Tags Article(s) "tagué(s)" avec "Née un 17 octobre"

Née un 17 octobre

162
1020-déradicalisation-17-octobre
Dans le cadre de la lutte contre la radicalisation, le centre culturel Jacques Prévert a invité des collégiens à assister à la pièce de théâtre « Née un 17 octobre », les 15 et 16 octobre 2020.

Il y avait déjà eu les pièces d’Ismaël Saïdi « Djihad » en octobre 2018, puis sa suite « Géhenne » en mai 2019. Le centre culturel de Villeparisis poursuit sa lutte contre la radicalisation, en invitant des collégiens à une représentation de « Née un 17 octobre, les 15 et 16 octobre.
Et cette pièce signée de Rachid Benzine peut se vanter d’unir de beaux parrainages, outre celui de la ville : la sous-préfecture de Meaux, l’agence nationale de la cohésion des territoires, le comité interministériel de la prévention de la délinquance, la caisse d’allocations familiales de Melun.
Il faut dire qu’elle est riche de questionnements, au travers d’un événement longtemps occulté : le massacre de travailleurs algériens en plein Paris le 17 octobre 1961, cinq mois avant la fin de la guerre d’Algérie. Des manifestants pacifiques, protestant contre un couvre-feu, ont été les victimes de la répression du préfet de police Maurice Papon. Des corps ont été retrouvés dans la Seine. Le lourd bilan n’a jamais été clairement établi.
Ainsi, jeudi 15 octobre, des collégiens de 3e de Gérard Philipe et Jacques Monod (Villeparisis), ainsi que des élèves du collège Assomption de Bondy (93) et des adhérents de la Maison Pour Tous ont suivi ce huis-clos familial qui fait ressurgir tout un passé douloureux d’histoire. Grand-père, père, petite-fille étudiante : aucun des trois personnages ne sort indemne de ce passé de non-dits.
Présent aux côtés de son adjointe à la Culture Christine Ginguéné, d’autres élus et d’une représentante de la Préfecture, le maire Frédéric Bouche a rappelé au jeune public qu’il est « heureux et nécessaire » que cette pièce « réactive cette mémoire collective et puisse mettre fin à cette amnésie organisée ». C’est un bon moyen pour « libérer la parole et lutter contre toutes les formes de discrimination, pour réparer la mémoire et favoriser la résilience ».

1020-déradicalisation-17-octobre
1020-déradicalisation-17-octobre
1020-déradicalisation-17-octobre

94

Théâtre : « Née un 17 octobre » 
De Rachid Benzine // Mise en scène par Mounya Boudiaf
Jeudi 15 octobre 2020 à 14h
Au centre culturel Jacques Prévert 
ENTRÉE LIBRE : Réservation au 01 64 67 59 61/66 ou sur place au guichet.
Un débat est proposé à la fin de la représentation.
À partir de 14 ans
Durée : 1h20 environ

Marie Myriam vit dans un vieil appartement de Nanterre avec son père Reda et son grand-père Mostefa.

Aujourd’hui elle a 18 ans et rentre à peine de la marche commémorative du 17 octobre 1961. A travers cet événement tragique occulté des mémoires, vont se heurter les imaginaires et les représentations de chacun sur la France, l’Algérie, l’intégration, l’indépendance, le racisme, le capitalisme, les libertés et les identités. Parce que les pères ont souvent préféré cultiver l’oubli de leurs blessures et de leurs luttes pour libérer leurs enfants du poids de leurs rancunes, les héritiers de l’immigration ont dû naviguer seuls pour trouver leur propre identité et leur propre récit personnel.

Conflit de générations, non-dits et secrets de famille sont les ingrédients de ce spectacle qui mêle petite et grande histoire. Ce soir là, tout sera dit, et aucun des personnages n’en sortira indemne.
Avec EN ALTERNANCE Hammou Graia, Lisa Hours, Margot Madani,Mounir Margoum,Ali Esmili.
Assistanat mise en scène Marion Laboulais // Scénographie Aurélie Lemaignen et Fanny Laplane
création sonore et musicale Benjamin Collier création lumière Olivier Floury régie Eva mona
Espinosa
Production Kalaam — Coproductions / Le Safran – Scène conventionnée d’Amiens Métropole /
Ville de Lille – maisons Folie / Culture Commune – Scène nationale du bassin minier du Pas-de-
Calais — Soutiens / DRAC Hauts-de-France / Préfecture de la Somme / ADAMI / CIPDR – Comité
Interministériel de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation / DILCRAH – Délégation
Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT

 

Programme sous réserve de modification

1020-villeparisis-centre-culturel-ne17oct