Francis Ecoutin, son musée porte son nom

Francis Ecoutin (1929-2021), Villeparisien engagé et passionné a donné son nom au Musée d’histoire locale lors d’une cérémonie organisée pendant les Journées du patrimoine, samedi 17 septembre.

Né à Paris, Francis Ecoutin, ses études de droit achevées, s’installe en Seine-et-Marne avec son épouse Monique : le couple ouvre un cabinet d’assurance et habite Villeparisis. Ils auront 5 enfants, tous enseignants. Très jeune, Francis travaille pendant les vacances comme animateur, organisant notamment des « jeux de nuit », jeux de piste développant sens de l’orientation et de l’adaptation. Cet intérêt envers les jeunes se prolonge et s’enrichit dans sa vie d’adulte : épaulé par Monique, il fonde une association d’entraide, « Villeparisis Accueil », un « foyer » pour les jeunes, « Le grenier de Villeparisis » puis « Villeparisis et son passé », qu’il préside jusqu’en 2000.

Le musée, l’histoire des origines

Tout commence avec une exposition organisée grâce à un prêt du quincaillier, Monsieur Berger : outils anciens, et cartes postales : « Êtes-vous favorable à la création d’une association d’histoire à Villeparisis ? » demande-t-on aux visiteurs. Villeparisis et son passé naît en 1986. Première réunion (une douzaine de personnes) et 1re « mission » menée à bien par les adhérents avec l’aide des services municipaux : la rénovation du puits face à l’église Saint-Martin. Suivra le travail sur les fours des anciennes carrières de gypse, dont quelques pierres sont au musée. Au fil des ans, une collection se constitue grâce aux dons d’habitants et de la Ville : outils, objets, documents privés ou officiels. En 2022, le désormais Musée d’histoire locale Francis Ecoutin est à l’étroit : deux réserves abritent des objets non exposés, faute de place.

La personne, le musée, des valeurs communes

Le musée fait aujourd’hui pleinement partie de la ville et perpétue les actions envers la jeunesse chère à son fondateur : visites d’écoliers, partenariats (« Cap ou pas cap ? » : 10 jours sans écrans). Au côté de l’actuel président, François Gagnepain, une équipe de choc : Françoise Koël, Yvette et Daniel Bernal, Colette Vendembilque, Danielle Thénault. Blog, expos, newsletter : l’esprit qui animait Francis Ecoutin est toujours vivant. Cet homme resté actif jusqu’à la fin (il meurt d’une crise cardiaque en faisant ses courses, à 91 ans), a marqué son successeur: « C’était un être très humain, sachant se mettre à portée facile de tous. Il avait un sens aigu de ses responsabilités et était modéré dans ses propos. Je ne l’ai jamais entendu s’en prendre à quelqu’un. » Francis Ecoutin, quand Villeparisien rime avec « très humain ».