nez collé aux vitres, nombre d’élèves (comme ici vendredi 20 décembre à l’école Barbara) ont fébrilement attendu l’arrivée de la calèche du Père Noël, tirée par deux chevaux. L’homme au manteau rouge en est descendu remettre des cadeaux, s’entendre fredonner des chansons. Puis il est reparti prendre quelques forces avant le réveillon.

1219-noël-écoles
1219-noël-scolaire-01
1219-noël-scolaire-01
1219-noël-scolaire-01
1219-noël-scolaire-01
1219-noël-scolaire-01
1219-noël-scolaire-01
1219-noël-scolaire-01
1219-noël-scolaire-01
1219-noël-scolaire-01
1219-noël-scolaire-01
1219-noël-scolaire-01

140
Arbre à mémoire 2019
L’association des retraités actifs Les Citadines avait invité les enfants de l’école Barbara et de l’IME La Gabrielle a célébrer l’anniversaire de l’arbre à mémoire.

Planté en 2004, le Ginkgo Biloba, qui serait le plus vieil arbre de la planète et supposé invulnérable, garde en mémoire tous les faits historiques. Raison pour laquelle il est également appelé « Arbre à mémoire ». Depuis sa plantation, tous les ans, les retraités actifs de l’association Les Citadines de Villeparisis invitent les enfants à célébrer l’anniversaire de cet arbre et à échanger leurs souvenirs de l’année qui vient de s’écouler.

Arbre à mémoire 2019
Arbre à mémoire 2019

La classe de CM1 de Mme Lavacry de l’école Barbara et six enfants de 10 à 12 ans de l’IME La Gabrielle ont rejoint Les Citadines jeudi 28 novembre 2019 autour de l’arbre à mémoire pour célébrer son 15e anniversaire, en présence du maire Hervé Touguet et de son adjointe aux Seniors Sylvie Mundviller. Ce partenariat intergénérationnel permet aux jeunes et moins jeunes de partager une après-midi conviviale. Après une introduction historique racontée par Sylvie Mundviller et Juliette des Citadines, les élèves de l’école Barbara ont chanté et déclamé des poèmes de Jacques Prévert, avec une mise en scène très soignée. Puis les membres de l’association ont lu des textes sur les arbres, écrits par le poète villeparisien Gérard Cazé.

Après les interprétations des uns et des autres, enfants et seniors se sont remémorés les faits marquants de l’année 2019 avant de les confier au Ginkgo Biloba pour qu’il les garde en mémoire. L’anniversaire du Ginkgo Biloba s’est terminé, comme il se doit, autour d’un goûter.

Arbre à mémoire 2019
Arbre à mémoire 2019
Arbre à mémoire 2019
Arbre à mémoire 2019
Arbre à mémoire 2019
Arbre à mémoire 2019

100
Commémoration du 11 novembre 2019
La 101e commémoration de l’Armistice de 1918 a été célébrée le 11 novembre au monument aux Morts de Villeparisis
facebook

Cérémonie du 11 novembre sous la pluie cette année place Henri Barbusse devant le monument aux Morts. La 101e commémoration de l’armistice de 1918 a rassemblé un public recueilli, s’ouvrant par la lecture faite par les Jeunes sapeurs-pompiers du nom des soldats villeparisiens Morts pour la France.
Guy de Miras, conseiller délégué particulièrement aux cérémonies patriotiques qui coordonnait la manifestation, a ensuite donné la parole à Claude Pally. Le président du Comité local d’Entente des Anciens Combattants et des Victimes de Guerre (CEACVG)  a rappelé l’ampleur de cette « tragédie consentie par toute une génération ». « Il est de notre devoir de leur rendre une fervent hommage et de perpétuer leur souvenir. Nous ne pouvons pas oublier le courage et l’abnégation de ces aînés tombés au champ d’honneur, qui se sont battus pour un idéal de paix, de liberté et de fraternité », a-t-il souligné.

Commémoration du 11 novembre 2019
Commémoration du 11 novembre 2019
Commémoration du 11 novembre 2019

Entouré notamment d’élus et du député Rodrigue Kokouendo, le maire Hervé Touguet a retracé les temps forts de cette Première guerre mondiale, l’une des plus meurtrières, au triste bilan : des pertes humaines considérables, des régions dévastées. Réaffirmant sa foi dans les principes républicains, il a expliqué que «aujourd’hui, le combat pour la paix et la liberté doit prévaloir. Il repose sur une Europe unie et forte. Il nous  appartient de transmettre le flambeau de la mémoire aux générations futures. »
En ce jour de commémoration, le maire a aussi eu une pensée pour Gabriel Lefèvre, habituel porte drapeau récemment décédé, président local de la Fédération des Anciens combattants d’Algérie (FNACA).
En présence d’élus juniors du Conseil Communal d’Enfants et du Conseil Municipal des Jeunes, plusieurs gerbes de fleurs (aux noms du Conseil municipal, d’associations d’anciens combattants, des pompiers, du député) ont été déposées devant le monument aux Morts. Puis les jeunes pompiers volontaires ont chanté la Marseillaise.

Commémoration du 11 novembre 2019
Commémoration du 11 novembre 2019
Commémoration du 11 novembre 2019
Commémoration du 11 novembre 2019
Commémoration du 11 novembre 2019
Commémoration du 11 novembre 2019

174
1119-formation Bafa-PIJ
Avec le Point d’Information Jeunesse, neuf jeunes Villeparisiens ont pu se former au Bafa, diplôme indispensable aux fonctions d’animateur auprès des enfants de la ville.

Si elle aide depuis deux ans au financement du permis de conduire, la ville aide aussi cette année les jeunes à préparer le BAFA (Brevet d’Aptitudes aux Fonctions d’Animateurs). But : exercer auprès des enfants et des adolescents, soit en accueils de loisirs, soit en séjours de vacances. Avec le Point Information Jeunesse (PIJ), en partenariat avec l’UCPA, neuf jeunes villeparisiens achevaient ainsi leur formation lors de ces congés d’automne à l’école Barbara. Depuis le printemps dernier, ces jeunes ont suivi un stage initial lors des vacances de printemps puis un stage pratique d’été (dans les accueils de loisirs). En contrepartie de ce programme, ils se sont engagés à travailler pendant 20 jours rémunérés pour la commune et à effectuer 30 heures de bénévolat au sein des services de la ville et des associations partenaires. Une information leur a aussi été donnée sur les missions et le fonctionnement de la mairie.

1119-formation Bafa-PIJ
1119-formation Bafa-PIJ

240
0619-26-villeparisis-ecole-remise-dictionnaire
La ville a offert le 28 juin près de 1200 dictionnaires et romans aux futurs élèves de CE1 et de sixième de Villeparisis pour préparer la prochaine rentrée.

Si les vacances scolaires seront nul doute festives, peut-être inviteront-elles aussi à la curiosité : la municipalité a en effet offert vendredi 28 juin des dictionnaires aux élèves de CP et de CM2, futurs entrants en CE1 et en sixième.
Et dans sa tournée des huit écoles de la ville, le maire Hervé Touguet (accompagné de l’adjoint au Scolaire et à la Jeunesse David Barquero) a incité à la flânerie, entre noms propres, noms communs, illustrations. On en compte 32.000 dans le dictionnaire junior (7-11 ans), et 88.000 dans sa version collège (11-15 ans).
Ces gros livres ne sont pas que des outils de travail pour la rentrée, ils sont aussi l’occasion de découvrir, de s’instruire au fil des pages, entre drapeaux et anatomie, entre géographie et personnages célèbres. Et pourquoi ne pas y puiser au hasard un mot par jour et l’apprendre pendant les congés, au gré de sa fantaisie, comme l’a suggéré le maire ?
Outre ces deux versions du dictionnaire (412 exemplaires distribués aux CP et 395 aux CM2), la ville a offert aussi aux plus grands 395 romans de l’auteur jeunesse Jérôme Leroy. Paru en 2018, son ouvrage « Les filles de la pluie » suit les pas d’une jeune fille dans un monde d’anticipation.
Malika rêve du soleil. Pourtant, elle n’a jamais vu en vrai cette immense boule chaude et jaune car à V-341, il pleut depuis des siècles. Ce monde est très réglementé, alors elle garde pour elle toutes ses questions. Son quotidien lui semble de plus en plus oppressant. Surtout depuis qu’un inconnu la surveille, dans la rue, le visage caché sous une capuche…

0619-26-villeparisis-ecole-remise-dictionnaire
0619-26-villeparisis-ecole-remise-dictionnaire
0619-26-villeparisis-ecole-remise-dictionnaire
0619-26-villeparisis-ecole-remise-dictionnaire
0619-26-villeparisis-ecole-remise-dictionnaire
0619-26-villeparisis-ecole-remise-dictionnaire