Tags Article(s) "tagué(s)" avec "Politique de la Ville"

Politique de la Ville

446
Villeparisis le MAG 99
Villeparisis le MAG 99

RETOUR EN IMAGES : Les fêtes de fin d’année 2019

ACTUALITÉS : Point Conseil Budget, voter par procuration, le Permis de Louer, les travaux d’hiver 2020

DOSSIER : LE BUDGET 2020

AGENDA : La dictée intergénérationnelle, Villepa’Créa

ENVIRONNEMENT : le calendrier 2020

FOCUS SUR… Les vœux du Conseil municipal

CULTURE : Projet Demos, Zoo logique et Zoo folie à la médiathèque

SPORTS ET LOISIRS : La journée du jeu

VIE ÉCONOMIQUE : Emploi francs, Salon de l’Orientation et de l’Alternance

ÉTAT-CIVIL : noce de diamant des époux Vendembilque, Martine Grillet

LIBRE OPINION

165
0120-demos-instrument
Le 14 janvier à l’école Barbara, 14 élèves du quartier prioritaire de Villeparisis, actuellement en formation musicale, recevaient les instruments qui leur permettront de se produire à la Philharmonie de Paris.

Drôle d’expérience pour 14 élèves des classes de CE1 et de CE2 des écoles Barbara et Joliot-Curie, habitant le quartier prioritaire de Villeparisis (République-Villevaudé). Les voici voués d’ici deux ans et demi à se produire en concert sur l’une des plus prestigieuses scènes musicales françaises. Celle de la Philharmonie de Paris. Un détail : ils n’ont jusqu’ici jamais joué d’un instrument.
Mardi 14 janvier au soir, l’école Barbara accueillait une cérémonie symbolique, au son d’un Concerto pour clarinette de Mozart. Celle du moment où ces enfants (qui ont débuté l’aventure depuis la Toussaint par du chant et de la danse) se voyaient remettre leur instrument, flûte traversière ou clarinette. Un pas de plus dans ce projet d’apprentissage collectif en orchestre, baptisé Demos.

0120-demos-instrument
0120-demos-instrument
0120-demos-instrument

Après une petite démonstration chantée du travail déjà accompli sur des airs d’Offenbach et de Jean-Philippe Rameau, les jeunes artistes (et leurs parents) ont signé chacun leur tour un document de prêt du matériel, dont ils sont dorénavant responsables pour la durée du projet. Les élèves se sont toutefois déjà familiarisés à manipuler flûtes et clarinettes.
Axelle Bridoux, adjointe à la Culture, a rappelé que ce partenariat avec la Philharmonie de Paris intervenait dans le cadre de la Politique de la ville, avec l’appui de la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France, à laquelle appartient Villeparisis. Sept communes de la CARPF y participent, contribuant ainsi à former un même orchestre. Ce dernier doit se produire toutes les six semaines sur le territoire pendant la durée du projet. À Villeparisis, c’est le conservatoire municipal qui pilote ce travail à vocation sociale, aux côtés des professionnels de la Philharmonie.

0120-demos-instrument
0120-demos-instrument
0120-demos-instrument

163
1119-réunion-emplois-francs
Politique de la ville : une aide financière à l’embauche existe pour les demandeurs d’emploi du quartier prioritaire de Villeparisis. Une réunion en mairie a détaillé le dispositif mardi 26 novembre.

Près de 75 personnes ont assisté mardi 26 novembre à une réunion d’information sur les « emplois francs » organisée en mairie de Villeparisis avec Pôle emploi et la Mission locale de Mitry Mory. Une telle séance avait déjà eu lieu l’an passé autour des emplois aidés.
Il s’agissait tout d’abord d’informer les habitants du quartier prioritaire (République Vilvaudé, derrière la mairie) en recherche d’emploi qu’ils peuvent bénéficier (du fait de leur domiciliation) d’une aide financière à l’embauche que touche un employeur dès lors qu’un contrat est signé (CDD ou CDI, à temps complet ou partiel) avant le 31 décembre 2019. Il n’y a pas de condition d’âge. Un vrai « plus » à mettre en avant lors d’un recrutement, et qui peut faire la différence entre deux candidats. Il faut être inscrit à Pôle emploi.
Jean-François Virot, directeur de Pôle emploi Mitry Mory, a détaillé ce dispositif ouvert tant aux entreprises qu’aux associations affiliées à l’assurance chômage qui recrutent. Puis il a accueilli des représentants de trois sociétés venues proposer des postes à pourvoir : la société d’aide à domicile O2 (ménage, repassage, garde d’enfants), un hôtel de Mauregard, en bordure de l’aéroport de Roissy (serveur, réceptionniste, chauffeur) et Magic Telecom, une entreprise villeparisienne de déploiement de la fibre optique recherchant des techniciens. Chacun a pu dialoguer avec eux et déposer un CV.
Plus d’informations sur le dispositif « emplois francs » ici.

1119-réunion-emplois-francs
1119-réunion-emplois-francs

124
Quartier prioritaire : réunion emplois francs

Mardi 26 novembre 2019 de 9h30 à 12h
En salle des Mariages (mairie)

Le Pôle Emploi et la Mission Locale organisent une présentation du dispositif des emplois francs à destination des habitants du quartier prioritaire de Villeparisis, mardi 26 novembre de 9h30 à 12h, dans la salle des mariages de la mairie.

Depuis le 1er avril 2018, les habitants du quartier prioritaire de Villeparisis sont éligibles à ce type de contrat qui permet aux entreprises embauchant un demandeur d’emploi résidant en quartier politique de la ville en CDI ou en CDD d’au moins 6 mois, de bénéficier d’aides financières de la part de l’État.
Des entreprises seront conviées à cette réunion et proposeront des entretiens à l’issue de la présentation du dispositif.

265
Villeparisis le Mag 97
Villeparisis le Mag 97

RETOUR EN IMAGES : L’été 2019 ; le Forum de Rentrée

ACTUALITÉS : Que faire en cas d’erreur sur le répertoire électoral ? ; Des horaires de bus renforcés pour les collégiens ; la soirée des bacheliers ; les travaux d’été ; travaux place du Marché ; l’aire de fitness à Boisparisis

DOSSIER : LA RENTRÉE SCOLAIRE : le jour de la rentrée ; l’école en chiffre ; Bienvenue aux nouveaux directeurs ; les travaux d’été dans les écoles

AGENDA : Le Forum Santé ; Le Villepa’Gourmand

ENVIRONNEMENT : Le ramassage des déchets végétaux en automne ; les encombrants d’octobre

FOCUS SUR… La sécurité et le CLSPD

CULTURE : Une saison éclectique à la médiathèque ; un orchestre pour deux écoles avec Demos ; la saison 2019-20 au conservatoire

SPORTS ET LOISIRS : Le Prix cycliste de la Libération ; la Randonnée du Grand V ; USMV Colombophilie ; deux rendez-vous pour Halloween

VIE ÉCONOMIQUE : Un charcutier-traiteur renommé sur le marché ; les animations commerçantes ; Le Salon de l’Orientation et de l’Alternance

ÉTAT-CIVIL

LIBRE OPINION

279
jardins partagés
Réalisés par les résidents de la pension de famille Adoma, les « Jardins partagés » ont été présentés au maire, son adjointe et le  délégué du préfet chargé de la Politique de la Ville dans l’après-midi du 31 mai.
facebook

Des radis, des courgettes, des fraises, de la menthe, du thym… Tous ces végétaux sont en train de pousser dans le jardin de la résidence Adoma. Une dizaine de résidents de la pension de famille Adoma font partie du projet des « Jardins partagés ». Accompagnés par le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) et l’association à visée thérapeutique « Pensées Sauvages », ils ont participé à des ateliers deux fois par mois pour tout faire par eux-mêmes, de la construction des bacs aux plantations.

jardins partagés
jardins partagés

Dans l’après-midi du 31 mai, les résidents et les responsables d’Adoma et de l’association « Pensées Sauvages » ont été rejoints par le maire Hervé Touguet, Sylvie Mundviller, adjointe au maire chargée notamment des Affaires Sociales et Yves Lemaire, délégué du Préfet chargé de la Politique de la Ville pour inaugurer ensemble leurs « Jardins partagés ». Après avoir salué « l’engouement des différents acteurs » autour de ce projet, le maire a rappelé que son objectif est avant tout de « renforcer la proximité et d’encourager la solidarité entre les habitants de ce quartier prioritaire ». Son adjointe a en effet rappelé qu’« il y a deux ans, l’évolution de la politique de la ville a amené le quartier du Vieux Pays à être reconnu « quartier cible » et l’idée de créer un jardin partagé a alors « germé », afin de développer les liens sociaux, l’appropriation du quartier par ses habitants… ».

jardins partagés
jardins partagés

Situé au cœur de la résidence Adoma, le jardin partagé est ouvert pour permettre à chacun de s’y impliquer à son rythme et pour faciliter les échanges entre jardiniers et les simples visiteurs-spectateurs. L’objectif est que chacun prenne part à la concrétisation du projet en construisant quelque chose et en suivant la pousse des végétaux. Cette action permet non seulement aux participants d’être fiers de leur travail mais aussi d’ouvrir la résidence Adoma sur le quartier. « Grâce à ce projet, les habitants valorisent leur lieu de vie, lui dessinent ensemble un nouveau visage, pour en faire un carrefour où chacun pourra apporter ses compétences et bénéficier du savoir-faire des autres », a résumé Hervé Touguet. « Nous n’en sommes qu’au début, mais un travail important a déjà été réalisé par les habitants. Il est à poursuivre, mais nous pouvons d’ores et déjà mesurer l’implication de chacun », a complété Sylvie Mundviller.

jardins partagés
jardins partagés

117
MPT-expo-modelage-quartier-politique-ville
Issus du quartier « Politique de la Ville », des jeunes artistes ont participé à  des ateliers de modelage et réalisé une exposition de leurs œuvres.

Ils sont plein de talent et d’imagination… Les enfants du quartier « Politique de la Ville » se sont initiés à l’art de la sculpture et ont réalisé des animaux, des objets et autres créations. Depuis janvier, ils se sont réunis environ une fois par semaine lors des ateliers de modelage animés par Caroline Digard. La progression de travail des jeunes artistes a été suivie par le photographe Daniel Bernal.

Toutes leurs œuvres ont été réunies lors d’une exposition accueillie du 12 au 17 mars dans le patio de la Maison Pour Tous (MPT) Jacques Marguin. Le vernissage s’est déroulé mardi 13 mars en présence du maire Hervé Touguet, Dominique Fages, conseillère municipale déléguée notamment à la Vie Associative, Stéphane Marmet, président de la MPT, Samir Abbas, président du Conseil Citoyen mais aussi des participants et animateurs des ateliers. L’occasion pour le maire de saluer la qualité de travail de chacun.

MPT-expo-modelage-quartier-politique-ville
MPT-expo-modelage-quartier-politique-ville
MPT-expo-modelage-quartier-politique-ville
MPT-expo-modelage-quartier-politique-ville

Retrouvez les différents ateliers de modelage et suivez l’évolution du travail des jeunes artistes

541
Pour améliorer la qualité de vie du quartier République de Villeparisis, le maire a signé le contrat de ville lundi 14 décembre.

C’est fait ! Lundi 14 décembre, le contrat de ville de Villeparisis (appartenant à la Communauté de Communes Plaines et Monts de France) a été signé en mairie. Il a pour vocation de définir les champs d’intervention des différents partenaires signataires pour soutenir le quartier République désigné comme quartier prioritaire. Il affiche des ambitions en termes de développement économique, urbain et social. À cette occasion, de nombreux signataires étaient présents dont le sous-préfet de Torcy Gérard Branly et le maire Hervé Touguet. Le Contrat de Ville a été élaboré pour la période 2015-2020.

1215-51-contratdeville-01

À travers ce contrat, les signataires s’engagent, dans le cadre de leurs compétences respectives, à concourir au double objectif énoncé à l’article 1er de la loi : la réduction des écarts de développement entre les quartiers prioritaires et les autres territoires, et l’amélioration des conditions de vie des habitants.

Le contrat de ville du quartier République a été signé notamment par l’État, la commune de Villeparisis, et les bailleurs sociaux du quartier qui doivent s’engagent dans un programme d’actions spécifiques en contrepartie d’une compensation fiscale, au moins pour les logements récents dont ils sont propriétaire.

1215-51-contratdeville-05
1215-51-contratdeville-09
1215-51-contratdeville-10
0116-03-actus-signature-contrat-ville-artisanat
1215-51-contratdeville-06
1215-51-contratdeville-08
1215-51-contratdeville-07

Qu’est-ce qu’un contrat de ville ?

Définie par l’État, la Politique de la Ville est une politique de cohésion urbaine et de solidarité, nationale et locale, envers les quartiers, et leurs habitants, en difficulté.
La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014 a permis de redéfinir la géographie prioritaire à partir d’un critère unique : la concentration de population à bas revenus, car il synthétise à lui seul les différentes formes de difficultés sociales.

Le contrat de ville de Villeparisis est élaboré à partir d’un diagnostic partagé et participatif du territoire, visant à traiter l’ensemble des enjeux de cohésion sociale, de cadre de vie, d’emploi et de développement économique.
Le contrat s’appuie sur des piliers fondamentaux : la cohésion sociale, le cadre de vie, le développement de l’activité économique et de l’emploi. Il prend en prenant en compte les axes transversaux : la jeunesse, l’égalité femmes-hommes, la lutte contre les discriminations.

Le maire Hervé Touguet expliquait, lundi 14 décembre, que l’objectif de la Politique de la Ville est « d’améliorer les conditions de vie des concitoyens » du quartier République.  Hervé Touguet a « bon espoir » et attend « la mobilisation de tous les acteurs » pour multiplier les « innovations et initiatives ».
Par ailleurs, ce contrat est participatif et doit profiter aux habitants. En effet, dans le cadre des contrats de ville, des conseils citoyens sont créés.

1215-51-contratdeville-04
1215-51-contratdeville-03

Pourquoi le quartier République ?
Le quartier République est désigné comme quartier prioritaire car il est celui identifié comme concentrant les habitants de la ville aux plus bas revenus. Il concerne 1 820 habitants et représente 7,4 % de la commune de Villeparisis. Les 15-29 ans représentent 21% de la population (données du Commissariat général à l’égalité des territoires), contre 19,7 % sur la commune.
Situé à proximité de la mairie et des commerces, le quartier présente de nombreuses commodités urbaines : accessibilité automobile et piétonne, services, écoles… Son accessibilité en transport en commun est assurée par un réseau de bus permettant d’accéder à la gare avec un service fréquent, mais centré sur les heures de pointe.
Le quartier a bénéficié d’un projet de rénovation important achevé récemment (en 2012). Il présente donc un habitat de qualité répondant aux standards d’attente des locataires. Le quartier compte des résidences privées et de nombreux logements sociaux, gérés par sept bailleurs.

Quelques points sont en cours d’amélioration dans le quartier. Par exemple, la pédagogie auprès des habitants pour aller vers des pratiques davantage citoyennes (tri des ordures ménagères…).
Dans le quartier, une résidence sociale Adoma a été récemment rénovée. Elle est destinée à un public à plus faibles revenus, rencontrant des difficultés d’accès au logement ordinaire et d’insertion. Quelques petites copropriétés dégradées sont également recensée, sous forme de maisons de ville.

Désigné comme quartier prioritaire, le quartier République bénéficie donc aujourd’hui d’un contrat de ville qui doit lui permettre d’améliorer la qualité de vie de ses habitants.